Un début à Becode

Je suis arrivé à Becode sur ce que j’appellerais un coup de chance : j’ai profité d’un désistement pour entrer. Pour être tout à fait honnête, avant d’être appelé pour entrer dans la formation, j’étais dégouté car je n’étais pas pris et m’étais mis à la recherche d’une autre formation similaire. Tout ça pour dire que quand je suis arrivé le premier jour, j’étais très loin d’être sûr de moi.

Malgré tout, cette formation je la voulais. J’ai donc fais bonne figure pour cacher mon stress car je voulais me montrer à la hauteur. Ce stress est parti très très vite lorsque j’ai découvert que la vingtaine de personne qui étaient présentes ce jour-là n’étaient pas des adversaires mais des coéquipiers. L’entraide s’est installée sans qu’on ne fasse aucun effort et ça a rapidement créé un groupe fort qui avance tranquillement. Et ce, même si on est régulièrement face à des problèmes frustrants !

Pour moi, Becode, il y a de ça 3 semaines, c’était une formation qui faisait de belles promesses. Aujourd’hui, c’est une aventure, un mode de vie intéressant. On apprend des tas de choses, on enseigne ce qu’on a appris, le tout en même temps ! On est élève et professeur, tous autant que nous sommes. Certains ont plus de facilités que d’autres dans certains domaines, mais dès qu’on quitte ces domaines que certains maitrisent, on se rend compte que ce sont les autres qui ont plus facile et ça, c’est toujours impressionnant.

Ca fait presqu’un mois que je suis dans l’aventure Becode et je trouve ça génial. Je suis déjà tellement aux antipodes de ce que j’étais avant Becode pour tout ce qui est du code. Pourtant j’ai encore le sentiment d’être nulle part quand je vois tout ce qu’il me reste à apprendre. Merci de m’avoir lu et à la prochaine à Becode !

Kevin Dubreucq