La gouvernance spéculative tue le Swiss ID

Comment les géants, privatisés en SA, deviennent des balourds!

Comment gaspiller nos budgets, et retarder les transformations numériques nécessaires pour conserver une performance économique !

Le rapport “La stratégie Suisse numérique” de la confédération qui reconnaissait enfin, l’importance de l’intégration d’un agenda digital pour favoriser des initiatives “ouvertes” et “contributives” était encourageant.

Mais l’analphabétisme numérique est un fléau qui touche aussi les élus !

SwissID, SuisseID, SwissPass: un étrange match débute

La Poste et les CFF ont présenté mardi un service d’identification numérique unique en Suisse. Il fera face à plusieurs systèmes parallèles

Les enjeux numériques et l’humanité digitale, n’est pas compatible avec l’économie spéculative.

Swisscom, La Poste, CFF, devenues des entreprises “commerciales” et sous gouvernance spéculatives, sont désormais pilotés par le motto “Kill to win” de notre vieille Economie agonisante et surtout dramatiquement peu durable… C’était visiblement une erreur et un mauvais calcul. Libérer les structures “administratives” pour les lâcher dans le monde Economique, est peut-être une excellente affaire pour nombre d’élus rentiers, mais n’est visiblement pas une bonne affaire pour l’intérêt commun.

La culture numérique est contributive, un développement pour l’intérêt public sera bien plus compatible avec des structures non spéculatives, comme des associations article 60, des fondations ou à la rigueur des coopératives, qu’avec des ‘SA’ !

Surtout avec une gouvernance noyée dans le politique,
et non dans l’intérêt collectif.

Nous n’arrivons même pas au stade de l’Estonie, d’il y a 10 années en arrière ! Cité en modèle il y 2 ans par l’usine digital, en France…

Pourtant, les potentiels sont énormes. Il sera toujours possible, mais handicapant, de prendre le train en marche. Mais cela nous permet d’aller apprendre de ceux qui ont pis de l’avance, et de tenter mieux !

En fait, cela est nécessaire, sinon, nous deviendrons le tiers monde numérique de la planète ! On est bien parti pour…

Mais je me demande si nos Ténors suisses en seront capables ?

Quand on voit l’arnaque ‘Local.ch’ qui demande des fortunes pour permettre à une Startup d’être visible sur le territoire, juste romand, et de demander même à “repayer” pour être aussi présent sur ‘Search.ch’, tout en ventant www.LocalSearch.ch car Search a été racheté, on ne se demande plus si Swisscom est devenue une entreprise d’intérêt public, ou un pompeur commercial, comme les autres, voir un véritable frein au développement économique. Mais un moteur aussi, bien évidemment.

Nous proposons des idées de projets comme http://OpenLocal.ch, afin de demander des véritables solutions destinées à soutenir nos PME.

Et le Hackaton de l’UNIGE montre bien des nécessités de transformations urgentes, avec des propositions concrètes ! Mais plouf ?

Nos propositions avec La Poste:

Pascal Kotté


Like what you read? Give Pascal Kotté a round of applause.

From a quick cheer to a standing ovation, clap to show how much you enjoyed this story.