Catherine : tisser des liens

Catherine est une utilisatrice de Bob et recherche aujourd’hui un nouveau challenge professionnel. Bob lui a permis de comprendre qu’elle recherchait avant tout un emploi qui ait un sens, qui permette de créer du lien. A l’image de son parcours, Catherine veut continuer de mêler culture, innovation et implication des entreprises dans la société.

Danse, piano, littérature… Depuis son enfance, Catherine cultive ses passions et ces dernières le lui rendent bien. Elles ont effectivement guidé sa vie personnelle et professionnelle et ont déclenché de nombreuses rencontres marquantes.

Catherine a ainsi attrapé très tôt le virus de la danse. Troisième d’une famille de six enfants, de parents artisans, dans un petit village éloigné des préoccupations et de l’agitation des villes … tous ces paramètres ne la prédisposaient peu à l’accès à sa passion. Qu’importe, Catherine n’abandonne pas l’idée et entrera à l’Opéra de Paris par une autre entrée que celle des artistes : celle de la billetterie du soir.

Au fil des rencontres et de la vie parisienne, elle réussit rapidement à réaliser ce rêve. Elle travaillera d’abord à la billetterie du soir, puis sera repérée par le régisseur général pour l’épauler. Pendant 11 ans, Catherine aura un rôle important dans la coordination des informations et y introduira une innovation surprenante : « Beaucoup de spectateurs souhaitaient savoir à quelle heure se terminait les spectacles. Or, à l’époque, nous ne pouvions pas toujours fournir l’information précise sur la durée des différentes productions. « Donc, j’ai décidé de me procurer le minutage des œuvres musicales indiqué sur les CD pour y calculer précisément la durée de chaque acte en y rajoutant les entractes. De l’administration au plateau, tout le monde s’est ensuite emparé de cette nouveauté. Aujourd’hui, c’est un service devenu incontournable, il est désormais normal de le trouver sur tous les supports de communication.»

« J’ai vécu des moments extraordinaires à l’Opéra de Paris, de la billetterie à la Régie de la scène, en passant par l’administration générale pour le développement culturel puis son service presse. J’ai collaboré à plus de 150 productions et accueilli plus de 300 artistes invités. »

Au-delà d’une appétence pour la culture et l’innovation, Catherine est aussi touchée par les causes caritatives et le besoin de solidarité. « Avoir grandi dans une famille nombreuse m’a très tôt inculqué la notion du partage, de l’écoute et de l’entraide ». Après l’Opéra de Paris puis deux années universitaires, elle rentre à l’UNICEF suite à une candidature spontanée. Elle y lancera les premières communications autour des grands donateurs et montera le Comité d’Ambassadeurs composé d’artistes et de personnalités.

Sa rencontre avec Bob est également à l’image de son parcours. Par curiosité, elle décide de suivre une amie qui participe à une conférence sur le thème de l’innovation et l’engagement sociétal. Elle découvre alors Bob puis, rentrée chez elle, l’essaie directement. “Bob m’a notamment fait prendre conscience de la force de mon réseau et de l’importance de le mobiliser dans ma recherche”.

« Bob a surtout provoqué l’étincelle chez moi. Comme recommandé dans un des mails, j’ai compris qu’il fallait que je me tourne prioritairement vers des entreprises qui me plaisent et non juste celles qui recrutent. »

Forte de son expérience, Catherine conseille aussi ses neveux et nièces dans leurs parcours universitaires et la recherche de sens.

« Aujourd’hui, je suis un peu le Bob de mes neveux et nièces. »

Désormais, Catherine recherche bien plus qu’un travail : elle recherche un nouveau projet innovant. Même si ce n’est pas forcément évident, Catherine refuse de céder à la facilité. Ça serait bien mal la connaître !

__________________________________________________________

Le site Bob aide les personnes en recherche d’emploi à faire le point et à améliorer leur employabilité grâce à la data et l’intelligence artificielle. Bob est un service public citoyen développé par l’ONG Bayes Impact.