Pourquoi changer ?

Nos solutions numériques, stratégies digitales et infrastructures informatiques

Nous avons régulièrement des tas de recommandations, souvent accessible sous forme de “livres blancs” à télécharger via des liens renvoyés par email pour mieux vous spammer…

Je ne critique pas, on fait pareil :( on aimerait bien faire autrement, ou mieux :)
Venir jouer avec nous pour innover => http://LIN.Tech4good.ch ou http://OpenLocal.ch )

Pour revenir à la question: je vous le fais en version courte:

Pourquoi ?

“Il vaux mieux disrupter les autres, que devoir être disrupté” (Réginald Maître)

Comment ?

  1. Remettre en cause tout: Vos habitudes, vos croyances, vos modèles économiques, vos outils, …
  2. Inclure tout le monde pour créer de l’intelligence: Les employés, y compris la base, mais aussi les fournisseurs, les clients, les partenaires, les écoles, les universités et laboratoires, les jeunes, les vieux, les experts, les N00b (“noub” = incultes numériques)…
  3. Créer une vision commune: Pour prendre une direction et gouverner, il faut savoir où on veut aller. Notre choix est fait, pour un futur durable et responsable au bénéfice de tous, y compris des générations futures.
Et pour vous ?

4. Tester, faire, remettre en cause, refaire, améliorer, toujours… Ne pas avoir peur de se tromper !


Nous vous livrons une petite collection de bons conseils transition numérique ici (sous réserve que le lien source ne soit pas dévalidé), n’hésitez pas à les compléter avec vos “perles” ;-) Si gros espace blanc, tentez le lien dessous.

Message pour les “annonceurs” et propriétaires de tous ces précieux document sous ©, il est inutile de nous sommer de les retirer de cette page, car en fait, ils n’y sont pas! Non, non! Vous les voyez, mais en réalité c’est une illusion, si, si! Ce qui s’affiche dessous est le contenu de votre page en lien (iFrame) directement du site source. Nous n’avons rien recopié, pas du tout…

Pour infos, chez ICT-a.ch et CloudReady.ch, toutes nos bases de connaissances, études, supports de cours, RFI même, sont sous licences “Creative Commons”. Car nous n’avons pas :

  1. La prétention de n’avoir utilisé aucune connaissance existante de nos pairs, pour acquérir la nôtre. En réalité, nous n’y ajoutons qu’un peu plus d’analyse, de compilations, sans plus, mais pas moins, c’est du travail…
  2. La prétention de disposer d’assez d’intelligence nous-même pour croire que nous avons tout compris, que nous détenons toutes les vérités, et n’aurions pas besoin de la connaissance des autres pour nous améliorer…

De quel droit pourrions-nous revendiquer ces travaux notre seul bien propre en y mettant un ©? Il est important de rémunérer le travail réalisé, certes. Nous pourrions même en partager les coûts et réduire les frais, en “libérant” ce travail, afin d’en faciliter la circulation des connaissances, pour construire une meilleure intelligence collective: cf. “Privé de savoir #DataGueule”, dont nous avons grandement besoin.


Version 4 pages par Swisscom (en 7 slides):

https://www.swisscom.ch/content/dam/swisscom/fr/biz/etp/trends/digitalization/SCOM_LF_Digitalisierung_4Gruende_FR.pdf

Est-ce que cela vous inspire ? Cela représentait plutôt le pourquoi !

Voici le comment en 10 slides contenant aussi 4 clefs ! (notre expert marketing m’a toujours dit de limiter à 3… Tant pis…)

http://documents.swisscom.com/product/1000174-Internet/Documents/DGE/Vier_Erfolgsfaktoren_Transformation_FR.PDF

Et cela vous a inspiré comment faire ?

Voici 9 pages, enfin 5 pages si on enlève les 3 pages d’intro et sommaire, et la dernière des auto-portraits, de Pierre Audoin Conseil mandatés par Swisscom

https://www.swisscom.ch/content/dam/swisscom/fr/biz/etp/trends/digitalization/SCOM_LF_Digitalisierung_4Gruende_FR.pdf

Intéressant, presque PAC nous dirait de passer en Holacracie©… En résumé, il faut devenir agile et collaborer ! Et 2016 a été une année charnière, à peu près comme toutes les années… Bon on va dire qu’avec notre décalage digital en Suisse, la charnière sera pour 2020 ?

Pour l’internet des objets, c’est amusant de voir cette étude de MSM research qui montre bien que pour le moment, c’est surtout pour faire “bien”, montrer être “dans le coup”… ;-)

http://documents.swisscom.com/product/1000174-Internet/Documents/Diverse/IoT_in_der_Schweiz_fr.pdf

Et vous cela vous inspire quoi ?


Plaisanterie à part, ne pas attendre et planifier le changement de suite, en commençant par ne rien changer ! Analyser, comprendre, imaginer, tester un changement, un autre, un autre, garder les bons. Les petits changements seront plus faciles à faire, commencer par des “Quickwin”. Le changement, cela s’apprend et on peut y prendre goût.

Nos recommandations chez ICT-a.ch: Arrêtez de penser outils, cibles et données. Pensez circulation de l’information, flux:

  • Qui en a besoin, quand, à qui cela pourrait servir?
  • Comment réduire la complexité, comment limiter l’infobésité?
  • Quelle valeur aura cette information transmise, pour qui? Qui d’autre, pour quelle autre valeur ? Qui la finance, comment ?
L’intelligence, c’est vous, avec nous !