Lawson Store 100 : un konbini à mini prix

Que vous soyez radins ou fauchés (ou peut-être un peu des deux) mais sans vouloir faire l’impasse sur la qualité des produits, ayez le réflexe 100 Yen Shop !

Vous avez besoin d’un élastique pour votre vélo ? Vous avez oublié votre parapluie ? Vous êtes tombé à court de lessive ? Besoin en urgence d’une brosse à dents ou de sous-vêtements ? Mais plus important encore… votre frigo est vide et votre porte-monnaie aussi ? Le Lawson Store 100, ouvert 24/24, deviendra bien vite votre caverne d’Ali Baba personnelle.

Aux autres enseignes de 100 Yen Shop présentes au Japon, comme Daiso, se rajoute l’incontournable Lawson Store 100 qui, non content de vous proposer tout ce que l’on peut attendre d’un Konbini classique, vous permettra aussi de bénéficier de réductions cumulables sur votre carte de fidélité.

Le système 100 Yen

Bien qu’en Europe, ce type de magasins à prix unique n’ait pas remporté un franc succès, on trouve actuellement encore quelques boutiques à 1 € mais il s’agit la plupart du temps de magasins éphémères de 1 à 3 ou 4 mois maximum. Au Japon, le 100 Yen Shop est pratiquement une institution. La clientèle est très éclectique et ne se résume pas qu’à l’étudiant fauché, on y croise également le Salary Man qui vient s’acheter un bol de rāmen déshydratés ou la vieille dame de 1m50 qui pourrait être votre voisine, venue chercher de quoi cuisiner un bon nabe.

Régulièrement au cours de la journée, les stocks sont réajustés par de multiples livraisons couplées à de multiples démarques. Ainsi il n’est pas rare de voir les fameux autocollants de [-20Y] à [-50Y] sur les produits frais préparés ou les fruits et légumes, par exemple une pomme avec une microscopique tache noire, une salade qui périme dans 3 jours ou un onigiri du jour à moitié prix à l’approche de minuit.

Il propose aussi un large choix de boissons et autres snacks maintenus au chaud par leurs soins, ce qui vous permet de grignoter un bon morceau de poulet frit, une saucisse grillée ou une patate douce cuite sur pierre, jusqu’à épuisement du stock quotidien.

Le Lawson Store 100 a également le mérite de proposer sa propre gamme de produits, la marque Value Line, souvent encore moins chère que les autres produits (comprendre par là qu’on en a plus pour le même prix, 100 Yen Shop oblige !). Le conditionnement tient donc une place centrale dans un tel système et le packaging devient adaptable afin que les produits continuent d’être proposés à un prix inchangé. En Europe, nous appelons cela « l’inflation cachée » car en général, cette manipulation est faite en secret dans le but d’arnaquer le consommateur. Bien sur, pour 100 Yen, vous aurez peut-être 75 gr de salade de pomme de terre, une seule tomate ou 3 tranches de jambon seulement mais vous serez toujours certain que tout sera calculé au plus juste.

La taxe sur la valeur ajoutée

Pour nous occidentaux, cela peut être déroutant au début. En effet, au premier passage en caisse d’un magasin, on peut être bien surpris par le fait que le prix que l’on vous demande de payer soit légèrement plus cher que celui qui était affiché en rayonnage.

Il faut bien intégrer que les prix qui sont affichés dans les magasins doivent s’entendre « sans taxes », ce qui signifie qu’à la différence de ce dont vous avez certainement l’habitude, la TVA n’est pas comprise dans le prix étiqueté mais calculé à la caisse et de manière séparée. Le Japon, qui n’a intégré le système de TVA qu’en 1989, continue d’afficher ses prix nets d’impôts à de très rares exceptions près, notamment dans les Konbinis, où il est fréquent de trouver un double étiquetage.

La taxe est actuellement sur les produits courants de 8%, bon à savoir quand on entre dans un 100 Yen Shop, chaque produit dans votre panier vous coûtera donc dans les faits 8 Yen de plus. Puisque la table de 8 n’est pas la plus facile à retenir, je suggère de partir sur du 10 % ce qui permet de faire un rapide calcul mental et sans mauvaises surprises à la caisse, vous serez tranquille surtout si vous avez un budget serré.

Le piège du 100 Yen Shop

Bon, il y a quand même un ou deux points négatifs et, en premier lieu, on ne fera pas systématiquement une bonne affaire sur certains produits, par exemple on pourra aisément trouver un petit paquet de chips ou une bouteille de 500 ml de soda gazeux « de marques » à moins de 100 Yen en grande surface.

On peut aussi vite se laisser dépasser en tenant un simple raisonnement : « Ce n’est que 100 Yen ». Mais 100 Yen + 100 Yen + 100 Yen… et on arrive très vite à des sommes imprévues. Pensez donc à compter régulièrement vos articles pour ne pas vous laisser prendre à la caisse. D’autant qu’ici, au Japon, tout se paye en liquide / cash, donc si vous n’avez pas le compte, cela risque d’être gênant.

Mon expérience

Personnellement j’ai pris l’habitude de compter les articles dans mon panier plutôt que de calculer les prix. Je sais que je peux avoir exactement 9 objets par tranche de 1 000 Yen d’achats ; pour cette somme dérisoire, si il en est (environ 8 €), vous pourrez donc potentiellement vous nourrir toute une journée. Imaginez…

- 1 paquet de pâtes sauce tomate

- 4 bananes

- 1 litre de lait

- 400 gr de pain frais ou de baguette

- 1 ramen / udon / soba frais

- 1 onigiri

- 4 gâteaux au chocolat

- 1 café

- 6 œufs

A l’achat d’un bol de nouilles, on vous proposera même la paire de baguette jetable gratuitement. Sans surprises, le Lawson Store 100 vous permettra de gérer votre vie quotidienne sans prises de têtes.

Il y a déjà un Lawson Store 100 à environ 4 minutes à pieds de Nihongo Center. Consultez le plan et pensez à y faire un saut après les cours. Cela pourrait vite devenir addictif.