Comment j’ai quitté mon job de responsable informatique pour devenir instructeur d’apnée afin de vivre pleinement de la vie.

A 31 ans, alors que je travaillais dans une société multinationale de prêt à porter féminin depuis 10 ans : 5 ans en France puis 5 ans en Chine à Shanghai, j’ai décidé de quitter mon travail et de partir voyager à la recherche de quelque chose de nouveau, d’une nouvelle expérience, d’un changement dans ma vie.

Je vivais dans cette mégalopole à Shanghai, avec ses 25 Millions d’habitants, une vie trépidante, rythmée par le travail, les sorties et les voyages en Asie du Sud Est pendant les quelques semaines de vacances annuelles.

J’avais la chance d’avoir un travail dans lequel j’ai appris beaucoup, des missions excitantes et beaucoup de responsabilités et en plus de cela un salaire et des avantages très intéressants. Je remercie encore mes collègues qui m’ont fait confiance et qui m’ont aidé à grandir professionnellement et personnellement au sein de cette entreprise qui a été pour moi une très belle expérience, et aujourd’hui je peux dire que si c’était à refaire je referai la même chose.

Mais une question en moi tournait en boucle : “Es tu vraiment heureux, es tu satisfait de ta vie actuelle?”

Après 10 ans, assis derrière mon ordinateur à régler des problèmes, j’ai eu un grand besoin de changement. Depuis quelques années déjà j’avais une envie de voyage, d’un changement radical dans ma vie, mais la peur de l’inconnu et la peur financière me faisaient rester dans cette routine du métro, boulot, apéro, dodo.

Il y avait aussi la peur de quitter mes amis de Shanghai, qui étaient pour moi comme une 2ème famille, des gens avec qui on se sentait tellement bien, on partageait nos problèmes de boulot, d’expats et on se soutenait les uns et les autres.

Si tu habites et travailles à l’étranger tu t’es sans doute déjà fait cette remarque, la vie d’expat c’est cool mais pas tous les jours facile d’être éloigné de sa famille.

Et puis un jour tout était clair. RAS le bol!

C’est en rentrant de mes vacances annuelles en France, que dans l’avion j’ai décidé de tout plaquer et de partir. Je ne voulais plus de cette vie là, je ne voulais plus habiter à Shanghai. Il fallait du changement.

En rentrant au bureau le lendemain, j’ai donc posé ma démission et quelques mois plus tard je quittais mon travail et la Chine pour une nouvelle aventure et c’est là que toute ma vie a changé.

Je suis donc parti voyager pendant un an tout seul en Asie du Sud Est (Laos, Cambodge, Thaïlande, Malaisie et Indonésie) et dans les première semaines de mon voyage j’ai pris un cours d’apnée (freediving en anglais) sur l’île de Koh-Lipe en Thaïlande.

15 mètres sous l’eau sans respirer, en 2 jours, je n’en revenais pas.

J’avais toujours été attiré par les océans, les profondeurs mais j’en avais peur aussi. C’était bien à la TV, assis dans mon canapé.

Cette première expérience a été pour moi un déclic. Quel bonheur d’être sous l’eau sans ou avec très peu d’équipement, quel calme, quelle liberté, comme une impression de voler sous l’eau. Ce bleu, ces changements de couleurs et ce silence…

Prochain objectif 40 mètres?

En continuant de voyager, j’ai donc continué à m’entrainer puis réaliser mon niveau 2 sur l’île de Koh tao, ou j’ai atteint les 30 mètres de profondeur. Incroyable!

J’ai finis par aller sur l’île de Gili Trawangan en Indonésie, situé entre l’île de Bali et Lombok pour faire mon Niveau 3 et Master et passer la barre des 40 mètres.

Puis à la fin de cette formation, les gérants du centre m’ont demandé si je voulais faire le cours d’instructeur et travailler avec eux dans leur centre.

Un choix était à faire, retour à une vie normale ou bien devenir Instructeur d’apnée et vivre au jour le jour dans l’eau et avoir pour bureau un bateau?

Je voyais cette formation comme une bonne expérience pour moi qui avais toujours eu peur de parler devant des groupes de personnes. 2 semaines plus tard je passais mon diplôme d’instructeur et je commençais à travailler en tant qu’instructeur de freediving sur cette magnifique île de l’Indonésie.

J’y suis donc resté presque 3 ans. L’enseignement et la pratique de l’apnée sont pour moi aujourd’hui une grande passion.

L’apnée a été, pour moi, la porte vers le développement personnel

L’apnée m’a aidé à me sentir beaucoup mieux dans ma peau, à avoir plus confiance en moi, à être plus présent, à vivre plus dans l’ici et maintenant et à tout simplement vivre mieux.

Je continue aujourd’hui à enseigner l’apnée en Freelance dans différents endroits du monde. Et je continue à me former sur des nouvelles techniques de développement personnel en lien principalement avec la respiration, la relaxation, et la méditation mais aussi la nutrition, le bienfaits des plantes…

Pourquoi pas une chaîne Youtube ?

Un autre challenge pour moi, parler devant une caméra et s’exposer à un public beaucoup plus large.

Afin de continuer à partager mon expérience avec mes élèves, j’ai lancé ma chaîne Youtube (Apnée et Lifestyle).

J’ai également lancé des formations en ligne où je partage des techniques autour de l’apnée, mais également des techniques de développement personnel dans le but d’aider les gens à gérer leurs émotions, leur peurs, le stress…La liste de mes formations est disponible ici.

Je suis devenu passionné par les techniques qui permettent d’aider les gens comme par exemple les techniques de respiration et de méditation. Je suis constamment à la recherche de nouvelles techniques à appliquer dans ma vie, et à partager avec le plus grand nombre.

Mon défi est d’essayer de rendre les gens tout simplement plus heureux en utilisant des techniques très simples et naturelles.

Pour finir, j’aimerai partager avec vous, 3 des mes citations préférées qui m’ont toujours inspiré:

La vie est longue pour celui qui ne va pas au bout de ses rêves — Serge Girard

Serge Girard est un coureur qui a parcouru le tour du monde en courant. Étant coureur moi même cette citation m’a toujours inspiré. Nous avons tous des grands rêves, ou une idée de ce que l’on aimerait vraiment faire. J’ai toujours essayé de réaliser mes rêves ou au moins de m’en approcher, ce serait dommage de quitter cette terre sans au moins avoir essayé.

Je ne perds jamais, soit je gagne, soit j’apprends — Nelson Mandela

Toujours apprendre de ses échecs et avancer, en retirer les leçons.

Qui n’a jamais échoué? Les échecs font partie de la vie. Dès bébé notre vie est rythmée d’échecs, à commencer par nos premiers pas. Mais cela ne nous a pas empéché de continuer d’essayer et de finalement marcher. Toujours retirer les leçons pour ne pas reproduire les mêmes erreurs et ne jamais abandonner

J’inspire donc je suis — Thich Nhat Hanh

Thich Nhat Hang, est un moine bouddhiste vietnamien et écrivain,habitant en France. Il a écrit de nombreux livres principalement sur le pouvoir de la méditation, de la pleine conscience.

La découverte de la méditation et de la pleine conscience a été un grand changement dans ma vie. Moins ruminer, moins ressasser le passé, moins stresser pour le futur, et lâcher prise.

Cela fait partie de ma routine quotidienne, méditer et vivre le plus possible dans la pleine conscience.

Comme on dit chez moi en Bretagne, Bon vent!