Contre le mariage forcé ! Contre l’agression sexuelle !

Abral Association
Jun 16 · 4 min read

Contre le renvoi d’un couple qui encourt de graves menaces en Iran !

Contre la décision du SEM (Service d’Etat aux Migrations) qui argue
que ces requérants d’asile doivent pouvoir demander la protection
d’un Etat qui est une théocratie totalitaire !

Apportez votre soutien pour un couple irano-afghan qui a reçu une décision
négative du SEM (Secrétariat d’Etat aux Migrations, Berne) en date du 27 mai
2016. Ce couple vit dans le Canton de Vaud depuis qu’il a déposé une demande d’asile en juin 2016. Arash (iranien) et Mariam (afghane) ont fui l’Iran parce qu’on leur interdisait de se marier. Elle avait subi un mariage forcé des années auparavant, des agressions graves. Elle est menacée d’un second mariage forcé. Lui a été gravement agressé et risque la prison. S’ils retournent en Iran, ils ne bénéficieront pas de la protection de l’Etat (contrairement à ce qu’espère le SEM). Un recours a été demandé.

Lisez le texte ci-après (édifiant) et soutenez Arash et Mariam en signant la
pétition ; http://petition.abral.ch

Envoyez ce lien à vos amis et connaissances, ainsi qu’à vos réseaux

Au nom de l’association des Bénévoles auprès des requérants d’Asile de la
Région de Lavaux : Fausto Berto, président, fausto.berto@citycable.ch


Photo by Edgar Chaparro on Unsplash

Demande de soutien pour un couple (non mariés) de requérants d’asile ayant reçu une décision de renvoi de la part du SEM (Secrétariat d’Etat aux Migrations), en date du 27 mai 2019.

Pour préserver l’anonymat, ce couple a choisi des prénoms d’emprunt : lui, Arash (né en 1989); elle, Mariam (née en 1991). Lui est iranien, elle afghane. Ils sont arrivés en Suisse en juin 2016 et ont déposé une demande d’asile. Elle a vécu en Iran depuis son enfance.

En 2010 à Isfahan, Mariam a subi un mariage forcé. Violentée par son époux et ses frères, elle est parvenue à divorcer en 2013. En 2012 elle a rencontré Arash. Le couple souhaitait se marier. Refus total des familles. Arash a été agressé par l’un des frères de Mariam, assez gravement, au point d’être admis dans un hôpital. Les parents de Mariam la destinaient à un autre homme…

Le couple a décidé de quitter l’Iran en février 2016. Arash travaille dans la construction métallique et son patron lui a offert de suivre un apprentissage dès la rentrée prochaine. Mariam et Arash mettent tout en œuvre en vue de leur intégration. La décision négative du SEM a été un choc au point de faire remonter les traumatismes que la jeune femme a subis. Elle a dû être suivie par un psychiatre.

Le SEM argumente sa décision négative en disant que « l’octroi de l’asile présuppose des persécutions étatiques…Les persécutions infligées par des tiers, ou les craintes de tels actes, sont pertinentes pour l’octroi de l’asile si l’Etat refuse ou n’est pas en mesure d’offrir une protection ». Or c’est précisément la situation dans laquelle se trouvent Arash et Mariam : s’ils devaient retourner en Iran, ils n’auraient aucune protection de l’Etat. Lui serait arrêté, car la famille de Mariam a dénoncé Arash pour kidnapping à la police. Arash serait en plus agressé par les frères de Mariam à la sortie de prison. Et Mariam est menacée de sévères représailles (il arrive que l’on jette de l’acide au visage des femmes déshonorées ; la menace est sérieuse pour Mariam), surtout d’un nouveau mariage forcé avec un afghan d’Afghanistan, veuf plus âgés, avec des enfants.

Le SEM argumente en disant que les problèmes et les menaces auxquels le couple déclare être exposé sont le fait de tiers et non d’organes étatiques, et qu’on peut raisonnablement croire qu’une protection est possible pour Mariam et Arash en Iran.

Absurde ! C’est inadmissible !

Le SEM, à tort, relègue au domaine privé les problèmes et difficultés de ce couple et déclare que rien ne prouve que Mariam et Arash ne puissent pas bénéficier de la protection de l’Etat.

L’Iran n’est pas la Suisse : les pouvoirs ne sont pas séparés entre le religieux, le social et le politique…Au-delà des menaces qui subsistent pour ce couple, tout leur ferait opposition en Iran en vue de leur mariage, l’Etat, la religion, la société et leurs familles. Le SAJE (Service d’Aide Juridique aux Exilés) a fait recours de cette décision négative.

Accompagnons ce recours de notre soutien ! http://petition.abral.ch

Soutenons Mariam et Arash ! (actions auprès des médias, pétitions, sensibilisation au plan politique ; canton de Vaud)

Fausto Berto, président de l’ABRAL
(Association des Bénévoles auprès des Requérants d’Asile de la Région de Lavaux)


ABRAL

Association des Bénévoles auprès des Requérants d’Asile de la région de Lavaux

Abral Association

Written by

www.ABRAL.ch est une association nonprofit Suisse vaudoise, des Bénévoles pour les Requérants d’Asile de la région de LAVAUX

ABRAL

ABRAL

Association des Bénévoles auprès des Requérants d’Asile de la région de Lavaux

Welcome to a place where words matter. On Medium, smart voices and original ideas take center stage - with no ads in sight. Watch
Follow all the topics you care about, and we’ll deliver the best stories for you to your homepage and inbox. Explore
Get unlimited access to the best stories on Medium — and support writers while you’re at it. Just $5/month. Upgrade