Le nouveau HTC Vive Pre

Déballage du HTC Vive Pre chez Beloola

Depuis le deuxième trimestre 2015, Beloola travaille à porter sa plateforme en réalité virtuelle. Nous avons commencé avec un Oculus Rift DK2 (Development Kit) en France, et nous avons eu de très bons résultats rapidement grâce à l’API de WebVR (permettant de développer pour les casques de réalité virtuelle avec WebGL et javascript).

Durant l’été 2015, nous avons eu la chance d’intégrer l’incubateur VR de BoostVC, où nous avons continué le développement de notre plate-forme en y ajoutant le support du Samsung Gear VR et du HTC Vive DK1, gentiment prêté par nos voisins d’incubateur de RalphVR. De retour en France, nous avons eu la chance de rencontrer les bonnes personnes nous permettant d’obtenir notre propre HTC Vive à Noël 2015, un bien joli cadeau!

C’est une réelle chance de travailler sur un secteur aussi nouveau et technologiquement à la pointe que la réalité virtuelle. Pour développer ce secteur, les fabricants de casques de réalité virtuelle sont prêts à envoyer gratuitement leur matériel aux développeurs, et nous avons la chance d’en faire partie. Début février, nous avons reçu un mail nous indiquant que nous pouvions récupérer la nouvelle version du HTC Vive, le Vive Pre.

Il ne s’agit pas là de la version finale qui sera envoyée aux consommateurs, mais de la version qui s’en rapproche le plus. Le HTC Vive n’a pas encore été commercialisé, son prix de vente a été annoncé ce dimanche 21 février lors du MWC (Mobile World Congress) à 799$ (on ne sait pas encore pour le prix de livraison et les éventuelles taxes), et les préventes seront ouvertes le 29 février 2016.

Nous étions impatients de le recevoir et de pouvoir le tester, et le facteur nous l’a apporté ce matin. Voilà nos premiers retours :

Le déballage

Contenu du carton, hormis le cablage

Il est à noter que le carton contenant le matériel du casque est très bien packagé, optimisé pour séparer les différentes parties du casque et très bien protégé. Le carton contient les 3 éléments principaux, nécessaires au fonctionnement du casque :

  • le casque, bien évidemment
  • deux contrôleurs/manettes
  • les base stations qui servent à détecter le casque et les contrôleurs dans l’espace

Une fois le matériel sorti de sa boîte, nous avons pu comparer cette nouvelle version du HTC Vive avec la précédente

La comparaison : DK1 vs Pre

HTC Vive DK1 (à gauche) vs HTC Vive Pre (à droite)

La première chose que l’on remarque est que HTC a beaucoup travaillé entre ces deux versions, dont la sortie est séparée de moins d’un an (les enregistrements pour l’obtention d’un DK1 ayant ouvert fin avril 2015).

Le nouvel HTC Vive Pre est beaucoup plus soigné, plus fini, ses traits sont plus lisses, on a vraiment affaire à un casque destiné aux consommateurs finaux, et non plus une version de test pour les développeurs.

Le casque

Le nouveau casque est beaucoup moins profond. Il est donc aussi plus léger, et plus agréable à porter. En outre les liens permettant de le tenir sur la tête sont mieux pensés, les points d’attache sont rotatifs et permettent de mettre le casque plus facilement. La pression sur le visage est moins forte, ce qui permettra donc des usages plus longs. L’autre bon point est la façon dont les cables sont connectés au casque. Sur le DK1 la connexion avait tendance à se défaire si les câbles étaient mal tenus. Maintenant ils sont fixés dans le casque, ce qui devrait supprimer ce problème. Une des autres nouveautés du casque est qu’il possède une caméra frontale. Nous n’avons pas vu d’application l’utilisant pour l’instant cependant.

Les contrôleurs

On voit là aussi qu’on passe réellement d’une version de test à une version consommateur. Le feeling en main est plus stable. Le tracking semble meilleur aussi. Les boutons de menu et interaction ont changé de place, sinon le système reste le même : un touchpad circulaire cliquable, une gachette et un bouton sur le côté.

Les stations de détection

Enfin les stations de contrôle, qu’il faut monter aux coins de la pièce, permettant de détecter le casque et les contrôleurs sur 6 degrés de liberté. A part le fait que le visuel est meilleur (on ne voit plus les circuits à l’intérieur), et qu’elles sont quasiment silencieuses, il n’y a pas de différence notable au premier abord entre les deux versions. On peut supposer que les nouvelles permettent une meilleur détection.

Les écouteurs, le petit plus

HTC a décidé d’inclure dans son package une paire d’écouteurs intra-auriculaires. Ils ont aussi rajouté une extension du port audio sur le casque, le ramenant derrière l’attache de tête. Ainsi, il est assez facile de laisser les écouteurs sur le casque, et une fois celui-ci mis, d’aller chercher le câble derrière sa tête pour mettre les écouteurs dans ses oreilles. Ces écouteurs permettent d’avoir une gêne de câble quasi nulle, et le choix d’écouteur intra-auriculaire est judicieux, dans le sens où ils coupent bien les sons externes et augmentent l’immersion. Ces écouteurs possèdent aussi un micro, que nous pourrions utiliser à terme pour nos propres applications et notamment sur Beloola.

Conclusion

Comme je l’ai dit précédemment, c’est une réelle chance que nous avons de travailler dans la réalité virtuelle qui est un domaine d’expérimentations quotidiennes. Le fait que les constructeurs nous aident à créer des applications sur leur matériel en nous fournissant des kits de développement est encore plus fantastique.

La comparaison entre ces deux modèles nous permet de voir une réelle progression dans le domaine matériel, les casques réduisent de taille et de poids, le confort augmente, le sentiment d’immersion est meilleur grâce à une meilleure captation des mouvements, un meilleur son et un casque plus agréable à porter.

Nul doute que la réalité virtuelle va dans le bon sens, et bien que le prix de lancement du HTC Vive aie été annoncé à 799$, on peut facilement l’imaginer baisser en coût, et être démocratisé dans nos salons d’ici moins de 5 ans.