ChatBot Studio, l’assistant virtuel qui saura trouver les mots

— Cet article fait partie de la série D’ici / Demain

Découvrir les objets et services qui vont bouleverser nos usages dans les prochaines années : vous en avez rêvé, nous vous l’offrons sur un plateau ! La série d’articles “D’ici / Demain” présente 16 innovations qui vont changer nos quotidiens. Comment les connaît-on ? Grâce au dispositif INNOV’up Proto, financé par la Région Île-de-France, qui permet aux entreprises les plus prometteuses de développer des prototypes d’excellence. Accompagnées par Cap Digital, ces sociétés ont 8 mois pour finaliser le développement de leurs protos qui seront présentés lors des “Paris Region Smart Weeks”, dont notre festival Futur.e.s in Paris. On vous les présente donc ici en avant-première.

Proxem Studio, spécialiste du traitement automatique des langues (TAL), est une plateforme d’analyse de données textuelles en langage naturel. En clair, les équipes de Proxem s’attachent à développer des outils capables de comprendre le sens de contenus textes et de les traduire en tendances d’opinions. Le petit plus : Proxem ajoute un analyseur thématique de données textuelles (annotations, extraction d’information et classification) opérationnel avec 14 langues !

Jusqu’alors réservées à des communautés de niches, ces technologies de traitement automatique des langues connaissent aujourd’hui un rayonnement grand public avec l’émergence d’une multitude de ChatBot et agents conversationnels disponibles sur nos smartphones, réseaux sociaux et sites web de service ou e-commerce. Problème : l’expérience est souvent décevante. Qui ne s’est jamais retrouvé devant un chatbot incapable de répondre clairement à une demande pourtant simple et correctement formulée ? A l’origine de ce problème “d’incompréhension Humain/Machine” : algorithmes qui n’ont pas de capacité d’apprentissage automatique suffisante et/ou ne reposant pas sur des bases de données suffisamment importantes pour comprendre le besoin d’un utilisateur. Pour répondre à ce défi et lever (enfin) ce frein majeur à l’adoption des chatbots, Proxem étend son offre actuelle et crée ChatBot Studio : une plateforme complète de Natural Language Processing (NLP), à même de fournir aux entreprises des chatbots modulables et pertinents. Explications.

Make chatbots smart again

Si les chatbots sont partout, il leur manque souvent une compréhension fine du langage de manière générale. Avec ChatBot Studio, Proxem met à disposition des développeurs ses avancées dans le champ du Natural Language Processing (NLP), issues de 10 ans de recherche & développement en linguistique et statistique au service d’une compréhension fine du langage. Mieux, ChatBot Studio ajoute également une dimension IA pour faire évoluer les agents conversationnel, en suivant trois axes clés :

  • ChatBot Studio saura comprendre : en développant l’optimisation des processus par le traitement en flux, plus efficace pour comprendre les données textuelles.
  • ChatBot saura trouver les mots : en poussant le développement du traitement du langage (TAL) et en optimisant le dialogue sur la plateforme, ChatBot Studio place l’intelligence cognitive au coeur des agents conversationnels.
  • ChatBot saura répondre à l’appel : en corrigeant les défauts du chatbot, ChatBot Studio permet d’optimiser les contacts externes, répondant à la problématique de la surcharge des services clients.

Les premiers pas de ChatBot Studio

Pour atteindre ces objectifs, l’excellence de la technologie ne suffit pas. Une attention particulière est donc portée par les équipes de Proxem pour que l’interface de ChatBot Studio soit la plus simple d’utilisation possible, même pour des personnes n’ayant aucune compétence particulière en intelligence artificielle ou traitement automatique du langage. Ce chantier d’UX s’accompagne de travaux sur l’interfaçage sur les frameworks des clients et de peaufiner l’analyse sémantique du moteur conversationnel afin de :

  • Le rendre audible. L’interface web de paramétrage du Natural Langage Processing s’adresse à des non spécialistes et doit être intuitive. Les concepts enregistrés et les typologies d’informations contenues dans l’interface doivent être faciles à extraire et paramétrer les réponses types devrait pouvoir se faire les yeux fermés !
  • Le rendre réactif. Pour que le chatbot réponde quand une demande lui est faite, il faut appliquer une API (Interface de programmation) en temps réel. Grâce à cette réactivité, le moteur de conversation en mode SaaS pourra être intégré dans les frameworks des clients.
  • Lui apprendre à apprendre. Pour passer à l’étape supérieure, le logiciel devra être capable de classer les concepts, détecter les faux amis et les ruptures thématiques. Globalement, il s’agit de développer la technique du traitement du langage du chatbot grâce à l’implication de l’IA.

Proxemement disponible !

Développé dans le cadre d’INNOV’up proto, ChatBot Studio sera proposé dès la fin du programme, en juin 2018, laissant ainsi aux clients de Proxem la latitude d’intégrer leur chatbot sur la plateforme dès cet été et de procéder eux-mêmes aux paramétrages !

Adhérents de Cap Digital depuis 9 ans maintenant, Proxem a exposé sa solution à Futur.e.s in Paris (ex Futur en Seine) 2017, la start-up a également bénéficié de l’accompagnement, l’expertise et la labellisation R&D de Cap Digital sur plusieurs projets de recherche et développement.

Pour aller plus loin…

Site officiel

Facebook

Twitter

Linkedin