#àLire—Les grandes entreprises se mobilisent contre les inégalités !

A l’heure où la société civile et les responsables politiques peinent à trouver des solutions pour combattre les inégalités, les entreprises et particulièrement les grands groupes se présentent comme le dernier recours. Jamais en Europe et aux USA les entreprises n’ont accumulé autant de liquidités (+6% du PIB européen). Jamais l’opportunité d’aligner économie et impact positif n’a été si grande : clients, salariés et actionnaires attendent que les produits et services proposés par leurs entreprises répondent aux enjeux sociaux et environnementaux de l’époque. Jamais, l’urgence n’a été si forte.

L’ONU a établit un cadre de travail clair pour aider les acteurs privés à innover au service du bien commun. Ce cadre sont les 17 objectifs de développement durable (SDG).

17 SDGs

Malheureusement l’opinion ne perçoit pas encore assez l’opportunité économique d’un alignement entre économie et impact positif. Elle interprète la mission des entreprises comme une injonction “à faire le bien” alors que, et c’est légitime, le rôle de l’entreprise est avant tout, et on le sait depuis Friedman, de créer de la valeur et de générer des profits. Il est de plus en plus flagrant que les marchés de l’accès à l’éducation, aux soins, à l’eau, à l’énergie, aux transports, au numérique sont encore sous-développés et qu’ils représentent une chance sous-estimée.

Il y a quelques semaines nous lancions le BomaChallenge pour mobiliser les grandes entreprises contre les inégalités. Les premières voix se sont fait entendre et d’autres sont en train de répondre à l’appel. Il est urgent de rassembler les dirigeants des grands groupes pour qu’ils s’engagent à investir dans l’accès aux soins, à l’énergie, à l’habitat, à la mobilité, au numérique, à la sécurité…

L’objectif est de les aider imaginer et expérimenter des offres innovantes qui adressent ce défi majeur. C’est une opportunité économique et une occasion de mobiliser les énergies au service du bien commun.

Le BomaChallenge c’est quoi ?

Bernard Michel de VIPARIS et Isabelle Kocher d’ENGIE sont les premiers à relever le défi.