Avery

Original

Elle était le ciel

Et j’aimais ses couleurs

J’atteignais ses nuages

Mais n’osais jamais voler

07.26.16

Je vis brièvement ses cheveux doux

d’une couleur rose avec des fleurs dans les cheveux

Il s’agissait d’un amour particulier

Platonicien

Le genre qui m’attire vers toi

donne un tendre coup à ton épaule

et prononce timidement

« Salut, je pense que ton aura est belle. »

07.26.16

Je vis brièvement ses cheveux doux

d’une couleur rose avec des fleurs dans les cheveux

Il s’agissait d’un amour particulier

Platonicien

Le genre qui m’attire vers toi

donne un tendre coup à ton épaule

et prononce timidement

« Salut, je pense que ton aura est belle. »

07.07.16

Ceci était different

du coup de foudre

l’essoufflement

l’engouement se fortifiant

la joie, étant assise près de lui

remarquant chaque coïncidence, chaque rencontre

« le destin »

étant obsédé par et chérissant

le sentiment de l’amour —

J’étais bête

09.26.16

Encore plus differents étaient

Mes sentiments pour elle

Désolée

Mes sentiments ne sont pas

« purs »

Je n’ai pas compris

quand le rêve étrange m’a salué

Il s’agissait de la première fois que j’étais effrayée

par mes sentiments

Mes envies

Mes péchés

Parce qu’ici, tout va bien

Mais là-dehors

Ils annoncent que je devrais choisir entre toi et le paradis.

11.26.15

Les mots étouffaient dans ma gorge

« Je suis bi — »

Jamais

Je n’ai autant détesté

ou effrayé

Ma famille

J’ai attendu. « Elle doit valoir la peine » j’ai décidé de maintenir

la chanson inconnue.

08.05.16

Si tu voles trop proche du soleil

Tes ailes vont fondre

Mais moi

une idiote

j’ai contemplé pour longtemps

et mes rétines ont brulé.

02.14.17

J’ai sauté

et

je suis

tombée

Je ne comprend pas pourquoi j’ai pensé que vous me sauveriez

J’ai attendu pendant une journée

À minuit

Son rejet était tendre

Mais sa gentillesse était méchante

Si je peux aimer tout le monde,

peut-être quelqu’un peut m’aimer également

La solitude c’est être assis dans un bateau

pour deux

pédalant seul et tournant en rond

La solitude c’est être assis dans ta chambre

Incapable de bouger

Incapable de se soucier

Incapable de sentir

Incapable de voir au-delà de —

Mais un jour

Tu échappes et

Tu tombes du lit

Mais tu te lèves

Tu tournes en rond

Riant

Avant de t’arrêter et de penser

« Ah, aujourd’hui est une journée magnifique .»

Je ne sais pas si iel se souvient de moi,

L’étrangère de New York

Parfois il me jète un coup d’œil

accompagné d’un doux sourire

Il ne sait pas, il ne saura jamais

Quelquefois je la regarde

Je regarde son dos quand elle passe près de moi

Et médite « Mon Dieu, c’est magnifique. »

Elle était le ciel

Il était le soleil

Et iel était un ange avec une couronne de fleurs

Iels étaient intouchables

mais j’aimais leurs couleurs

qui m’éclairaient.

TRANSLATION

She was the sky

And I loved her colors

reached for her clouds

Never daring to fly

07.26.16

I caught a glance of wispy hair

tinged pink and flowers in your hair

It was a strange kind of love

Platonic

The kind that drew me to you

poke your shoulder

and shyly sputter out

“Hi, I think your aura is beautiful.”

07.07.16

It was different from

the love at first sight

breathlessness

steadily increasing infatuation

joy from just sitting next to him

looking at all coincidence like it was

“fate”

obsessing and loving

the feeling of being in love —

I was a fool

09. 26. 16

Even more different was

my feelings for her

I’m sorry

my feelings aren’t

“pure”

I didn’t understand

as I was greeted with strange dreams

It was the first time that I was scared

of my own feelings

my own desires

my sin

Because here it’s okay

but out there

they say I’ll have to choose between you and heaven.

11.26.15

I had the words on the tip of my tongue

“I’m bi — ”

Never did I

hate

or fear

my family like that

“Wait. She has to be worth it,” I had decided.

Keeping the song unsung.

08.05.16

If you fly too close to the sun

your wings will melt

Yet I

a fool

stared too long

and my retinas burned.

02.14.17

I jumped

and

I

fell

I don’t know why I thought you would catch me

A day of waiting for your reply

At midnight

Tender in her rejection

Vicious with her tenderness

I thought that if I could love the world,

Maybe someone could love me too

Loneliness is sitting in a boat

meant for two

peddling by yourself and going in circles

Loneliness is sitting in your room

Unable to move

Unable to care

Unable to feel

Unable to see past —

But eventually

You break free

and fall out of bed

but you stand

You pedal in circles,

laughing

Before stopping and thinking

“Damn, it’s beautiful today. “

I don’t know if they remember me,

The random girl in New York.

Sometimes he glances back

with a kind smile

Not knowing, never knowing

Sometimes I look at her

Stare at her back as she rushes past

And think My God, so beautiful.

She was the sky

He was the sun

And they were a flower-crowned angel

They were untouchable

But I loved their colors

Bathing me in light.

Like what you read? Give Franchette Brosoto a round of applause.

From a quick cheer to a standing ovation, clap to show how much you enjoyed this story.