J’ai testé la plateforme de blogging Medium

Spoiler : Je suis conquise


A l’ère où Wordpress règne en maître sur les plateformes de blog, Medium sort son épingle du jeu avec un concept innovant puisqu’il aspire à … plus de simplicité. Quand Wordpress et consorts vantent la personnalisation complète de votre blog, Medium propose une interface minimaliste, design et fluide. J’ai testé pendant 1 mois cette plateforme, voici mes impressions.

Un retour aux choses simples

C’est le cofondateur de Twitter et le fondateur de Blogger, Evan Williams, qui fonde en août 2012 Medium. L’objectif premier: Offrir une visibilité maximum au texte, en dépassant la réputation première de l’auteur. D’abord en version privée (acceptation sur invitation) puis en version publique depuis peu, Medium propose une expérience de blogging différente et tente de revenir aux sources en mettant l’écriture sur les devants de la scène. En effet, Medium est d’abord fait pour des longs textes. Quand on remarque que la culture du buzz et les 140 caractères nous ont forcé à raccourcir nos messages et nos discours, cette plateforme de blogging prend un pari… Et raffle la mise.

Avec une inscription qui se fait via Twitter, il n’y a pas de personnalisation possible mis à part le header et la photo de profil (qui sont ceux de Twitter par défaut). Voilà, mon blog est prêt en moins d’une minute. Aux oubliettes les longues heures à coder votre template wordpress, mais aussi les widgets encombrants et les menus déroulants… Ce retour à un design minimaliste est à la fois tendance et reposant.

Décrit par le fondateur “à mi chemin entre Tumblr et Pinterest”, on retrouve en effet l’aspect visuel de ces deux médias sociaux : l’image est mise en avant notamment dans la mise en scène du titre et tout au long de l’article.

What You See Is What You Get

Valérie Jeanne-Perrier, chercheuse, définit Medium ainsi:

“Pas de cadre, trois phrases à l’impératif : taper votre titre, taper votre sous-titre, écrire un post. Voilà l’expérience d’écriture proposée par Medium, sorte de site de micro-blogging sans back-office apparent. Ce qui est tapé à l’écran est ce qui sera publié…”

En effet, Medium applique à la lettre le principe du “What You See is What You Get” à savoir que lorsque vous écrivez un article, vous voyez ce que vos lecteurs liront. Il n’y a pas d’administration à proprement parler. L’auteur modifie son texte avec un simple menu qui s’affiche après le surlignage du texte en question : la mise en gras ou en italique est évidemment présente, mais aussi les différentes catégories de titre en Rédaction Web : les H1/H2/H3 permettent à l’auteur de structurer facilement son texte. Enfin, la possibilité de mettre en citation, ou d’ajouter un lien est possible.

Modifier son texte via Medium

Plus intéressant encore, l’auteur peut laisser un “post-it” via le “+” et se laisser un commentaire (qui peut rester privé). Cela permet aussi de revenir à l’écriture plus universitaire qui exige de laisser ses sources, sans que cela gêne la lecture de l’article ou attendre la fin de celui-ci.

Aux oubliettes les longues mises en page, car cette interface utilisateur supprime la barrière entre le back office et le front office. Le résultat, épuré et efficace, facilite l’écriture et la lecture.

Une nouvelle façon de bloguer ?

Medium est-il une nouvelle façon de bloguer ? Cela signifie-t-il que les internautes ont fini par se lasser des articles de blogs actuels ? Le fondateur de Medium a souhaité cette interface pour mettre en avant les idées et non les auteurs. Medium se veut donc l’hébergeur d’un contenu plus qualitatif et plus inédit, à une époque où nos fils Twitter regorgent de la même information et où les blogs deviennent des régies publicitaires.

Cette plateforme s’attache par ailleurs à la notion de partage et de commentaire, qui est inhérente au débat des idées : toute personne est invitée à annoter l’article au fur et à mesure de sa lecture, et non plus à laisser un commentaire en fin d’article. Une façon originale et simple d’apporter une réflexion nouvelle à un passage particulier de l’article.

Combien sont-ils conquis par cette nouvelle génération du blogging? Malheureusement, Medium ne communique pas sur le nombre d’utilisateurs mais à titre indicateur, il compte 1,05M abonnés sur Twitter et 87k fans sur Facebook.

Pour conclure…

Medium regroupe de nombreuses innovations en terme de publications, de partage et de commentaire qui réinventent le blogging et cherchent à le ramener l’essence première d’Internet et du Web : le partage. Vous l’aurez compris, je suis conquise. Vous pouvez d’ailleurs retrouver cet article sur la plateforme Medium pour avoir une meilleure idée de son interface et de toutes ses possibilités.

Auteure :

Jane FIORI; agence de communication WHITE MIRROR — http://white-mirror.fr