Robo-Advisor: évaluer un immeuble

Une activité de plus robotisée

Pascal Kotté
Jan 2, 2018 · 10 min read
Vue sur LinkedIn ce matin. Une Ubérisation de plus me suis-je dit, alors j’ai creusé un peu !

L’évaluation de bien immobiliers

Architectes ou courtiers deviennent-ils obsolètes ?

Nous avons encore de la marge, mais il faut moins de 5 minutes pour ce Bot, et c’est gratuit !

Puis, en fin d’un questionnaire rapide en 3 pages:

Qui sont-ils donc ?

Mais revenons à ce service RealAdvisor.ch

Avec intelligence, et un poil vicieux, il amène ses clients à se créer un profil, sans le lui demander. J’adore! Simple et efficace, même pas besoin de ces fichus mots de passe, véritables passoires à sécurité... Il y a donc aussi stockage d’informations personnelles. Mais chez qui, et où…

Création simplifié d’un profil sécurisé par Texto sur Mobile, sans requérir un mot de passe.

Bot or not Bot ?

Brillant !

Gratuit ? C’est toi le produit ?

Pas toujours ! Parfois, si c’est simplement pour connecter un futur client (prospect), conserver les données personnelles dans son propre fichier de relations commerciales, c’est normal. Mais est-ce bien limité à ce cas ?

Les revenus affichés

Si tu as un bien à vendre, ils pourront le commercialiser pour toi, moyennant une commission ! Qui n’est pas annoncée…

Manger ou être mangé ?

Pour se faire aider sur ce point, nos experts d’ICT-a.ch sont à disposition.

Comment RealAdvisor fonctionne ?

Il faut des datas, des données de références: Les partenaires annoncées sont: Wuest Partner, CIFI et PriceHubble

Business Model ?

Sur leur site:

Nous travaillons étroitement et en confiance avec des partenaires locaux, sélectionnés pour leurs performances de vente et leur professionnalisme.

Laissez-moi deviner:

IMMOLOGIC Sàrl peut-être ?

  • https://online.iazi.ch/CH/fr?AspxAutoDetectCookieSupport=1 Le Zurichoix CIFI, propose au moins de spécifier une adresse, même depuis la Suisse, et de payer 350 CHF pour ce même service d’évaluation, mais par formulaire soumis (réponse différée). On peut comprendre que là aussi, ils ne fassent pas la pub de RealAdvisor.
  • https://www.wuestpartner.com/?language=fr
    Impossible d’ouvrir le site web pour voir ! Erreur 503 ( maintenance downtime or capacity problems. Please try again later ). Finalement retombé en marche le lendemain, toujours pas de mention de RealAdvisor…

Des limites !

Dans mon cas, l’évaluation est totalement fausse. Le système n’intègre pas le cas des emphytéoses (droits de superficies). Mais cela peut s’améliorer.

Cela peut s’améliorer aussi !

De l’avenir ?

Évidemment ! Mais peut-être pas avec eux…

Il est clair que les automatisations vont évoluer et intégrer tout ce qu’il sera possible de faire. Ces possibilités vont grandissantes, et accélèrent encore…

  • La plus grosse campagne marketing
  • La plus grosse base clientèle

Et pour les usagers ?

Tuer la concurrence pour tout centraliser sur un seul intermédiaire, est une Ubérisation de plus. Comme la première, fût celle de Google, mais aussi celle d’Amazon, et celle d’Uber bien sûr, avec bien d’autres, existantes et à venir…

Problème ! Les postulats du numérique ne sont pas compatibles avec les logiques de la concurrence économique des siècles précédents…

Les grands acteurs du numériques, avec la complicité de nos gouvernants, ne sont pas motivés à nous libérer, mais bien à nous rendre plus dépendants, obéissants… Une fois qu’un acteur devient dominant sur un marché, dans le monde numérique, il peut facilement étouffer ses concurrents, ou les racheter. A noter qu’il peut aussi tout perdre sur une nouvelle innovation plus ‘disruptive’ encore que la sienne. Car seuls les consommateurs décident en fin de compte...

Une alternative ?

Oui, se réapproprier ces données.

Ces données concernent des informations qui appartiennent au public, et ces transactions doivent aussi être sécurisées, puis anonymisées correctement avant d’être réutilisées.

Intermédiaire associatif, sous surveillance d’état.

Reverser dans une coopérative d’intérêt public nos transactions en Suisse, afin de disposer d’un “Lac de données” collectif et optimisé, contrôlé et de qualité (provisionné par les notaires?). L’exploiter pour nos propres contrôles fiscaux automatiques, ou pour des ajustements (corrections des registres fonciers). Cette coopérative inclurait comme membre les Cantons, la Confédération, les notaires et le public propriétaire, car chaque données saisie donnerai une part dans la Coopérative. L’association doit s’autofinancer et fonctionner de façon autonome, gouvernée par tous ses membres. Les contributeurs développeurs utiliseraient une Forge collective (Open source). Ils seraient rémunérés par l’association. Le financement se fait par la revente des accès aux données (comme le fait Google, et les autres…), mais anonymisées, ou autorisées de façon transparente.

Open Data

Fournir des API sécurisées, pour délivrer aux partenaires associés, les données publiques anonymisées, gratuitement pour les entités reconnues d’utilité publique en Suisse, gratuitement pour le public et entreprises sur un usage ponctuel, et payant pour des lectures en volumes (par exemple, pour alimenter l’IA de RealAdvisor, probablement pour moins cher, et de meilleure qualité que ce dont ils disposent actuellement, mais aussi CIFI et les autres). (Cf. modèle de www.OpenCorporate.com)

Secure Data By Design

Les notaires et les institutions fiscales, ainsi que la police et les services validés et annoncés, peuvent accéder aux données personnelles non anonymisées. Évidemment, si cela pouvait se faire avec des données qui restent (surtout la partie non anonymisée) sur le sol Suisse, avec :

Un vrai progrès ! Vers une économie symbiotique !

Car dans ce modèle, aucune structure privée ne peut s’approprier nos données personnelles, non confiées volontairement et consciemment, mais tous les acteurs concernés peuvent les utiliser. Mais surtout, nous pourrions mieux soutenir afin de pérenniser des acteurs locaux, comme RealAdvisor !


  • Pour les personnes curieuses: Rejoindre un ou plusieurs Meetup #Tech4good cf. www.Tech4good.ch
  • Pour les organisations, utilisatrices ou productrices de solutions numériques, nous rejoindre sur LiN (Léman Innovation Numérique)

BotReady

Etes-vous "Bot Ready" ? En Suisse romande et France voisine ! Un programme de veille collaborative avec CloudReady.ch, en collaboration avec Tech4good et Léman Innovation Numérique (LIN). Chatbot, Voicebot, Assistant virtuel, Avatar, Agent personnel Autonome (ASA)…

Pascal Kotté

Written by

Réducteur de fractures numériques, éthicien digital, Suisse romande.

BotReady

BotReady

Etes-vous "Bot Ready" ? En Suisse romande et France voisine ! Un programme de veille collaborative avec CloudReady.ch, en collaboration avec Tech4good et Léman Innovation Numérique (LIN). Chatbot, Voicebot, Assistant virtuel, Avatar, Agent personnel Autonome (ASA)…