Interview de Matt Coolidge, co-fondateur de CIVIL

“Nous voulons créer un modèle fondamentalement nouveau pour contribuer au développement d’un journalisme durable”

Matt Coolidge, co-fondateur de CIVIL

CIVIL est un projet de plateforme basée sur la blockchain pour connecter directement journalistes et citoyens. Sans annonceurs, éditeurs ou tierces parties non journalistes, les contenus sont vérifiés, contrôlés et financés par les lecteurs.

(cette interview a été traduite de l’anglais au français)


Comment vous est venue l’idée de créer CIVIL ?

Civil a été conçu par Matthew Iles, notre CEO. Il travaille depuis 10 ans sur les enjeux liés aux modèles économiques dans le monde de la presse, notamment sur le numérique. La majorité des journaux luttent aujourd’hui pour leur survie financière. Il nous semble que les réponses apportées et implémentées pour régler ce problème sont insuffisantes. Nous avons donc créé un modèle fondamentalement nouveau pour contribuer au développement d’un journalisme durable, à l’ère du numérique.

Notre objectif est de réduire le recours aux revenus publicitaires et d’encourager le financement par les lecteurs. Il faut permettre aux journalistes de se concentrer sur les contenus qu’ils publient, et non pas sur les besoins des annonceurs et autres tiers.

Pouvez-vous assurer à vos utilisateurs que toutes les opinions et toutes les sensibilités seront les bienvenues sur CIVIL ? Par exemple, la plateforme peut-elle héberger des newsrooms pro-Trump ou pro-NRA ?

Une newsroom peut être pro-Trump, anti-Trump, pro-NRA, anti-NRA … Il n’y a aucun problème tant qu’elle produit des informations factuelles et vérifiables. Nous espérons que toutes ces factions seront présentes sur Civil, et qu’elles aideront à créer un dialogue plus constructif, une meilleure compréhension des arguments des uns et des autres.

Toutes les idéologies et croyances sont les bienvenues ; le nom «Civil» est d’ailleurs un clin d’œil à notre volonté d’être un espace qui encourage les échanges courtois et constructifs dans un monde de plus en plus polarisé et tendu. Nous ne sommes pas une organisation partisane. Nous nous sommes engagés à promouvoir une norme largement acceptée pour le journalisme : celle basée sur les faits. Il faut restaurer la confiance entre le public et le journalisme. C’est urgent.

Comment allez-vous gagner de l’argent ? Quel est votre modèle économique ?

Tout d’abord, il est important de noter comment nous ne ferons pas d’argent. Civil ne prendra jamais de commissions sur les transactions entre les citoyens et les newsroom. La relation journaliste / citoyen est sacrée. Nous croyons que chaque newsrooms doit conserver son autonomie commerciale et éditoriale pour mieux servir sa mission.

Alors, comment Civil va-t-il gagner de l’argent ? Nous voulons mettre en place une économie de plateforme, et envisageons un vaste écosystème d’applications et de services qui seront construits sur notre produit de base : le protocole CIVIL. Il sera open source et nous inviterons les développeurs à l’utiliser. De cette façon, nous allons ressembler à une «économie d’app store», ce qui présente une opportunité significative pour générer des revenus.

Comment allez vous développer l’adoption de votre service auprès d’un public plus large ?

Ne soyons pas dupes, ce sont les “newsroms” — et les journalistes derrière — qui rendront CIVIL intéressant et qui encourageront les lecteurs à visiter notre écosystème en premier lieu. À ce titre, nous avons accordé 1 million de dollars US de subventions à une «première fournée » de newsrooms qui seront parmi les premières à publier du contenu sur Civil.

Nous avons approché un certain nombre de journalistes de rédactions de renom — telles que The Guardian, la BBC, New Yorker, le LA Times et Gawker — pour diriger ces initiatives. Nous croyons que ce sera une façon de bâtir une audience initiale, et nous sommes engagés à soutenir ces partenaires de toutes les façons possibles.

Envisagez-vous des partenariats avec des média traditionnels ?

Notre philosophie est beaucoup celle de l’inclusion. À quelques exceptions près, nous ne dirons jamais «non» lors de l’évaluation d’un partenariat potentiel. La mission de Civil est de contribuer à la création et au développement d’un journalisme durable à travers le monde, et nous ne sommes pas les seuls. De ce fait, nous sommes bien sûr ouverts à toutes opportunités de partenariat avec des organisations compatibles avec nos engagements. En fait, nous annoncerons bientôt plusieurs partenariats. Stay tuned for more !

POUR COMPRENDRE EN DETAILS COMMENT LA PLATEFORME CIVIL FONCTIONNE : RENDEZ-VOUS ICI

— Cliquez pour vous abonner à notre newsletter —

Like what you read? Give Blocs a round of applause.

From a quick cheer to a standing ovation, clap to show how much you enjoyed this story.