Plein les oreilles…

… cela faisait un moment que je n’avais pas abordé de sujet média !

Benoit Zante
May 7, 2019 · 5 min read

J’ai envie d’évoquer cette semaine le thème des podcasts, un sujet sur lequel je viens d’écrire une série d’articles pour Mind Média. Trois articles, écrits dans la foulée de SXSW, seront accessibles aux abonnés dans les semaines à venir, ici // fin de l’auto-promo.

Quelques éléments que je retiens sur ce sujet :

- Le marché US est en plein boom, avec des chiffres qui donnent envie : 32% des Américains de plus de 12 ans écoutent au moins un podcast ou un livre audio chaque mois. À l’échelle des États-Unis, ça donne donc 90 millions d’auditeurs mensuels…

- The Daily, lancé par le New York Times début 2017, est rapidement devenu l’un des programmes les plus populaires, avec 2 millions d’auditeurs quotidiens. Une équipe de 17 personnes travaille dessus, sans compter les commerciaux qui vendent des sponsorings à 6 chiffres. Ce succès tant commercial, populaire que d’estime inspire d’autres développements au groupe média, dont The Weekly, une émission de TV qui sera lancée prochainement sur la chaine FX.

- La production de contenus audio intéresse de plus en plus de monde. Après les marques “digitale native” (comme Casper, Mailchimp, Away), les médias classiques (comme tout dernièrement Les Echos-Le Parisien), les pure-players et les marques plus traditionnelles (Guerlain, Novartis ou General Electrics), c’est maintenant au tour des studios, stars et scénaristes d’Hollywood de s’y mettre. Ceux-ci y voient un nouveau terrain d’expression (et de monétisation) et élèvent au passage le niveau créatif sur ce support. Quelques exemples en vrac : Marvel avec sa licence “Wolverine”, Gimlet avec “Sandra” et l’actrice Kristen Wiig, Endeavor Audio avec “Blackout”, incarné par Rami Malek, acteur de la série M. Robot.

- Si la bataille fait rage du côté des contenus, elle est tout aussi intense du côté des technologies et de l’expérience utilisateurs. La toute récente plateforme Luminary semble mal partie, mais Spotify et Apple, ainsi qu’Audible (Amazon), Deezer ou Pandora espèrent devenir l’interface de référence pour découvrir et écouter des podcasts.

- Spotify, avec trois acquisitions successives et 400 millions de dollars dépensés, semble le plus déterminé à capter ce marché, avec l’espoir de réaliser dans les podcasts la même prouesse que dans la musique : le catalogue le plus exhaustif possible, couplé à l’expérience d’écoute et de découverte la plus aboutie.

- Au-delà des podcasts, le sujet de l’audio englobe aussi celui de la voix et des enceintes connectées, avec leurs applications et leurs “skills”. Les marques commencent tout juste à se poser la question de leur expression sur ces nouveaux canaux. Mastercard, avec son très bien marketé “Sonic Branding” (un thème musical, inspiré par James Bond, qui peut être découpé et réinventé à l’infini, pour l’adapter à tous les usages) ouvre la voie : il y aura sûrement d’autres exemples dans les mois à venir.

Une note finale : le marché américain reste très particulier, par le taux de pénétration des podcasts, l’ampleur de son bassin d’audience et la taille du marché publicitaire… Difficile donc d’extrapoler cette situation à des marchés plus petits, comme la France, même si la francophonie représente un large potentiel.

J’en profite pour vous partager ci-dessous 3 des podcasts que j’ai trouvé les plus intéressants ces derniers mois. Et pour une fois, après les séries de vidéos de SXSW des newsletters passées, il s’agit de contenus en français :)

1. Bergamotte : des fleurs et quelques galères

[TL;DR] Romain Raffart est le fondateur de Bergamotte, une start-up qui bouscule le marché de la vente de fleurs en ligne — un domaine pourtant déjà bien digitalisé, et ce depuis longtemps. Il y parvient grâce à un souci du détail et de la qualité d’exécution, une approche différente de la conception de bouquets, et un service client efficace. Il est surtout un serial entrepreneur, qui partage sans fard les difficultés du métier, entre galères logistiques, problèmes de trésorerie et imprévus divers à gérer… on est loin de la vision souvent idéalisée de la vie du créateur d’entreprise. C’est un entrepreneur plutôt discret, mais qui gagnerait à être plus visible.

La punchline : “Entreprendre c’est être libre, mais dans une certaine limite.”

Écouter le podcast

2. Le remote, bien plus que du télé-travail

[TL;DR] Christophe Pasquier est le fondateur et CEO de la startup Slite, une application collaborative, passée par l’incubateur YCombinator. Il est surtout à la tête d’une entreprise qui opère en “remote”, comme il l’explique au micro du podcast du Numa : 50% de l’équipe travaille à distance à plein temps, en France et à l’étranger. Plus que du télétravail, qui reste ponctuel, le “remote” est une philosophie et un mode d’organisation qui est déployé par de plus en plus d’entreprises… La principale motivation du fondateur de Slite ? Pouvoir s’entourer des meilleurs talents, en allant les chercher là où ils sont. Le remote ne s’improvise pas : il implique des process, des codes, et une culture de l’écrit et du partage de la connaissance.

La punchline : “Une boite qui atteint 100 personnes et commence à avoir deux bureaux, elle est en remote. Une boite de 100 personnes, par définition est remote.”

Écouter le podcast

3. Du journalisme à l’entrepreneuriat

[TL;DR] Auteur d’un livre de management devenu un best seller (“Service compris”, en 1986), Philippe Bloch a ensuite fondé la chaîne Columbus Café. Le parcours qu’il raconte au micro de Pauline Laigneau est assez exceptionnel, mais il est loin d’être un long fleuve tranquille… et c’est ça le plus intéressant : malgré l’apparent succès de Columbus Café, il y a des échecs, des nuits blanches, et la trahison d’un associé de longue date. De quoi rappeler, une nouvelle fois, que derrière l’image sexy de l’entrepreneuriat, il y a des douleurs et des sacrifices… heureusement compensés par de bons moments, des petites satisfactions et des rencontres improbables, comme celle du fondateur de Starbucks, raconté à la fin du podcast.

La punchline : “On avait gagné beaucoup d’argent. Mais quand on est riche, on est con.”

Écouter le podcast

// Bonus //

Un dernier podcast pour la route, dans un style bien différent : celui de Fabrice Florent, le fondateur de MadMoizelle, “Histoires de Darons”, à découvrir ici, dans lequel des pères viennent parler de leurs enfants et de leur rapport à la paternité.

// Avant de nous séparer //

N’hésitez surtout pas à partager cet article :)

Vous souhaitez recevoir directement par e-mail les prochains articles? Un formulaire d’inscription est disponible ici.

Enfin, si vous allez à TNW (à Amsterdam), Vivatech (à Paris) ou Collision (à Toronto), faites-moi signe ! Sinon, je vous raconterai ce qu’il faut retenir de toutes ces conférences dans les prochaines newsletters…

A bientôt !

Benoit Zante
@bzante

TLDR by Benoit Zante

Opinion & Curation sur les sujets Marketing, Tech & Médias

Benoit Zante

Written by

Journaliste spécialisé Innovation, Tech & Médias. Auteur de “Les défis de la transformation digitale” : https://bit.ly/2lTGiKT

TLDR by Benoit Zante

Opinion & Curation sur les sujets Marketing, Tech & Médias

More From Medium

More on Media from TLDR by Benoit Zante

More on Media from TLDR by Benoit Zante

La bataille du temps

More on Marketing from TLDR by Benoit Zante

More on Marketing from TLDR by Benoit Zante

#Reboot

More on Media from TLDR by Benoit Zante

More on Media from TLDR by Benoit Zante

3 modèles médias

Welcome to a place where words matter. On Medium, smart voices and original ideas take center stage - with no ads in sight. Watch
Follow all the topics you care about, and we’ll deliver the best stories for you to your homepage and inbox. Explore
Get unlimited access to the best stories on Medium — and support writers while you’re at it. Just $5/month. Upgrade