Step by Step — Top Départ

Amance
Amance
Nov 29, 2019 · 7 min read

Les coulisses de nos prémices

TOP DEPART

A l’heure du succès de nombreux podcasts et des quarts d’heure de gloire de nos jeunes entrepreneurs français sur BFM, nous avons décidé de coucher sur papier les premiers mois et premières vagues de nos aventures.

Rêves d’enfant, de retour à Paris après une expérience à Londres pour l’une et un séjour à Lyon pour la deuxième, nous nous retrouvons en janvier 2018 avec une idée en tête : celle de créer notre propre voie dans l’univers de la mode.

Sorties de notre business plan, utopique après quelques mois de recul, nous partons en mars 2018 à l’attaque de notre idée initiale : celle de créer un vestiaire complet pour femme, pensé pour le voyage, les longues journées et tout ce que la vie aura décidé de mettre sur votre route. Un détail sur un vêtement qui fera la différence, et permettra à chacune de s’évader un instant ou plus de son quotidien.

Et là, nous attaquons de front : démarches administratives, création de société, inscription au registre du commerce, explication de notre situation — semblant encore méconnue — auprès de nos conseillers pôle emploi, dépôts de statuts, signature du pacte d’associées et assemblées générales au sommet.. à deux… Les interlocuteurs se multiplient, et se renvoient bien souvent la balle pour faire avancer les choses à une allure régulière.

Dans ce gentil capharnaüm, une règle de base de l’entreprenariat : intégrer tout ce qu’on vous dit puis faire le tri ! Depuis des mois, nous sommes forcées de constater une chose : personne n’est d’accord sur rien, et on vous soutiendra mordicus tout et son contraire.. et à propos de tout ! Aucune bonne décision ne vous est servi sur un plateau, à vous de faire vos erreurs, puis de rectifier le tir !

En attendant que tout ce petit monde se mette d’accord, nous décidons, en parallèle de l’élaboration de notre première collection, de nous pencher sur un détail qui a son importance pour la suite : plus que le nom de notre société (dont nous sommes fières également), celui de notre nom de marque.

Pages de dictionnaire, brainstorming autour de l’univers du voyage, nom de vagues, de nuages ou de déesses, villes et rivières de France, le tout arrosé de vérifications régulières au sein de l’INPI ! Après quelques fausses joies et trouvailles avortées, nous mettons enfin le doigt sur notre évidence : AMANCE

Un nom en poche et déposé, en croisant les doigts pour que personne n’ait l’idée de nous faire parvenir un courrier dans les 3 mois qui s’en suivent, nous nous focalisons sur trois points :

  • Recherche de nos contributeurs : modéliste, sourcing matières premières, sourcing accessoires
  • Storytelling et chartre graphique : logo, typographie, univers, ligne éditoriale
  • Site Internet

PARCOURS DU COMBATTANT

Pleines d’espoir et de naïveté certainement, nous targettons un évènement majeur dans l’univers du textile : le salon Première Vision. Ce salon regroupe les professionnels du métier, des matières, accessoires aux façonniers, en passant par toutes les services gravitant autour (bureaux d’étude, digitalisation, logistique…).

Notre première expérience fut enrichissante, mais sacrément moins productive qu’attendue. Nous ressortons de ces 3 jours de brouhaha et d’agitation sans l’once d’un potentiel prestataire pour nous accompagner dans la réalisation concrète de notre projet. Trop jeune, quantité trop limitée, budget indécent communiqué… les critiques fusent et résonnent encore dans nos têtes.

Impossible, il y a bien un moyen, des jeunes marques apparaissent régulièrement sur Instagram, et sont certainement dans les mêmes schémas de production que nous. Ok, nous avons visé un peu haut avec Première Vision mais il doit bien exister une alternative.

Nous avons travaillé nos premiers modèles, patrons et premières toiles avec une jeune modéliste à Lyon, à partir des dessins que nous avons imaginé en amont. Tailleur, robe, jupe, short, top et combinaison, tout prend doucement forme sur le papier. Nous disposons du matériel et des éléments à présenter à nos futurs façonniers.

Nous commençons alors à contacter des usines via Europages, à arpenter Google Earth dans les environs de Porto à la recherche d’adresses de petits ateliers familiaux et à démarcher des agents textiles sur Linkedin. Notre volonté première était bien de ne passer par aucun intermédiaire afin d’avoir la main sur toutes les questions relatives à la production, et d’être en contact direct avec nos fournisseurs et notre atelier, mais devant la situation nous avons un instant envisagé d’y renoncer… avant de retrouver nos esprits ;-). Au fil de nos recherches, des conseils que nous piochons à droite et à gauche nous communiquant pour la plupart des adresses de mastodontes du métier bien inatteignables à notre échelle, nous entrons en contact avec la Chambre de Commerce et d’Industrie Luso-Française. Ce fut une aide précieuse, après avoir communiqué à notre interlocutrice, nos quantités, nos délais et nos attentes, celles-ci nous transmet quelques noms en accord avec notre demande. Cela nous conforte dans un point : notre requête est viable et il existe bien des ateliers pouvant répondre à celle-ci ! Au fil de nos virées à Porto, de nos rencontres et de prospections aux alentours de nos différents points de chute, nous finissons enfin par pousser la porte de notre atelier !

Dès notre rencontre, nous sommes séduites par cet atelier : Silvia gère d’une main de fer et toujours avec le sourire les lieux avec son mari. Le résultat de leur travail alors exposé sur portant dans leur salle de réunion semble en parfaite adéquation avec ce que nous souhaitons créer, puis les marques que nous y voyons nous parlent enfin : See by Chloé, Isabel Marant, Uterqüe, Massimo Dutti et d’autres. Nous sortons emballées, mais gardant toujours une légère réserve.

En terme de matières premières, notre positionnement de marque privilégie les matières naturelles comme la soie, le coton… celles plus nobles ou moins gourmandes en eau, ou biodégradable car conçu à base de fibres naturelles comme le viscose. De quelques échantillons que nous avons parvenu à glaner au sein du salon Première Vision, de recherches dans le Sentier, notre atelier disposent de quelques précieux contacts et fournisseurs de matières premières et accessoires. Au fil de nos rencontres, nous mettons la main sur ce que nous cherchions : un lin fluide et aérien, un coton et lin aux allures brutes et nobles, une soie matte, une dentelle dense et graphique, une maille souple pour suivre les courbes d’un coude et d’une hanche.

GEEK MAIS PAS TROP

Pendant que notre première collection prend doucement forme, du prototype à la première série, nous entamons la création de nos premiers outils de ventes et de communication : notre site Internet et la création de nos réseaux sociaux.

Pour l’anecdote, pour laquelle nous nous trouvons l’espace d’un instant plongé dans un extrait de La Vérité Si je Mens, lorsque nous découvrons les prototypes découlant de nos patrons et premières toiles, une drôle de surprise nous attend : ceux-ci étaient prévus pour l’ensemble des 10 modèles en taille S, pour que nous puissions les essayer et nous rendre compte du tombé et du rendu, puis ensuite imaginer une gradation en M puis L. Mais quand nous rentrons dans la pièce et découvrons ce portant des étoiles pleins les yeux, ils nous paraissent bien grands : en effet, en raison de valeurs de coutures différentes entre le travail de notre modéliste et celle de l’atelier, on nous présente nos précieuses premières pièces en L en non S. Nous avons du faire le tour des couturières de l’atelier pour disposer d’un modèle dans la taille présentée et pouvoir retravailler les coupes sur une silhouette adaptée aux modèles présentés.

En parallèle de ces joyeuses rencontres, nous dessinons le site que nous imaginons pour notre univers de marque : simple et épuré, élégant et sophistiqué, dans les tons beige, sable, noir avec une touche de doré. Entre Shopify ou Prestashop, le débat fait rage. Nous rencontrons quelques agences et freelances pour tenter de démêler les avantages et frein de ces deux solutions. Nous échangeons finalement avec Elodie, de l’agence Itis Commerce basée à Lyon, elle comprend très rapidement nos attentes et notre budget. Comme pour l’ensemble de nos interlocuteurs, nous attachons énormément d’importantes au feeling et à notre instinct.

Rapidement la première version de notre site prend forme, répondant au cahier des charges établi en amont, et sans grande modification à effectuer. Nous avons du, faute de budget, renoncer à quelques fonctionnalités pour cette première version : la création du blog, l’intégration, la mise en page encore bien primaire de nos pages contenues. Pour réduire les frais, nous avons décidé que l’agence serait en charge de la création du squelette de notre site, mais que nous nous chargions de l’intégration de l’ensemble du contenu.

Instagram, Facebook… dans la continuité de la ligne éditoriale imaginée pour notre site Internet, nous créons nos pages sur ces réseaux, et attaquons la publication de contenus, afin de teaser sur l’arrivée de notre première collection et récolter les premières impressions.

CHAMPAGNE, ET UNE PREMIERE COLLECTION

Mars 2019 — Un an après les premiers balbutiements d’Amance, nous recevons enfin 7 précieux cartons de marchandises dans nos locaux parisiens. Champagne, notre bureau ne ressemble plus à grand-chose sous l’amoncellement de tissus et de vêtements, mais nous en sommes si fières. Cartons après cartons, nous déballons et admirons les pièces une à une, mètre en main. Puis s’efface doucement ce sentiment de fierté et d’accomplissement, le plus dur reste à faire : convaincre chacune d’être vous de faire vivre avec nous cette aventure et voir partir une à une chacune de ces pièces !

TO BE CONTINUED

Amance

48°51’30’’N 2°20’15’’E — Ici, Commence l’Aventure. Marque de prêt-à-porter, pour femme modeuse et baroudeuse, inspirée de l’évasion et du voyage

Amance

Written by

Amance

48°51’30’’N 2°20’15’’E — Ici, Commence l’Aventure. Marque de prêt-à-porter féminin inspirée de l’évasion et du voyage

Amance

Amance

48°51’30’’N 2°20’15’’E — Ici, Commence l’Aventure. Marque de prêt-à-porter, pour femme modeuse et baroudeuse, inspirée de l’évasion et du voyage

Welcome to a place where words matter. On Medium, smart voices and original ideas take center stage - with no ads in sight. Watch
Follow all the topics you care about, and we’ll deliver the best stories for you to your homepage and inbox. Explore
Get unlimited access to the best stories on Medium — and support writers while you’re at it. Just $5/month. Upgrade