Un mémoire ouvert : le design au service d’une ville co-construite

Comment (et pourquoi) penser nos villes comme des communs ?

Depuis quelques temps, je saisis le rôle politique qui incombe aux designers. La discipline est présente partout. Au delà de la forme, elle agit sur les praxis de production, le tissu économique, les relations et l’être humain de manière générale. Les designers sont en fait des acteurs politiques à part entière. C’est par la conception qu’ils cherchent des façons de répondre aux problématiques qu’ils rencontrent. Une certaine manière de ne pas se soumettre … concevoir pour proposer une nouvelle manière de faire. Le design est, dans ce sens, une pratique émancipatoire et progressiste ; les designers, des acteurs pensants.

Les designers graphiques sont d’autant plus importants dans nos sociétés contemporaines que la culture visuelle a pris une ampleur déterminante.

Ken GARLAND, First Things First Manifesto, The Guardian, écrit en 1963 publié en 1964

Ken Garland et d’autres designers publiaient en 1964 le manifeste First things first. Face à la place prépondérante que tient le marketing dans nos métiers, l’édition appelait les designers graphiques à redevenir des acteurs politiques importants : en traitant prioritairement des sujets sociaux, environnementaux, culturels …

Je tente moi aussi de lier mes engagements à ma pratique professionnelle et, après plusieurs immersions dans nos services publics français, l’implication citoyenne me semble être un chantier primordial à mener. Tous les secteurs publics doivent tendre vers plus de participation, mais -puisqu’il faut bien commencer quelque part- j’ai décidé de travailler sur la planification urbaine.

Au quartier gare de Strasbourg -mon terrain d’expérimentation cette année- comme ailleurs, les politiques de la ville sont trop souvent élaborées sans grande préoccupation des habitants. De nouveaux modèles de villes plus ouvertes, cogérées, sont imaginées et portées par un nombre grandissant d’acteurs urbains. Par un travail d’écriture, à retrouver intégralement en ligne ou en édition à imprimer chez soi, j’entend participer aux recherches en identifiant les rôles que le designer graphique peut jouer dans cette transition vers des villes co-construites.