5 avantages d’un bilan partagé de médication digitalisé

Aug 19 · 9 min read

« Seulement 15 % des pharmacies ont réalisé des bilans de médication, soit 3 000 officines environ », a annoncé Annelore Coury* (CNAM), lors d’une table ronde animée par « le Quotidien » qui s’est déroulée lors du salon PharmagoraPlus (30 et 31 mars, Porte de Versailles, Paris).

Bien que cette nouvelle activité marque une évolution majeure dans le métier du pharmacien, la réalité du terrain tend à rendre sa mise en place à l’officine difficile.

Quels sont les facteurs limitants la mise en place de ces bilans de médications dans une pharmacie d’officine ?

Les principales difficultés mises en avant par les pharmaciens sont « des difficultés d’organisation au sein de l’officine », « une volonté des officinaux de ne pas aller à l’encontre du médecin » mais surtout « les problèmes administratifs cataclysmiques qui sont un frein majeur à la bonne réalisation de ces bilans », avance Philippe Besset, président de la FSPF (Fédération des syndicats pharmaceutiques de France). La lourdeur liée à la transmission des BPM à l’Assurance Maladie via AméliPro est l’exemple le plus criant d’une complexité administrative qui décourage bon nombre de pharmaciens pourtant motivés à l’origine.

De plus, selon une étude réalisée en région Occitanie en 2017, le temps moyen de réalisation d’un BPM est de 2 heures. Ceci pour des bilans réalisés de manière non digitalisée (préparation de l’entretien, entretien et rédaction de la synthèse) selon les recommandations de la Société Française de Pharmacie Clinique. Ceci est difficilement compatible avec la pratique officinale et compose un des freins majeurs à sa mise en place**.

Les auteurs de cette étude soulignent également le manque de formation sur l’optimisation des thérapeutiques de la personne âgée ainsi que le manque de moyen matériel.

Le manque d’adhésion des médecins par une méconnaissance du dispositif est également mis en évidence.

5 avantages de la digitalisation d’un bilan partagé de médication

1. L’automatisation des tâches à faibles valeurs ajoutées

La digitalisation du BPM doit permettre au pharmacien de gagner du temps et de faire du bilan de médication une activité rentable. L’automatisation des tâches à faible valeur ajoutée est donc primordiale pour assurer l’efficience du pharmacien. Sans cela, le modèle actuel de réalisation des bilans de médications n’est pas viable à grande échelle.

En effet, la gestion administrative imposée pour le remboursement est chronophage, répétitive et s’ajoute à une télétransmission déjà complexe. Cette partie implique notamment une re-saisie des données sur le portail AmeliPro, un classement des documents papiers pour archivage, la mise en place de rappels pour les rendez-vous ultérieurs ou encore la rédaction d’un compte rendu au médecin traitant, etc…S’affranchir de cette tâche permet donc au pharmacien d’allouer plus de temps au patient.

2. Le partage d’informations facilité

L’un des objectifs des BPM est le partage d’informations entre les professionnels de santé. En effet, les erreurs médicamenteuses dues au manque d’information et notamment au point de transition entre la ville et l’hôpital, est à l’origine de nombreux événements indésirables médicamenteux.

L’enjeu des plateformes de données de santé est donc de mettre à disposition de manière sécurisée et claire les informations médicales du patient. Les dispositifs proposant la réalisation des BPM digitalisés doivent également répondre à ce défi en favorisant les échanges entre le patient et les professionnels de son parcours de soins (médecin traitant, médecin spécialiste, pharmacien d’officine ou pharmacien hospitalier le cas échéant) notamment à travers la génération automatisée de synthèse pharmaceutique reprenant les informations principales du BPM.

3. L’aide à la décision

La médecine se complexifie à un rythme exponentiel. Le temps de doublement de la connaissance médicale était de 7 ans en 1980, 3,5 ans en 2010 et moins de 1 an en 2019. Il est aujourd’hui quasiment impossible pour un pharmacien de connaître l’ensemble des recommandations de prise en charge, des interactions médicamenteuses, des posologies, des effets indésirables des médicaments. Nous ne demandons d’ailleurs pas au pharmacien de tout connaître mais de savoir où retrouver l’information. Pour simplifier cette phase de recherche d’informations validées, les plateformes d’aide à la réalisation des BPM se doivent de proposer des outils d’aide à la décision pertinents pour aider le pharmacien à détecter l’inobservance et optimiser les schémas thérapeutiques chez la personne âgée.

4. Le suivi du patient

Il est indispensable pour les plateformes de permettre au pharmacien de suivre l’évolution des thérapeutiques prises par les patients ainsi que la tolérance et l’observance vis-à vis de ces traitements dans le temps. Un outil de suivi efficace permet également au pharmacien d’être informé en temps réel sur la nécessité de fixer les rendez-vous suivants afin d’évaluer l’observance du patient conformément aux recommandations en vigueur. L’historique facilement accessible permet une traçabilité des entretiens et un accès rapide à la synthèse du précédent bilan dans le cadre de visites de suivi.

5. Une image plus moderne et tournée vers le support numérique éducatif

Enfin, avec la digitalisation, vous avez la possibilité de remplir directement votre BPM sur tablette (sous réserve d’une version responsive), ce qui donne une image plus moderne de la pharmacie actuelle et représente un avantage écologique en limitant l’impression de documents papiers. Cette digitalisation sur tablette permet également d’associer un contenu éducatif interactif avec, par exemple, la présentation de vidéos explicatives sur les mécanismes d’action de certaines pathologies ou médicaments.

Pourquoi la plateforme BIMEDOC est-elle un outil adapté au pharmacien d’officine, complémentaire des logiciels classiques de gestion d’officine ?

Mon expérience de deux années passées au CHU de Montpellier à travailler quotidiennement avec des médecins de différentes équipes médicales, et principalement dans un service de traumatologie, m’a convaincu de l’intérêt de développer un outil adapté à la réalité du terrain.

En effet, l’émergence de la pharmacie clinique et son développement au niveau international montre que le frein majeur au déploiement de ces différentes activités n’est pas l’adhésion des différents médecins, bien au contraire, mais le temps passé à réaliser chaque action et notamment la recherche d’informations pertinentes. Ceci est d’autant plus réel dans un secteur officinal concurrentiel où le mode de rémunération est encore principalement centré sur la marge liée à la vente des médicaments. A l’heure où l’idée d’« uberisation » de la pharmacie commence à émerger, la réalisation d’activités de conseils avec un temps dédié rémunéré apparaît encore plus indispensable pour s’assurer du bon usage des traitements.

L’ambition de la plateforme Bimedoc est de permettre le développement des bilans de médication à l’officine ainsi que des autres activités de pharmacie clinique. Notre rôle est de vous accompagner dans votre activité en vous offrant un outil regroupant à la fois des fonctionnalités d’organisation et de gestion administrative facilitée ainsi que des fonctionnalités d’aide à la décision pour des interventions pharmaceutiques pertinentes. Nous croyons au rôle central du pharmacien dans le parcours de soins et souhaitons renforcer son positionnement comme acteur de santé publique de proximité. De ce fait, pour répondre aux besoins des équipes de terrain nous nous sommes entourés d’une équipe de développeurs expérimentés ainsi que de pharmaciens d’officine et hospitaliers.

Nous sommes partis du constat que les outils informatiques de gestion officinale actuels, répondent souvent très bien aux problématiques d’inventaire, de facturation et d’archivage des dispensations mais s’avèrent limités dans l’accompagnement à la prise de décision. Bien souvent, seules les interactions médicamenteuses des bases de données VIDAL ou équivalent sont détectées. Celles-ci, prises sans connexion avec le profil du patient, ne sont pas toujours pertinentes et se retrouvent noyées dans un flux d’informations. Pour exemple, combien de fois l’alerte de la contre-indication entre la COUMADINE® et le KARDEGIC® s’affiche-t-elle dans une journée sans que celle-ci soit pertinente pour autant ? Avec Bimedoc, nous avons voulu une solution qui va plus loin et permet d’affiner les alertes en fonction du profil du patient (poids, personnes âgées, insuffisance rénale, etc…) : c’est donc un vrai outil de pharmacie clinique qui vous accompagnera dans vos entretiens.

Par ailleurs, le coût de mise en place est beaucoup plus faible qu’un LGO traditionnel car totalement hébergé sur un hébergeur agréé de données de santé. Ceci permet une utilisation en moins de 3 minutes et une mise à jour quotidienne du logiciel sans action de votre part. Vous utilisez toujours la dernière version de notre application.

Les 5 grands engagements de Bimedoc au service du pharmacien :

1. Gain de temps

Comme nous l’avons vu lors des avantages liés à la digitalisation, avec Bimedoc l’entretien de recueil d’information peut être réalisé directement au comptoir en moins de 15 minutes avec le patient. L’application est multiplateforme (responsive) et le recueil peut se faire via une tablette numérique également.

L’automatisation de certaines fonctionnalités permet également d’améliorer l’efficience du pharmacien :

- Un module d’analyse pharmaceutique innovant a été intégré et permet de générer des avis pharmaceutiques qui peuvent être directement intégrés dans la synthèse pharmaceutique. Un plan de prise comportant des conseils patients est également généré automatiquement pour favoriser l’interaction avec le patient et son observance médicamenteuse. Une déclaration automatique sur la plateforme AmeliPro pour un remboursement plus rapide et moins chronophage.

En résumé : Bimedoc s’occupe de l’administratif et de l’accès à l’information, et le pharmacien peut se consacrer à l’optimisation thérapeutique et l’accompagnement éducatif de son patient

2. Pertinence des interventions pharmaceutiques

Le module d’analyse pharmaceutique de Bimedoc ne se contente pas d’alerter sur les interactions médicamenteuses liées au traitement du patient. Il croise différentes bases d’informations (détection des médicaments inappropriés chez la personne âgée, incompatibilité galénique, adaptation posologique aux paramètres physiologiques du patient…). Cette interface intelligente permet de générer des interventions pharmaceutiques pertinentes pour optimiser le traitement du patient. Différents liens de sociétés savantes sont également disponibles et le blog www.pharmacie-clinique.fr soutenu par le Groupe Bimedoc est consultable pour préparer les bilans et entretiens pharmaceutiques (recommandations actualisées, outils éducatifs, conseils avisés rédigés par des acteurs de terrain impliqués dans l’éducation thérapeutique du patient).

3. Sécurisation des données : une messagerie sécurisée intelligente

Pour faciliter le lien entre les professionnels de santé de ville mais également renforcer le lien entre la ville et l’hôpital, Bimedoc intègre une messagerie sécurisée.

Vous choisissez dans une liste actualisée le professionnel de santé à qui vous souhaitez envoyer la synthèse sans perdre du temps à rechercher le mail du professionnel concerné et Bimedoc le fait pour vous. Les pharmacies hospitalières équipées d’une messagerie sécurisée pourront également recevoir vos BPM notamment pour les intégrer dans leur conciliation médicamenteuse. L’outil permet ainsi de renforcer la coopération entre tous les pharmaciens.

4. L’assurance d’être remboursé par l’assurance maladie

Préoccupation légitime des officinaux, les impayés constituent un vrai frein au déploiement des bilans. Même si l’Assurance Maladie a fait des efforts importants pour remédier à ces dysfonctionnements, nous avons choisi d’intégrer à Bimedoc différents points de sécurité pour vous assurer d’être remboursé :

  • Vérification des critères d’éligibilité au programme
  • Déclaration automatique sur AmeliPro
  • Rappel des entretiens à réaliser 6 mois après l’entretien conseil
  • Tableau de bord pour suivre l’évolution du programme de chaque patient

5. Attractivité et Fidélisation de votre patientèle

Une série de supports de communication avec un visuel moderne à afficher dans votre officine vous est mis à disposition pour stimuler la curiosité de vos patients afin qu’ils puissent, d’eux-mêmes, vous interpeller sur la possibilité de prendre rendez-vous pour un entretien pharmaceutique (bilan de médication ou entretien AVK, AOD, Asthme). Ces supports ne se limitent pas simplement à cela, puisqu’en fin d’entretien une fonctionnalité permettant la génération de plans de prise automatisés est disponible. Celle-ci, déjà largement développée dans le milieu hospitalier est plébiscitée par les patients pour mieux gérer la prise de leur traitement. D’autre part, la mise à disposition régulière de supports pour préparer vos entretiens sur le blog pharmacie-clinique.fr (actuellement « Insuffisance cardiaque », « Syndrome coronarien aigu », « Fibrillation auriculaire ») est une garantie de qualité pour vous aider dans la conduite et le contenu de vos entretiens. Ces différents éléments concourent à accroître la satisfaction de vos patients, amenant par ce biais une fidélisation et une réputation accrue vis-à-vis de cette nouvelle activité.


*Annelore Coury est directrice déléguée à la gestion et à l’organisation des soins, à la CNAM

**Le bilan de médication en soins primaires : Formation des pharmaciens à l’optimisation thérapeutique des patients âgés. Soraya Qassemi , Thèse pour le diplôme d’état de docteur en pharmacie soutenu le 7 juillet 2017 à Toulouse.

Pour en savoir plus sur le bilan partagé de médication rendez-vous sur : www.pharmacie-clinique.fr

bimedoc

Les activités de pharmacie clinique en toute simplicité pour les officinaux et les hospitaliers

Thanks to Yohan Audurier

    Renaudin Pierre

    Written by

    bimedoc

    bimedoc

    Les activités de pharmacie clinique en toute simplicité pour les officinaux et les hospitaliers

    Welcome to a place where words matter. On Medium, smart voices and original ideas take center stage - with no ads in sight. Watch
    Follow all the topics you care about, and we’ll deliver the best stories for you to your homepage and inbox. Explore
    Get unlimited access to the best stories on Medium — and support writers while you’re at it. Just $5/month. Upgrade