Le sujet qui divise les Réunionnais depuis la nuit des temps

On dit que le peuple réunionnais est unifié. C’est vrai, sauf sur un point.

On n’a pas attendu l’arrivée de l’informatique et du langage booléen (0,1) pour inventer le mode binaire. Le monde entier est binaire. Il est soit noir, soit blanc. Le gris n’existe pas. L’occident, l’orient. Corée du Nord, Corée du Sud. Amérique du Nord, Amérique Latine. Paris, la province. L’Hexagone, les DOMs. Vacances à la mer, vacances au ski. Séjour en famille, séjour entre potes. Bref, le monde est binaire, ou le monde n’est pas.

Cette rupture, qui entraîne également des ruptures entre les gens — pensez à la guerre que se livrent les “juilletistes” et les “aoutiens”, par exemple — n’a pas épargné le peuple réunionnais, qui est pourtant connu et reconnu comme un exemple réussi d’intégration, de brassage et de métissage.

Même sur cette terre réunionnaise, véritable échantillon de Paradis où la paix règne entre les hommes, subsiste un conflit culturel qui perdure depuis la nuit des temps. C’est une question qui oppose, qui divise. Entre les deux clans, c’est l’incompréhension. Une lutte argumentaire, historique, pratique. Mais les partisans de l’une ou l’autre des écoles restent campés sur leurs positions.

Mais au fait, me direz-vous, quelle est donc cette question qui sème la discorde au sein des Réunionnais?

Le coeur du conflit réapparait chaque dimanche, caché au fond de nos marmites, comme un secret bien gardé.

Le sujet du conflit repose dans cette question :

Le carry poulet : avec ou sans tomates?!

On a posé la question à nos cuisiniers particuliers chez APPRECIALI : “Alors, avec ou sans tomates?”. Les réponses créent la division, même au sein de Appreciali!

Il y a ceux qui sont contre.

“Pas la peine d’en mettre”.

Ceux qui sont vrai-ment contre.

“Des tomates? Dans un carry poulet!? Ja-mais!”

Et il y a les pour.

“J’en mets une max, pour la couleur.” “Moi j’en mets par habitude”.

Nous voilà donc revenus au point de départ.

Alors on vous pose la question : votre carry poulet, quand vous le préparez ou quand vous le commandez sur Appreciali, vous le préférez avec ou sans tomates ?