Portfolio Chaton

Elias Amari
May 27 · 3 min read

C’est quoi un bon portfolio ?

© eliasamari.com

À chaque workshop que je donne cette question revient, et c’est aussi un des souvenirs les plus intéressant et instructif de ma période d’assistant quand je voyais des photographes préparer (parfois péniblement) leur book en vue d’une présentation.

Inutile de vous dire que je me pose encore cette question avant chaque rendez-vous important avec un client potentiel. Le but de ce post n’étant pas de juger de la bonne ou de la mauvaise photographie peut-être que la bonne question serait : Qu’est-ce qu’un portfolio efficace ?

En 2005, fraîchement diplômé et lauréat d’une bourse je suis arrivé à New York où je me suis vite mis à la recherche de jobs d’assistants. Indépendamment des codes liés au monde du business anglo-saxon qui clairement me faisaient défaut (ça fera l’objet d’un autre article) mon book était un parfait cliché de jeune wannabe artiste provocateur féru de cultures alternatives, d’obscures créations ou je mélangeais joyeusement sexualité, gore, nourriture détournée, mes influences étaient des plus radicales entre Jan Saudek, Araki, Francesca Woman ou Joel Peter Witkin.

Spaghettis © eliasamari.com

Je me rappelle de certaines mines de dégoût qui m’ont vite fait comprendre que si je voulais décrocher du travail il fallait que change d’approche. Ayant fait ma formation dans un gros studio ou la majorité des mandats appartenaient à la publicité et au luxe j’en connaissais assez bien les codes et j’avais heureusement de quoi présenter un book « sérieux ».

Très vite j’ai dû me rendre à l’évidence que la méfiance que pouvait créer mes travaux personnels avait succédé à un certain ennui, client potentiel ou directeur artistique faisant défiler rapidement et sans intérêt notable des images techniquement parfaites et totalement formatées.

Il m’aura fallu quelques années pour comprendre qu’une bonne présentation tenait en un savant dosage qui pouvait se résumer ainsi:

Rassurer et faire rêver

Comme une photo de chaton donc..

Evidemment la base sera toujours d’avoir de belles images, créatives, authentiques, mais j’ai vu trop de photographes avec des travaux magnifiques se faire gentiment éconduire sans qu’ils ne comprennent vraiment pourquoi, et jele vois encore régulièrement quand je me retrouve dans le rôle du RH à devoir engager des assistants ou collaborateurs.

Si vous êtes que rassurant vous prenez le risque d’être ennuyeux, si vous faites trop rêver vous prenez le risque de perdre la confiance de votre interlocuteur qui pourrait mettre en doute la possibilité de confier un mandat à un artiste, de peur que vous en fassiez qu’à votre tête.

Elias Amari portfolio printing © eliasamari.com

Évidemment certains mandats requièrent d’être surtout rassurants, si demain on vous demande de réaliser 150 portraits corporate sur fond gris est-ce bien nécessaire d’arriver avec vos créations de nus recouverts ketchup ? À l’inverse si vous postulez à une bourse artistique d’une institution culturelle il sera peut-être de bon ton de faire l’impasse sur vos packshots pour ce catalogue de matériel de jardinage.

Mais de façon générale et dans le doute, vous pouvez être certain que la plupart du temps une présentation de portfolio réussie sera entre autres toujours un doux mélange de: Rassurer et faire rêver.

Comme une photo de chaton.


Artisan de l’Image

Photographie et Création Visuelle au Service de Marques

Elias Amari

Written by

Swiss Photographer

Artisan de l’Image

Photographie et Création Visuelle au Service de Marques

Welcome to a place where words matter. On Medium, smart voices and original ideas take center stage - with no ads in sight. Watch
Follow all the topics you care about, and we’ll deliver the best stories for you to your homepage and inbox. Explore
Get unlimited access to the best stories on Medium — and support writers while you’re at it. Just $5/month. Upgrade