Rencontre avec Flora Vidal Marron, fondatrice de Tissu Solidaire

Act for impact
Jan 14 · 4 min read

Rencontrée à l’occasion du Sprint MakeSense organisé à Lyon avec Act For Impact, et destiné à accélérer les projets à impact de 10 jeunes entrepreneurs de la région, Flora, fondatrice de Tissu Solidaire, nous raconte son engagement en faveur des demandeurs d’asile.


Le Tissu Solidaire, c’est qui, c’est quoi ? Pitche-nous ton entreprise !

Tissu Solidaire est une association qui vise à accélérer l’inclusion des nouveaux arrivants (réfugiés, demandeurs d’asile) par la valorisation des savoir-faire manuels.

Comment cette idée t’est-elle venue ?

De retour à Lyon en septembre 2015 pour un Master, après 1 an et demi à l’étranger, j’avais envie d’apporter une réponse concrète à l’accueil des réfugiés sur le territoire. Après une étude de besoin dans un centre pour demandeurs d’asile, je comprends que la couture est un savoir-faire maîtrisé par de nombreuses personnes exilées et qu’elle pourrait être un bon moyen de créer du lien entre nouveaux arrivants et locaux tout en sortant du rapport aidant/aidé. Tissu Solidaire naît et sa première communauté voit le jour.

Tissu Solidaire se présente comme « créateur de lien », peux-tu nous en dire plus sur l’impact positif de l’association ?

Tissu Solidaire crée du lien entre nouveaux arrivants et locaux à travers des ateliers de création manuelle (couture, maroquinerie) et accompagne vers l’emploi les nouveaux arrivants dans le secteur du textile.

Tissu Solidaire, c’est une famille multiculturelle, du partage, de la bienveillance et la liberté d’être soi. 80% des personnes qui viennent une fois aux ateliers reviennent. Le but ? Construire ensemble une société accueillante et inclusive où locaux et nouveaux arrivants tissent ensemble l’histoire de leur territoire.

Quel est le parcours type des participants aux ateliers ? Et le profil type des adhérents ?

Nous travaillons main dans la main avec le monde associatif au sens large pour promouvoir nos actions aussi bien auprès des nouveaux arrivants que des locaux.

Pour les nouveaux arrivants, nous sommes souvent le premier endroit où ils rencontrent des citoyens français, peuvent pratiquer la langue, se faire des connaissances et partager leur savoir-faire en couture.

Pour les locaux, c’est une opportunité d’apprendre des savoir-faire manuels et de changer le regard sur l’asile. Nous favorisons la prise de responsabilité progressive des membres, le but est que chacun puisse, à terme, encadrer des ateliers, voire se diriger vers notre programme d’inclusion professionnelle.

Tissu Solidaire a connu un fort développement en quelques années : quel bilan après 5 ans d’existence ?

Et oui, nous avons bien grandi ! Pendant 3 ans l’association était gérée par des bénévoles et était spécialisée sur le lien social. Plus de 1000 ateliers de couture organisés pour une communauté de 600 artisans actifs.

En 2019, nous avons décidé de lever des fonds et de monter une équipe salariée pour renforcer notre impact. Nous avons lancé un parcours de remobilisation professionnelle sur les métiers du textile pour 12 nouveaux arrivants.

Quelles sont les prochaines étapes de développement ?

L’objectif est de doubler ces chiffres en 2020. Nous souhaitons pouvoir accompagner 200 personnes sur l’inclusion sociale en ciblant des publics spécifiques (femmes migrantes, mineurs non accompagnés, seniors et jeunes non actifs) et 25 personnes dans le retour à l’emploi.

Nous commençons à étudier d’autres territoires : la Haute-Savoie qui a des besoins de main d’œuvre en maroquinerie et qui, en même temps, souffre d’un manque d’infrastructure pour le public migrant.

Tu participes actuellement au Sprint MakeSense avec Act For Impact, comment cela se passe ?

C’est déjà presque fini, un beau programme qui permet de chercher à diversifier les sources de revenus des associations !

Qu’étais-tu venue chercher au Sprint MakeSense ? Qu’y as-tu trouvé ?

La création d’une offre commerciale, d’ailleurs on la lance le mois prochain ! Besoin de co-working ou de teambuilding solidaire ? Rendez-vous au 17 rue Jean Bourgey à Villeurbanne dans les nouveaux locaux du Tissu Solidaire.

Où puises-tu l’énergie qui te donne envie de poursuivre l’aventure Tissu Solidaire ?

Sans doute dans mon indignation face à la crise de l’accueil, et surtout dans la création d’outils inclusifs qui dessinent une société plus collaborative et résiliente.

Que peut-on te souhaiter pour 2020 ?

Avoir les moyens de nos ambitions tout en ayant encore le temps pour moi de rester Flora, c’est-à-dire avoir le temps de rire, voyager et aimer !

www.linkedin.com/showcase/act-for-impact-by-bnp-paribas

Act For Impact by BNP Paribas

Faire grandir les entrepreneurs sociaux

Welcome to a place where words matter. On Medium, smart voices and original ideas take center stage - with no ads in sight. Watch
Follow all the topics you care about, and we’ll deliver the best stories for you to your homepage and inbox. Explore
Get unlimited access to the best stories on Medium — and support writers while you’re at it. Just $5/month. Upgrade