📓 Le pair programming

Leny
Leny
Nov 7, 2018 · 3 min read

☝Cet article fait partie de la sĂ©rie “📓 Trucs & astuces Ă  l’usage des jeunes dĂ©veloppeurs web”

Le pair programming, comme son nom l’indique, est l’action de coder Ă  deux : l’un des dĂ©veloppeurs tient le clavier et code, pendant que l’autre lit et participe Ă  l’écriture du code.

Dit comme ça, ça a l’air extrĂȘmement contre-productif, deux personnes qui font le boulot d’une, c’est pas vraiment rentable


Haha
 non, allez, faites un effort, à Hollywood


C’est ce que je pensais aussi avant de m’y essayer.

D’abord, le pair programming n’est pas systĂ©matique, mais devrait ĂȘtre rĂ©gulier : une fois par semaine, par exemple. Ensuite, et c’est logique, les rĂŽles doivent s’inverser rĂ©guliĂšrement.

L’utilisation rĂ©guliĂšre du pair programming dans une Ă©quipe apporte Ă©normĂ©ment d’avantages


Renforcement de la cohĂ©sion de l’équipe

Bon, d’accord, c’est pas forcĂ©ment systĂ©matique, mais quand mĂȘme, ça joue.

Confrontation / mise en commun des idées

Deux dĂ©veloppeurs ne pensent jamais de la mĂȘme façon, et confronter ces idĂ©es avant d’écrire le code est le meilleur moment pour le faire.

Augmentation de la couverture du code

Dans un projet en Ă©quipe, si une personne est l’auteur d’une grand partie du projet et vient Ă  s’absenter (maladie, vacances, dĂ©part), il faut du temps au reste de l’équipe pour se rĂ©approprier ces parties du projet. Le pair programming tend Ă  rĂ©duire les parties de codes couvertes par une seule personne.

👌 le paramĂštre d’importance d’un dĂ©veloppeur dans une Ă©quipe est aussi appelĂ© le bus-factor, synthĂ©tisĂ© par la phrase “et si untel venait Ă  passer sous un bus, Ă  quel point ce serait le bordel pour le projet” (on ne parle pas du facteur humain, qui est toujours nĂ©gatif — je ne souhaite Ă  personne de passer sous un bus, c’est lourd, un bus). Il est vital dans une Ă©quipe de rĂ©duire au maximum le bus-factor de chacun, le pair programming Ă©tant une bonne maniĂšre d’y contribuer.

Rapport apprentissage / performance

Le pair programming est aussi une formidable mĂ©thode d’apprentissage interne dans une Ă©quipe, que je vais illustrer par un exemple :

Il y a peu, dans une Ă©quipe oĂč j’avais un rĂŽle de lead developper, nous avions une tĂąche dans notre backlog qui consistait Ă  rĂ©gler un problĂšme visuel en implĂ©mentant un systĂšme de prĂ©chargement d’images.
Objectivement, dans le contexte et avec l’expĂ©rience, j’en aurais eu pour vingt minutes, douche comprise. Or, nous avions une nouvelle recrue dans l’équipe Ă  ce moment et mettre en place un tel systĂšme Ă©tait Ă  la fois quelque chose qu’il n’avait jamais eu l’occasion de faire et qui n’est pas forcĂ©ment simple Ă  mettre en place.
Le hic, c’est que dans le mĂȘme ordre d’esprit, s’il avait du le faire tout seul, je pense qu’il en aurait eu pour une bonne demi-journĂ©e, voire une journĂ©e entiĂšre. Ça n’aurait pas forcĂ©ment Ă©tĂ© mauvais pour lui, mais c’était un peu contre-productif par rapport Ă  ma planification.
Du coup, on a planifiĂ© une sĂ©ance de pair programming, avec ma recrue au clavier et moi Ă  cĂŽtĂ© de lui. Je l’ai laissĂ© travailler en le guidant dans la bonne direction, en lui laissant volontairement faire les erreurs prĂ©visibles pour plus facilement lui montrer comment y pallier.
On en a eu pour 45 minutes, un compromis vraiment acceptable entre les deux Ă©valuations.


Bref, le pair programming, c’est bien, mangez-en.

BeCode

BeCode: A School is Born

Leny

Written by

Leny

Pierre-Antoine Delnatte, 33 ans, dev freelance hyperactif, professeur dans l'Ăąme, maĂźtre du monde en dilettante, vieille Ă  chats.

BeCode

BeCode

BeCode: A School is Born

Welcome to a place where words matter. On Medium, smart voices and original ideas take center stage - with no ads in sight. Watch
Follow all the topics you care about, and we’ll deliver the best stories for you to your homepage and inbox. Explore
Get unlimited access to the best stories on Medium — and support writers while you’re at it. Just $5/month. Upgrade