Pourquoi les bons développeurs PHP sont-ils si durs à trouver ?

Ou comment trouver l’éléphant à cinq trompes ?

Bluecoders
Feb 8, 2017 · 5 min read

Vous avez décidé de vous lancer dans l’aventure startup ? La petite ampoule qui s’est illuminée au-dessus de votre tête est une réelle innovation, du jamais-vu, un produit ou un service qui sort du commun ? Vous avez convaincu des investisseurs de vous soutenir ? Félicitations !

Si vous lisez cet article, votre business s’appuie sûrement sur une application. En tant que startup du digital vous avez besoin de partir sur des bases solides. Après une analyse comparative des technos existantes, vous choisissez le PHP pour sa robustesse et pour le dynamisme d’une communauté sur laquelle vous pourrez vous reposer.

Il vous reste toutefois un challenge : monter votre team en identifiant les développeurs avec les compétences qui vous permettront de décoller.

#Tension sur le marché des talents digitaux

La demande sur les profils tech les plus talentueux explose. On estime que celle-ci double tous les quatre ans. Les plus talentueux suppriment parfois leur profil LinkedIn tant les sollicitations en tous genres sont fortes. Cette tension explique l’absence de candidatures de qualité que vous avez sûrement observée.

De plus, les géants du digital ne cachent pas que l’acquisition de talents est pour eux un moyen d’assécher le marché pour freiner toute innovation qui ne sortirait pas de leur rang.

#Une communauté gigantesque

La population de développeurs PHP en France est la plus vaste de tous les langages de programmation. Elle est la plus représentée avec environ 35% de projets techs français réalisés en PHP, tandis que les populations favorisant le Javascript et le Java la talonnent avec environ 18 et 17% d’utilisateurs. Les développeurs C# — anciennement en grande majorité grâce au règne de Microsoft — se font désormais de moins en moins nombreux grâce à l’explosion des logiciels open-source.

Mais si l’éléphant est tant prisé par la communauté des développeurs, c’est pour plusieurs raisons.

Grande communauté : c’est là le principal avantage de l’utilisateur (dizaine de milliers de bibliothèques, nombreux docs & tutoriels, quelqu’un a forcément rencontré votre problème auparavant, etc.) mais aussi le principal inconvénient pour le recruteur qui doit identifier sa poule aux oeufs d’or dans toute cette communauté.

Économique : gratuit et ne nécessitant aucune licence d’utilisation, PHP colle avec l’esprit de solidarité et d’entraide des développeurs et attire ainsi beaucoup d’utilisateurs débutants comme confirmés.

Prise en main facile : la simplicité d’utilisation de ce langage est un plus qui attire quantitativement les nouveaux artisans du code.

Performance et rapidité : c’est parce que des frameworks comme Laravel et Symfony font du PHP l’un des langages les plus rapides & efficaces que plusieurs des plus grandes plateformes à fort trafic comme Facebook ou Wikipedial’utilisent.

L’univers des formations : le secteur des formations web propose à chacun de se reconvertir en seulement 3 mois vers des métiers du développement web. Développeur est un métier qui demande de la recherche personnelle, de la veille technologique et surtout de l’expérience, et c’est pour cette raison que ces formations viennent grossir rapidement les rangs de la population des développeurs en en baissant toutefois la qualité moyenne.

Plusieurs facteurs entraînent une forte attractivité vers ce langage sans forcément y apporter la qualité. C’est ce qui fait baisser le niveau moyen chez les développeurs PHP.

#Un écosystème riche qui brouille les pistes

Le langage PHP — comme beaucoup d’autre langages — peut être utilisé de trois façons différentes :

  • Purement = sans framework
  • Sous un framework propriétaire (appelé framework maison)
  • Sous un framework Open-Source

Là où certains langages proposent quelques frameworks, le langage à trompe en possède une panoplie : 20+ dans la liste (non-exhaustive) de Wikipédia. On retrouve les grands dominants : Symfony, Zend et Laravel mais aussi les petites stars comme CakePHP, CodeIgniter ou Yii qui gardent la tête hors de l’eau, et enfin les petits nouveaux tels que Phalcon, reconnu pour sa performance et développé sous Zéphir, un langage dérivé de PHP.

Ce volume de technos pousse les développeurs à se spécialiser sur un framework pour en devenir des experts reconnus. Cette diversité d’outils de développement au sein même de la communauté PHP la divise en “spécialités” qui cloisonnent ainsi votre recherche de développeurs : si vous mettez la main sur le développeur PHP de vos rêves, encore faut-il qu’il soit opérationnel sur le framework que vous utilisez ….. STOP !

C’est souvent là qu’on fait l’erreur… Il faut savoir qu’un bon développeur PHP n’est pas cantonné à un framework. Encore faut-il bien identifier le background du développeur en question afin de confirmer le fait qu’il pourra s’adapter et monter en compétences, mais ne vous arrêtez pas à l’absence d’une techno dans le CV du candidat ciblé : vous vous compliqueriez encore plus la tâche !

“Il faut savoir qu’un bon développeur PHP n’est pas cantonné à un framework.”

#Après la tech…il reste l’humain

Vous avez trouvé le développeur PHP idéal ? 7 ans d’XP dont 4 sur le framework Laravel ? API REST, code propre, maintenable et scalable ? Méthodes agiles et expérience de lead ? Top ! On dirait qu’on tient l’homme de la situation ! Seulement maintenant, il reste à vérifier les compétences humaines de cette pépite.

Un “bon” développeur PHP doit — comme pour les autres langages web — fiteravec les valeurs de votre entreprise et celles de votre management.

Collectif : un développeur travaille souvent seul face à sa machine, mais rarement seul sur un projet. Pair-programming ou code-review, la compréhension et la communication sont indispensables. Son code doit s’incorporer à celui de ses collègues actuels et pouvoir être repris facilement par ses successeurs.

Fainéant : étonnant, non ? Un développeur fainéant va tout faire pour ne pas réitérer des fonctions. Il automatisera donc les tâches redondantes, et se créera des outils qui lui feront gagner un temps précieux pour lui…et donc pour l’avancement de votre projet !

Perfectionniste : un développeur perfectionniste développe un code propre et bien documenté qui le rendra facilement maintenable sur le long terme. Un dév perfectionniste s’assurera que son code est validé par des tests unitaires mais également qu’il est scalable et robuste pour ne pas crasher au premier pic de visites !

Curieux : qualité d’or du développeur, elle est garante de progression et d’autonomie. Le développeur curieux va fouiller le web jusqu’à trouver une solution et fera beaucoup de veille “en perso” afin de constamment monter en compétences. L’avancement technologique progressant plus vite que son apprentissage, un bon développeur a toujours plus à apprendre que ce qu’il ne connaît déjà !

Son Twitter

A bientôt sur bluecoders.io !

bluecoders

The new way to find a tech job

Bluecoders

Written by

tech career management

bluecoders

The new way to find a tech job