A REQUEST FROM THE CULTURE OF IRONY | UNE DEMANDE DE LA CULTURE D’IRONIE

ORIGINAL

Je veux arracher ton âme
du fardeau de ton cœur,
du bruit de la peur,
de la peine que mes yeux pleins d’espoir
te font, te font, en me trompant

Je peux arrêter cette amitié
entre nos mains, parce qu’elles
se protègent sans se rendre compte qu’elles
doivent d’abord se sauver elles-mêmes

Pourquoi dois-tu mentir,
n’aimes-tu donc rien, rien du tout?
Ni la musique à la radio,
Ni même mon sourire,
Je suis navré, mon seul ami
parce que je ne savais pas avant,
que tu n’aimes même pas le tien non plus

TRANSLATION

I want to uproot your soul
from the burden of your heart,
from the noise of having fear,
from the pain that my hopeful eyes,
give you, give you, while cheating me

I can stop this friendship
between our hands, because they
keep each other without realizing that they
must first save themselves

Why do you lie,
Do you like nothing, nothing at all?
Not the music on the radio,
Not even my smile,
But I am very sorry, my only friend
Because I didn’t know this then:
that you don’t even like yours either.