J’ai peur aussi

Mais j’ai quelque chose à vous demander.

Qu’avons-nous besoin que nous ne pourrions pas obtenir par nous-même ? Que pourrions-nous vouloir de plus ?

Quand résonne en nous un besoin, on a tous intimement peur de quelque chose. De s’entendre dire “non”, d’être rejeté, jugé, de ne pas réussir. Une peur intime qui mêle la perception d’autrui, à sa propre perception. Quand nous souhaitons quelque chose qui participe à notre épanouissement personnel, qui nous tient à coeur et s’inscrit dans nos projections, la peur s’immisce dans le conscient ou l’inconscient de chacun d’entre nous. Nous pouvons avoir la conviction, l’intuition et la confiance : la peur, ou l’appréhension, est l’ami de nos meilleurs choix et de nos plus courageuses décisions. Elle nous accompagne, si bien qu’on préfère la mettre de côté avec nos envies et nos rêves, plutôt qu’aller chercher ou demander ce que l’on veut.

Mais n’avons nous pas envie d’être la meilleure version de nous-même, d’être dans l’expression la plus complète de soi ?

Lorsque je ne sais pas répondre à la question “Quel est ce dont tu as besoin ? Qu’est-ce que tu veux ?”, je me pose la suivante “De quoi as-tu peur ?”. Instinctivement se dessine ce que je veux. Ce que j’aimerais si personne ne regardait, ou si je ne me jugeais pas moi-même.


J’aimerais écrire, peindre, inspirer, changer de métier et de pays. J’aimerais vous dire que tout est possible et vous le montrer. J’aimerais ne pas avoir peur de ne pas être assez au milieu de tout ce qui est déjà fait.


On a tous eu ce bouillonnement intérieur, rongé par l’impatience et un mélange d’excitation, d’angoisse et de peur. L’intuition qui frappe dans nos tempes et nous retourne le ventre. L’idée de tenir une idée. Ce bouillonnement est bien plus qu’une idée. C’est une respiration. C’est une extension de nous-même. C’est notre énergie, nos possibilités, une opportunité de s’illuminer. Alors pourrions-nous arrêter d’avoir peur ? Ou pourrions-nous nous réjouir d’avoir peur ?

“La peur est la preuve que tu es dans la bonne direction”

J’ai quelque chose en moi qui veut être vu, entendu, exprimé et qui ne veut plus se lover sous la peur, et s’éteindre avec elle. Il est temps de mettre mes peurs sous la lumière, et donner enfin vie à tout ce qu’on ne demande pas, mais qu’on aimerait de plus.


J’ai peur aussi

Mais j’ai besoin de romantisme, de rêves, de créativité, de confiance et d’authenticité. J’ai besoin d’engagement, de contenus, d’échanges, d’interactivité.

J’ai besoin d’écrire, et de dessiner avec vous un monde où nos peurs ne régiront que la plus belle et complète expression de nous-même.

J’ai envie de savoir : de quoi avez-vous peur ? De quoi avez-vous besoin pour atteindre l’expression la meilleure de vous-même ?

Demandez-le. Allez le chercher. Embrasser vos peurs pour atteindre vos rêves.

Tom, Catherine Leduc, Thibaud, Baptiste, Beatrice, MALIK o prinshinhô, Hugo, et les autres…


Si cet article vous touche au ❤, appuyez sur le ❤ ! Je serai ravie de lire vos réflexions sur le sujet.

Suivez-moi dans mes réflexions et aventures sous la publication Pensées.

Like what you read? Give Chloe Leb a round of applause.

From a quick cheer to a standing ovation, clap to show how much you enjoyed this story.