Dans le meilleur des mondes, quel est le monde de demain ?

1- ÉTAT DES LIEUX

Nous vivons dans un monde qui change. Vite. Nous vivons dans un monde en profonde mutation. Nous vivons dans un monde où l’éducation scolaire, les compétences professionnelles, le talent même, ne promettent plus rien de certain dans les années à venir.

Tout au long de notre vie, nous allons être confrontés à des challenges dont nous ne connaissons, ni ne soupçonnons l’existence ce jour.

Comment pouvons-nous nous préparer à l’inconnu que nous garantit l’avenir de nos sociétés, et du monde entier ? Comment pouvons-nous nous former à des métiers qui n’existent pas, nous sensibiliser à des problèmes sociaux dont nous ne connaissons pas les enjeux, et nous familiariser avec des technologies qui ne sont pas encore inventées ?

Surtout, comment pouvons-nous, humains, nous unir et nous porter vers une société et un monde où la co création consciente et orientée vers la santé globale du monde sera le centre d’un nouvel équilibre ?

Dans un monde où tout se transforme de plus en plus vite, où les évolutions sont rapides (voire précipitées) et où la prise de conscience individuelle que nous devons créer une société moins individualiste et davantage collaborative influencent la prise de conscience collective, l’utopie devient une option.

Comment participer à la création d’un monde plus sain, conscient et garant de la santé de la société ?

Pour contribuer à la création de ce monde, trois dimensions ont été mises en exergue dans le travail d’Alan Watkins autour de la notion de leadership : l’Ētre, le Relationnel et la Création.

Trois notions qui, interconnectées, permettent la construction d’un équilibre intérieur qui influe positivement sur la co creation d’un monde tourné vers l’humanité.

1. Être, ou la faculté de vivre en accord avec notre monde intérieur

La vitesse de développement de notre environnement extérieur est telle qu’il deviendra de plus en plus difficile de faire preuve d’adaptation et de vision sans connaître nos qualités, nos talents et la mission que nous voulons servir. Nos émotions, nos pensées, nos valeurs fondamentales et nos aspirations sont les premiers indicateurs des décisions et directions que nous prendrons.

Comment pouvons-nous être la meilleure version de nous-mêmes en ce monde ? Comment mettre notre singularité au service de l’autre ? Comment nos talents et nos intentions peuvent-ils influencer positivement le monde en proposant de nouvelles approches ? Comment notre imagination et nos sensations peuvent venir questionner et proposer de nouveaux paradigmes ?

Plus nous aurons individuellement conscience de notre essence, plus nous laisserons de place à l’expression de notre singularité en ce monde. La découverte et la connaissance de soi accompagneront l’éducation académique et permettra à chacun de trouver et de prendre sa place.

2. Relations, ou Soi, Nature et Futur

Nous, humains, sommes liés au monde qui nous entoure : notre environnement a une influence sur notre être.

Pour compléter la compréhension que nous avons de nous-mêmes, être conscient de cet environnement et de notre interdépendance à celui-ci favorise la compréhension du monde. Cela nous éclaire sur la contribution que nous pouvons apporter pour le rendre meilleur.

Il est aussi essentiel de développer son écoute, son empathie, sa confiance et sa compassion pour parvenir à trouver une entente avec tout autre. Les relations basées sur ces qualités permettront l’acceptation mutuelle d’opinions différentes.

Ce sont ces mêmes qualités qui permettront d’apprendre collectivement à se mobiliser pour un objectif commun.

Comment pouvons-nous collectivement nous rassembler pour affronter l’incertitude ? Comment pouvons-nous approfondir nos relations en participant à la création d’un système qui soit bénéfique pour chacun ?

Au delà de notre relation à l’autre, notre relation à la nature doit aussi évoluer. Cela suppose d’oser revenir à une question existentielle : que signifie la vie ?

Comment pouvons-nous rapprocher l’homme de la nature dans une démarche de sens plutôt que d’intérêt ? Qu’avons-nous à apprendre de la nature ? Comment pouvons-nous lui donner davantage que ce que nous lui prenons et lui permettre de croître au lieu de disparaître ?

Construire des relations de qualité suppose ici que nous soyons capables de nous montrer au monde tel que nous sommes. Cela suppose que nous nous re connectons à notre humanité profonde et que nous mettions notre sensibilité, notre vulnérabilité et notre singularité à la vue et au service de tous.

3. Création : se rassembler pour co créer le monde à unisson

Nous tendons à dissocier de moins en moins notre monde professionnel de notre monde personnel. Nous inventons de nouvelles approches créatives pour favoriser les échanges d'idées, la collaboration et l’évolution. Nous devons continuer la valorisation des ponts entre toutes disciplines.

L’innovation d’aujourd’hui ne se contente plus de talents et d’expertises. Elle est à l’intersection de la rencontre de connaissances, de cultures et de personnalités différentes qui parviennent à se compléter harmonieusement.

Chaque individu, en plus de se connaître individuellement et de s’ouvrir à l’autre, doit inventer sa place dans un monde en construction.

Pour être fructueuse, la co création, comme toute relation avec l’autre, suppose que nous soyons en amont parvenu, individuellement , à subvenir à notre équilibre : un mode de vie sain en est l’illustration. Cela explique le regain de conscience sur une alimentation saine, la pratique sportive ou une curiosité pour les médecines alternatives adaptées à soi.

Alors dans le meilleur des mondes, quel serait le monde de demain ?

C’est la question que je me pose, et que vous vous posez peut-être. Cet article, reprenant les 3 dimensions abordées par Alan Watkins, en propose une première lecture.

Pourrions-nous créer un monde où chaque individu serait guidé par son monde intérieur, en accord avec son extérieur et en harmonie avec la place et la mission qu’il met au service du monde ?

Vous pouvez me suivre sur Chloe Leb. Je proposerai régulièrement un article sur le sujet, qui apporteront des éléments de réponses aux questions abordées dans ce premier article.

Si vous avez aimé cet article, appuyez sur le <3 ci-dessous pour que d’autres personnes puissent le lire, ou partagez-le sur les réseaux sociaux.

Suivre Sur La Route du Must pour tous mes textes.

Show your support

Clapping shows how much you appreciated Chloe Leb’s story.