Deep learning, c’est quoi ?

C’est ce qui permet aux ordinateurs de devenir plus intelligents que les humains, du moins, dans le domaine où ils ont été entraînés…

source: https://techcrunch.com/2017/09/07/facebook-and-microsoft-collaborate-to-simplify-conversions-from-pytorch-to-caffe2
En Français “L’apprentissage profond”, désolé pour nos amis de l’Académie française, et surtout nos amis Québécois, fervent chasseurs d’anglicismes, mais ce sera sans moi !
J’appartiens à la nouvelle humanité digitale, et ce sera en Frenglish:
Deep Learning

Origines

Grâce à ces vieilles technologies (1980, concept datant de 1950 mais ayant évolué), nos ordinateurs sont capable de “deviner” et de “voir” avec plus de discernements que nos meilleurs experts:

  • Un mélanome malin… (par exemple)

Mais péniblement aussi, de refaire ce que les humains arrivent très facilement à faire, comme :

  • Reconnaître des objets et “voir” son environnement !

Ce qui permet de faire des lunettes pour les aveugles, afin de leur décrire oralement ce qui les entoure (Projet Horus), par exemple…

Mais il n’y a aucune magie, ce ne sont que des mathématiques, dans des algorithmes: https://medium.com/towards-data-science/artificial-intelligence-explained-part-1-introduction-45f0b3243553, et il n’y a surtout absolument aucune intelligence dans ces IA, actuellement…

Les réseaux de neurones

Ce n’est pas l’évolution des algorithmes qui rend le Deep learning réellement plus performant qu’avant, c’est l’évolution des capacités de stockages et de traitements. Car plus nous pouvons stocker d’informations dans un réseau de Neurones artificiels, le cœur du ‘Deep learning’, plus grand devient le ‘discernement’.

Sans mort ni renaissance, l’artificiel est condamné à devoir dépasser l’humain un jour. (Pascal Kotté)

En fin d’article, un GIF animé reprend la Loi de Moore, mais je préfère vous montrer celui-ci :

source: NHGRI, Coût de séquençage d’un génome humain

De nos jours, le coût pour faire le séquençage d’un génome humain, est tombé sous la barre des 1000$ ! Bienvenue à Gattaca!

Et veuillez noter que l’échelle de gauche, n’est pas linéaire, ni même une factorielle 2, c’est une factorielle 10 !

L’exponentiel développement des technologies, fait qu’il aura fallu 20 ans, pour faire l’ordinateur qui aura gagné Kasparov en 1997, avec 2 armoires Racks de CPU, qui sont aujourd’hui contenues plusieurs dizaines de fois dans notre seul smartphone. C’était annoncé impossible 5 années auparavant. 20 ans après, c’est au tour du jeu de Go, réputé aussi impossible 5 ans avant, avec un cluster d’ordinateurs d’une seule armoire rack de CPU, votre prochain smartphone dans 10 ans? (Bah, avec l’effondrement, cela va se ralentir…)

Reconnaissance des images, des sons, mais pas que !

Fun

Un autre exemple fameux est Akinator (cf. https://medium.com/chatbot-ch/alphago-a-battu-lhumain-au-go-81933f319666)

Business

De nos jours, nous mettons en production des ‘IA’ pour du support help-desk premier niveau dans une entreprise, car cela permet un accès facilité à la connaissance connue, et au pilotage vers cette connaissance, surtout si nous la combinons avec les processus entreprises :

  • “Combien de jours de congés me reste-t-il à prendre ?” 
    (et de te donner ton solde…),
  • “peux-tu me bloquer vendredi prochain?” 
    (et de bloquer ton agenda, en vérifiant la disponibilité de ton suppléant, le prévenir, peut-être prévenir ton chef si cela existe encore, et de planifier le décompte de cette journée de ton solde, entre autres…)
C’est aussi cela, le Deep learning… Contactez nos Coachs en transitions numériques chez www.ICT-a.ch (Et demandez Pascal Kotté, pour ce qui est IA)
Et rejoignez notre consortium LIN (Léman Innovation Numérique), afin de connecter nos intelligences, et réfléchir ensemble pour la mise en place d’innovations, pour de véritables progrès, bénéfiques à tous…

Finances

Les automates contrôlent déjà la majeure partie des ordres d’opérations boursières, et les IA deviennent des conseillers financiers reconnus :

Journalisme

Juridique

Ainsi, la recherche de jurisprudences dans nos montagnes de données juridiques, gagne à être exploitée via ces IA.

Pourquoi croyez-vous que Google investisse autant ? L’accès à la bonne information, est un des plus grand trésor de l’humanité. Et celui qui contrôle l’accès à cette information, contrôle l’humanité…

Sécurité

L’investigation et la lecture de ‘logs’ dans les systèmes numériques, pour détecter anomalies et défauts de qualité, ou intrusions et cyber-attaques.

Artistique ?

Productivité

Mais c’est aussi Cortana, Siri et autres, notre assistant personnel (ASA), qui va de mieux en mieux nous comprendre et anticiper nos intentions, pour nous faciliter la vie, voir nous remplacer totalement, dans nos interactions numériques sociales !

Nos prochains élus, les futurs avatars de bots électroniques ?

Pour ne donner qu’un petit aperçu: Me connecter et nous rejoindre sur www.Tech4good.ch pour développer nos intelligences à ce sujet, et d’autres.

Soyons clair, l’ordinateur n’est toujours pas intelligent !

Mais j’ai tout de même parié pour une singularité avant 2050 !

Alors faut-il avoir peur ?

« Le grand Jacques Monod, prix Nobel reconnu, estimait que la modification du génome humain était impossible à tout jamais. 5 ans plus tard, apparaissaient les premières modifications génétiques. Dernièrement, Lee SeDol, un génie, un champion de Go, était persuadé de gagner contre la machine AlphaGo. Résultat, il s’est fait écrabouiller. Si nos génies ne sont pas capables d’anticiper ça, j’ai du mal à concevoir que toute une société le puisse » (Laurent Alexandre)

Avec un GIF sympa sur la fameuse exponentielle de la Loi de Moore

source: https://medium.com/ai-revolution/who-s-right-8870778dd408

La mise en place de PartnerShip on AI va-t-elle permettre un garde-fou ?

Mon point de vue

La technologie ne sera pas un problème, c’est ce que nous en ferons qui pourrait le devenir !

Si nous nous laissons gouverner par la spéculation, piloté par notre intelligence collective panoptique ou pyramidale actuellement en crise; Si nous n’arrivons pas à grandir pour embrasser une intelligence holomidale, alors cela risque d’être difficile de rester optimiste.

Et pourtant, il se pourrait aussi que l’intelligence artificielle permette à l’humanité de sortir de son impasse actuelle de stupidité collective !

Oui, désolé de nous traiter de collectivement stupides, mais le bilan est lourd: Maltraitances, analphabétisme; Sur 8 Milliards d’humains, 2 milliards ne mangent pas à leur faim, sur une planète pouvant en nourrir 10 milliards, 12 milliards si nous abandon la culture intensive destructive, pour la permaculture; Personne n’a envie de la guerre, mais 30 conflits déclarés sur la planète, réchauffement climatique, etc… C’est quoi notre problème ?
Tout est possible ! Surtout si nous arrêtons de croire que le futur est condamné à être pire, et si nous prenons conscience de notre pouvoir, de le changer !

Nous avons besoin de tout le monde, pour décider de changer en suivant nos valeurs fondamentales, celles que nos éducations tentent de dévier parfois. J’ai retrouvé pour ma part, mes trois axes :

  • Augmenter notre/nos intelligences (plus de conscience, pragmatisme)
  • Augmenter notre/nos libertés (libérer la créativité, casser les processus et les idées préconçues), développer la CONFIANCE ! Briser les tabous…
  • Augmenter notre/nos bienveillances envers les autres humains, mais aussi le reste de notre univers, et de la vie sur Terre ! (Amour et tolérance)
Si les singularités naissent avec ces 3 intentions/objectifs, alors, il se pourrait bien que nous y survivions !

Restons vigilants ! Et changeons nos systèmes de gouvernances, à tous les niveaux, pour intégrer l’intérêt collectif, en priorité à l’égoïsme…

Pascal Kotté, Coach d’entreprises en transitions numériques !

“ Les traces d’une nouvelle intelligence humaine, fondée sur la mesure, l’intelligence, et le partage”
(Yann Arthus-Bertrand)