Télétravail, Télécole, c’est la panique…

Les données de nos enfants, exposées dans des services “gratuits”! C’est quoi les solutions? Si possible les plus éthiques!

Pascal Kotté
Mar 23 · 37 min read

Update (mise à jour) du 12 juin 2020: LifeSize, Google meet “pour tous”+zoom privacy update merci Stéphane Koch — +annexes de Synact — Addon Infomaniak, correction issue de LiiP avec l’ajout de BigBluesolution encore un belle découverte… +3CX — Votre contribution? Posez un commentaire!

Covid: D’un seul coup, nous devons adopter une solution pour assurer du télétravail, des classes à distance ou de l’assistance à distance, de personnes isolées…

De façon “simple”…

En résumé: Venir ici https://vidconf.tech4good.ch et soutenir OpenRomandie. Des salles virtuelles temporaires gratuites aussi par Infomaniak, pour tous.

Plus de détails?

A noter que le télétravail, ce n’est pas simplement de la vidéoconférence, cf. l’article e-Collaboration et e-Collaborer. (Voir aussi http://whatsapp.kotte.net pour les “messageries”)

Mais on va faire un focus au vidéo, visio ou webconférence ici, pour assurer de la présentation ou classe à distance: “Web Meeting”

Alors d’un seul coup, les grands classiques décollent

  • Gratuits (mais à quels prix sur tes données)
  • Libres (et même parfois gratuits, sous conditions)
  • Payants (avec du libre, ou avec du privatif)

On devrait dire “Freemium” pour la plupart, dans le meilleur des cas. Car si c’est gratuit, alors c’est un service qui va généralement s’autoriser de violer tes données. Evidemment, tu peux aussi te faire abuser tes données, tout en payant! Tu as les solutions classiquement connues, ou moins connues:

  • Skype: Cela faisait un moment que je l’avais désinstallé. Déjà en mode “PRO” c’était discutable, mais alors en mode “public gratuit”… On peut désormais rejoindre aussi via une page web, sans client lourd.

Il est passé dans le langage courant au point de dire on fait un “Skype” au lieu de dire une visioconférence, y compris en lançant “Facetime”, l’équivalent Apple de Skype. Et cela ne marchera pas, pour contacter un Skype, ce qui est anormal car nos “politiques” eussent dû imposer des règles de compatibilité.

On aurait pu faire des standards inter-opérant, mais non, la logique économique n'est pas de faire des choses pertinentes, utiles, mais rentables et captives!

Il supporte 50 utilisateurs, en mode freemium durant Corona, 25 sinon.

Surtout parfois pour ne l’utiliser que comme un “chat-room” avec sa classe? Pourquoi imposer un client “lourd” à ses élèves, alors que cela peut fonctionner librement sur simple navigateur web: https://framateam.org/ ou même en Suisse sur https://swisschat.free-solutions.org/apps/ sans abus des données! Ce serait même l’occasion en mode uniquement Chat, de faire entrer l’éducation dans la MATRIX: Riot est disponible en mode web, ou avec une application. C’est autrement plus intelligent que d’enfoncer tous nos jeunes, avec toutes leurs données, leurs contacts, dans le lac de données (data lake) de Zuckerberg avec du Whatsapp!

  • Discord: Solution tip top, sur le plan technique, et avec la crise Corona, ils ont étendu le nombre de participants dans une “salle virtuelle” (Go to live), de 10 à 50 personnes, exprès pour soutenir les scolaires… Ils sont chouettes et sympas, mais c’est pour mieux exploiter tes données, essentiellement pour placer des jeux et des pubs “gaming”. Donc pousser des enseignants à utiliser cette solution avec leurs élèves est dérangeante, surtout pour ceux qui n’avaient pas discord! C’est le même problème quand un enseignant impose Whatsapp ou Facebook, à tous leurs élèves, y compris ceux qui rejettent les abus, et réclament libertés?

Il faut aussi installer un agent, et te créer un compte, bien que tu puisses l’utiliser en mode web (mais pas pour un call vidéo?).

Discord dispose de relais réseau sur le sol Suisse, mais c’est peut-être juste une illusion car associé à des CDN (accélérateurs web) performants.

  • HouseParty: Un petit nouveau en Beta: (à fuir aussi!)

Sauf que c’est aux USA, et le business model, ce sont tes données! Bon il y a bien une solution web, que tu te crées un profil depuis un email, puis une confirmation par téléphone.

On te file une URL pour inviter les autres, mais ce ne sera pas anonymement: Car on va leur demander d’office aussi, leur téléphone… Tu ne crois pas recevoir un service “gratuit” en échange de rien quand même? Et je n’ai pas essayé, car les conditions expliquent clairement se les approprier, tes données, mais je parie que l’app sur ton mobile disposera d’un accès à tous tes contacts! Evidemment…

Image for post
Image for post
Sauf que tu as intérêt à bien lire les conditions de “gratuité”

Merci Bertrand Biard

Il faut dire que si nos enseignants se retrouvent dans l’obligation de se débrouiller, sans le moindre budget alloué, et bien, c’est un peu dramatique. Et j’espère que ce n’est pas le cas. Il y a bien d’autres solutions, plus éthiques, et restant aussi gratuites (enfin presque…):

A la grande différence du Gratuit (Freemium), le Libre dans les logiciels, ce sont des logiciels ouverts, open source (le code des programmes est partagé par une communauté de développeur/contributeurs). Mais c’est rarement gratuit! Il faut financer le travail pour l’installer, acheter, alimenter les serveurs et les accès internet, maintenir et mettre à jour le serveur, surveiller le fonctionnement et la sécurité, et donc, ce n’est pas possible sans que des gens y donne du temps, ou de l’argent… C’est la même chose qu’avec les logiciels “non libres” (privateurs de libertés) sauf qu’en plus, il faut payer les licences d’utilisations du logiciel propriétaire, sans même être certain de ce que ce logiciel va faire de mes données, car le code de son programme est fermé (secret).

Salon vocal uniquement:

  • Mumble: Permet de faire un salon “vocal” sans image. Car pour animer une classe de langue, est-il besoin de la vidéo? Voici le serveur de test en mode web, mais existe en mode application mobile et PC (C’est en Allemagne, Open Romandie peut en monter un quand tu veux, où tu veux)

A ne pas confondre avec cet autre Mumble, qui n’est pas libre, et aussi US: https://trymumble.com/

  • Jitsi: https://meet.jit.si propose une solution avec la vidéo, sans abus de tes données! Mais cette instance est sous gouvernance US et sort de la Suisse…

Avec l’avantage d’être très simple et sans installer un client logiciel: Mais inconvénient de connecter un service “Best effort(gratuit à bien plaire) et localisé aux USA, même avec des relais sur Paris, en cas de saturation, le fonctionnement sera aléatoire.

Le WebRTC est une solution standard, mal supportée encore par Firefox, et c’est étonnant, car Firefox était un précurseur la-dessus, dès 2013. C’est désormais devenu un véritable standard W3C et IETF.

Toutefois, c’est libre, donc on peut faire aussi en Suisse!

  • Nous avons une autre instance Jitsi proposée par Framasoft, qui s’appelle Framatalk, en France, gratuite, mais elle eu saturé aussi. En France, une instance spéciale Covid-19 avec https://ensemble.scaleway.com
  • D’autres instances Jitsi sont à disposition, liste ici: En Suisse, nous avons aussi celui de Switch, et celui de Raksha, merci à eux et merci à Josué de SNN pour le tuyau. Et en Suisse nous venons d’avoir Infomaniak qui assure une batterie de serveurs Jitsi, depuis le 1er avril: https://www.infomaniak.com/fr/meet/ et la liste Suisse est passée de 3 entrée avec la nôtre, à plus de 14 désormais, on y a aussi contribué 😜

ATTENTION: A ce jour, nous ne savons pas encore qui est derrière Raksha, le ‘whois’ est obfusqué et nous avons détecté une IP hébergée chez Hexoscale, sans plus. Nous n’en recommandons donc pas l’usage pour des communications sensibles! Pour les autres, Switch ou Free-Solutions, c’est OK.

Voir bien plus d’infos sur Jitsi et WebRTC ici:

Offert en Suisse, pour 2 personnes ou associations

L’association www.CloudReady.ch (que je préside), dans le cadre du collectif http://LiN.mx et les “Tech4good”, nous avons mis des salles virtuelles gratuites en mars 2020 à disposition en duo de façon illimitées (sauf charge max) et des salles de rencontres virtuelles libres pour les associations et “nonprofit”, sponsorisées par la société Free-solutions.ch. Il faut toutefois utiliser un vrai navigateur, comme Google Chrome, ou basé sur Chromium, comme Edge, dernière version, ou Opera, ou sur mobile moyennant l’installation d’une “app” cliente Jitsi, ou utiliser Chrome sur Android (iPhone et iPad, trop fermé aux standards W3C et IETF du WebRTC).

  • https://vidconf.tech4good.ch gratuit pour les associations en Suisse, et libre pour des communications à 2, en toute tranquillité de vie privée… Et surtout, que cela continue de fonctionner! Alors que les autres, pas sûr. (bon une panne est aussi possible, c’est pas une instance redondée) — Paiement libre pour les autres personnes et organisations… (c’est pas magique, il faut payer le jus, le serveur, l’Internet…)
  • http://webconf.ch est gérée par l’association “Open Romandie” (multiples associations) qui envisageait de lancer une campagne de crowd-founding pour généraliser de tels équipements auprès de nos organisations et collectivités suisses. Mais comme tout le monde s’en fou et personne ne nous connaît, on a laissé tombé, c’était galère de se faire entendre à l’ère de l’infobésité... Elle propose non seulement la webconf, mais aussi un espace collaboratif numérique de type Nextcloud. Mais ce n’est pas gratuit, même si l’association garantie ne faire qu’avec du logiciel libre… 5CHF/mois pour un hébergement simple, c’est raisonnable.
  • Et encore merci à tous ceux qui ont contribué et nos sponsors, qui soutenaient des offres sympas: Exoscale, Gandi et Hidorahttp://heroslocaux.ch/openromandie belle aventure même si plouf.

Et j’aurai du mettre Skype ici, mais la croyance populaire est que c’est un service “gratuit” comme “whatsapp”… Il y a Skype PRO, payant, qui va fondre dans Teams en 2020, ou 21...

  • Zoom: Freemium, 100 participants, 40 minutes max. Pour 19 CHF/mois, tu peux créer et connecter ta classe. Et cela fonctionne plutôt bien. Il faut dire que Zoom utilise les services de AmazonAWS, qui est le premier fournisseur de services numériques Cloud de la planète.
Image for post
Image for post
Une session Zoom! Cela passe par, les USA… Espérons que eux aussi, n’aient pas rapidement besoin de ressources additionnelles en télétravail...
Image for post
Image for post

Et puis alors c’est pratique, tu peux connecter directement tous tes contacts, et même l’utiliser en mode Freemium, sans payer…

“Votre abonnement Zoom Basic limite la durée de vos réunions à 40 minutes à partir de 3 participants. Passez à Zoom Pro pour une durée illimitée.”

Il faut juste avoir confiance, même en payant d’ailleurs.

Je dois donner les droits pour Afficher, modifier, supprimer définitivement mes contacts! Et ce n’est que le premier volet des droits sur 3 au total…

Google nous prévient que nous devons:

Vérifiez que l’application Zoom est digne de confiance”

Vous êtes prévenu! Et comment on vérifie si on peut leur faire confiance? (Et à priori, ce n’est pas le problème de Google, du moment que Zoom lui paye ses factures)

update 2020–03–30: Cela semble avoir été corrigé

Bof, les pires pourvoyeurs de données pour Zucky, c’est tout le monde, y compris ceux qui le pensent pas: cf. http://whatsapp.kotte.net!

Pour info, l’ensemble de tous tes contacts sur ton smartphone, ou sur ton gmail, cela a beaucoup de valeur, et c’est peut-être cher payé pour un service gratuit! Cf. http://ethique.CloudReady.ch et http://whatsapp.kotte.net

Image for post
Image for post

Une salle sur Zoom, c’est en fait 46€ par mois:

Mais tu peux prendre un abonnement pour des salles dynamiques, jusqu’à 100 participants, pour 14 € /mois et par animateur.

Image for post
Image for post
  • Webex: Est une arrière-garde bien rodée, rachetée par Cisco en 2007.
Image for post
Image for post

Ils s’alignent sur le marché, mieux-disant que Zoom, car il a besoin de reconquérir ses parts de marché perdues…

  • Teams: de Microsoft. Bien adaptée pour un usage interne à une entreprise, et résidente dans un territoire bien connecté (OK en Suisse!)… Au premier abord, on peut croire qu’il faut créer les comptes de tes invités avant de pouvoir les inviter. Tu peux donc inviter des externes, mais tu dois le faire en exposant son email à Microsoft… C’est galère quoi!

(à cause de la pression économique, je suis obligé de creuser un peu les trucs MiGroSoft, alors on y a passé un peu plus de temps…)

Errata: Et non, tu peux inviter les gens dans une session anonyme, j’ai trouvé comment faire. Il faut impérativement passer par une équipe, ou une planification, ou simplement le Calendrier “rejoindre maintenant” une réunion privée… Tu devrais alors voir un bouton “double-anneau lié” à droite de la case [Inviter quelqu’un] et cela copie les infos de la session lancée (et ne passe pas par la fonction “Appels”, y’aura pas ce lien! Calendrier ais-je dit!)

Image for post
Image for post
Tu cliques, et tu colles dans un espace supportant l’html et hyperliens (email, word, wordpad)

Lien que tu dois coller dans un truc supportant les textes enrichis avec hyperlien, afin de récupérer l’URL planquée derrière le texte ‘Join Microsoft Teams Meeting’ (comme celui-ci est tellement à rallonge, il est impossible de le faire passer en le dictant! Et inutile de tenter d’utiliser celui-ci, tu te retrouveras en liste d’attente d’être accepté dans cette salle, qui est désormais devenue vide: Infobésité continue…). Si l’application Teams est présente il tente de l’ouvrir, et si l’application est ouverte avec un autre compte que celui qui a été effectivement invité, il faudra dire Non!

Où cela peut devenir moyennement drôle, c’est si tu essayes de l’ouvrir dans une session avec un browser qui est déjà identifié avec un compte Microsoft, cela fera une erreur si ce n’est pas un des comptes invités dans le ‘Team’, car tu n’es alors pas anonyme, et tu es rejeté! Pour y accéder, il te faudra “simplement” ouvrir une fenêtre dans ton browser en mode ‘anonyme’ et le tour sera joué…Et oui!

Et maintenant tu comprends que l’éducation cantonale vaudoise, après avoir payé pour avoir Teams dans les écoles, paye en plus Cisco pour avoir Webex (à moins d’utiliser le freemium?). Dommage, de ne pas avoir écouté l’invitation de OpenRomandie!

Image for post
Image for post
Image for post
Image for post
Inutilisable en Suisse pour faire de la webconf? Non, c’est juste pas de chance, j’ai testé au mauvais moment! J’ai pu mener d’autres Webconf avec cette solution, sans problèmes, y compris avec un client en mode Web, et en mode anonyme… Mais c’est pas évident à gérer!
Image for post
Image for post

Depuis 2020, la version Skype PRO est en train de migrer sur Teams.

Cela veut donc dire que les gens au bénéfice d’une licence Skype PRO, vont devoir migrer sur Teams.

Pour les gens qui utilisaient surtout en entreprise le mode ‘messagerie instantanée’, posez-vous la question de l’utilité et installer Riot/MATRIX.

  • LogMeIn, qui est plutôt le pendant de Teamviewer, de prise de contrôle à distance de l’ordinateur, produit le service JoinMe. C’est leur solution webconf qui passe par une application à installer, et 14 jours gratuits, après, c’est payant. Mais en fait, tu n’es pas obligé d’utiliser le client “lourd”. Sauf si tu veux “donner le contrôle” à ton interlocuteur (pour une assistance à distance). 9€/mois sans la visio, 6 personnes, ou 250 personnes avec 10 flux visio pour 17€/mois…
Image for post
Image for post
Solution sympa, mais chère pour le service rendu…
  • Adobe, des salles virtuelles 3 personnes toi incluse en freemium, et sinon 25 ou 100 participants, ou 200 en mode “Virtual Classrooms”, voir 1000 à 1500 en mode webinar (mais tu dois appeler pour le prix).

Tu peux alors utiliser Flash sur le browser (Pas avec Chrome) ou télécharger une app… La plateforme va gérer les sessions, historiques, participants…

Image for post
Image for post
Une solution PRO et sophistiquée — Les participants doivent être agiles avec les outils numériques!

25 gratuits, max 50 en “live” et 10'000 suiveurs en diffusion webconf…

“Agentless”, mais aucun “chat room” curieusement…

  • Starleaf ? PGi ? Huawei ?
  • Pexip ? ZTE ?

Encore du boulot si je veux tout tester moi… Mais je n’y trouve pas nos 2 vainqueurs actuels: Whereby et UberConference, sur le plan fonctionnel et ergonomique, ou Jitsi, car en plus libre et open source. Est-ce que les quadrants magiques de Gartner bouderaient-ils les niches technologiques émergentes? Sans se préoccuper de leurs efficiences techniques? Et oui, si tu ne fais pas 40 millions par an, tu n’existes pas! Sauf à la rigueur si tu fais une croissance annuelle plus de 50%, mais c’est plutôt 200% pour commencer à intéresser la ploutocratie planétaire…

Le libre? Ils n’ont pas envie de vous le faire connaître, c’est pas rentable! (pour eux, pas pour vous… Car pour nous et nos institution, c’est un super plan, le libre…)

Cisco ci-dessous c’est le Webex ci-précédemment, et Microsoft c’est Teams (ou skype PRO?)

Image for post
Image for post
Image for post
Image for post
Les quadrants magique de 2018 (source: journaldunet) et de 2019 (source zoom.us) https://www.journaldunet.com/solutions/dsi/1445787-zoom-la-plateforme-de-visioconference-qui-explose/

Arkadin a disparu du tableau, car intégrant les solutions Teams et Webex…

Les grands classiques décollent, et se crashent

Teams en panne, Skype disconnect et en fin de vie? Swisscom à la peine, Discord down… Mais cela fini par retomber en marche, aussi…

En règle général, les services web sont désormais dé-centralement centralisés. C’est à dire que l’opérateur du service, va généralement verrouiller et capturer le client, surtout pour un service gratuit, il faut l’enfermer et le manipuler, et surtout bien essorer ses contacts et ses habitudes d’échanges

  • Première source de panne: Saturation des services, il suffit d’avoir 5 à 20% d’usagers en plus pour se cogner au plafond, selon les services… Mais parfois, certains sont sur des services “élastiques” cloud Amazon par exemple, et cela résiste mieux… Ou pas. Il faudrait qu’il soit le seul à saturer.
  • Seconde source de panne: Saturation des tuyaux, comme tout va au même endroit, et que tous vont sortir de Suisse pour aller en-dehors, et bien cela peut faire comme avec nos frontaliers aux heures de pointe, parfois…
  • Autres sources: Il y a les autres pannes normales, et les défauts de services usuels…

Voici un article intéressant pour les plus techs:

Alors on fait quoi?

Des acteurs locaux en Suisse, en particuliers le monde des associations et des collectifs dans le numérique, libre, font des propositions intéressantes dans ce contexte difficile, et critique:

  • https://vidconf.tech4good.ch gratuitement, déjà présentés avec aussi
  • http://Webconf.ch pour faciliter la création de web conférence depuis tout navigateur moderne (pas sûr pour Safari… Il faut un vrai navigateur)
  • http://www.free-solutions.org est à disposition aussi pour assurer des communications à 2, via des navigateurs multiples, et des salles virtuelles.
  • http://onschool.ch/fr propose un hébergement offert durant la crise Corona pour les écoles, et les centres de formations:
Image for post
Image for post

LiiP n’ont pas voulu nous laisser essayer leur plateforme, pour la laisser en priorité à ceux qui en ont besoin. Elle est basée sur l’hébergement “Moodle” aussi proposé par Infomaniak, qui est un des sponsors de OnSchool. Ils reconfigurent la redirection de la partie vidéoconf vers les WebRTC de Switch. Je vous mets l’info remise par Thierry Krummenacher:

Il faut savoir que la partie Visioconférence proposée en extension dans Moodle par défaut, est en fait une simple incrustation d’une session ouverte sur le service “Cloud” libre et gratuit redirigé par défaut sur http://Meet.Jit.si mentionné précédemment, et aux USA… C’est un aspect que nous avons découvert qui est relativement mal (pas) documenté.

La minute Geek:

Image for post
Image for post

Mais ce n’est pas tout, les STUN et TURN serveurs utilisés par défaut sont ceux de Google, et donc tous les clients derrières un NAT (quasi tout le monde), annoncent chez Google leurs connexions à un Jitsi (Mais pas dans nos machines chez Open Romandie ou Free-Solutions, c’est modifié, probablement via un CoTURN ;-). Aaah, la magie du “Cloud” où tu ne sais même pas où vont tes données, ni où se trouvent tes applications…

Image for post
Image for post

L’association “Open Romandie” va tenter de recenser et proposer un annuaire des solutions, disponibles en Suisse, et si libre, ou pas, et si en Suisse, ou pas…

Mais il existe encore tous ceux-ci pour rappel: en Suisse et d’autres pays

Parce que si vous regardez les informations uniquement dans “la presse officielle”, le libre y prend assez peu de place, car il n’y a pas les moyens marketing et lobbying media nécessaires...

Nous y redécouvrons: Zoom, Webex, Google, Microsoft et Logmein, mais on y découvre aussi:

  • BlueJeans Meeting: Qui n’affiche pas du tout explicitement sur son site l’offre annoncée gratuite de 3 mois, pour les ONG et le personnel soignant.

J’ai demandé à essayer… Belle interface, sans agent obligatoire pour rejoindre une vidéo. Il faut traverser, et l’atlantique, et tous les USA (Californie). Il y à aussi des clients Mac, Windows et Linux; un agent “portable” (non admin). Il faut une extension pour partager un écran sous chrome. On peut aussi avec l’application disposer d’un tableau blanc, et d’un Facebook live intégré. Enregistrement possible sur leur serveur (Et sous Jitsi aussi, en local, mais on désactive, pour des raisons légales). Un command center permet de superviser les meetings. Cela pour la solution “Meeting” (essai 15 jours), et j’attends un call pour mon trial de 30 jours pour une “Room”: J’en profiterai pour questionner l’histoire de l’offre ONG et les personnels soignants, mais là, ils dorment encore… (juin 2020, j’attends toujours…)

Et ICTjournal de nous partager les solutions en Chine:

  • DingTalk (Alibaba) pour communiquer avec les chinois…
  • WeChat Work (Tencent) Bon alors Whatsapp, c’est mal, mais WeChat, c’est pire
  • Tencent Meeting: VooV Meeting, qui effectivement proposaient la solution PRO pour 100 usagers, gratuitement depuis le 24 janvier, désormais 300 utilisateur, et gratuit d’ici la fin de la crise. Et eux, c’est intégré sur la home page, et pour tout le monde, contrairement à BlueJean… C’est un agent “lourd” (admin requis).

Et donc, zéro solutions en Suisse? Rodolphe Koller? Ah si, une:

A nous de faire nos communiqués de presse, à venir…

Voir aussi la traduction en fin de dossier.

Travailler chez soi — Home office

Heu, bonne chance…

Pour les écoles il pourrait y avoir un truc sympa: https://www.helloclass.ch/

Sauf que cela ne comprend aucunement la moindre webconf, et donc, je me demande quel est l’intérêt alors que les écoles sont censées utiliser Educanet2 pour faire la même chose, à peu près?

Et bien heureusement que Liip et Infomaniak sont venus à la rescousse, et on est là aussi avec Open Romandie, mais on a besoin de moyens par contre http://heroslocaux.ch/openromandie

A oui, Swisscom hébergent aussi du Office365? Voir le Teams de Microsoft ci-dessus. Et cela aurait au moins l’intérêt d’être “en Suisse”. (Et comme c’est drôlement compliqué, il faut passer par le prestataire ItnetX… Nous vous conseillerons et accompagnerons avec plaisir nous-même, plus librement aussi: http://callme.kotte.net, je suis formateur Office 365 et Azure, admins — Si besoin de formations: Sur Fribourg notre partenaire CPI.ch, et sur Vaud et autres cantons romands, ISEIG.ch. On peut aussi faire in situ votre entreprise/organisation).

Ils ont un site pour aider, https://teachen.ch/francais/ Sprechen sie Deutch? — Bon, nos associations www.edutic.ch et Open Romandie à disposition pour aider et soutenir nos institutions romandes.

En résumé, ne comptez pas trop sur Swisscom, ils fournissent les tuyaux, et c’est tout. D’où l’intérêt de faire nos propres installations collectives, hébergées chez Swisscom, ce serait très bien: www.webconf.ch

Les alternatives moins explorées

Elle offre 3 mois d’essai, et pendant le Corona, cela peut suffire…

TK [Essais encore à compléter] Pas sûr que la webconf soit intégrée (pas initialement à ma connaissance)

Anciennement, appear.in, que je connaissais, mais raté le changement de nom.

Et bien bluffant, flux p2p propre, y compris sur Firefox, et optimisation bande passante excellente… Agentless, fonctionne “nickel-chrome” sur base Chromium (😋) mais aussi sur Firefox. Jérémie Fontana dis-moi que cela fonctionne aussi sur Safari et c’est le pompom: Et purée, j’y crois pas, ils disent que cela fonctionne et même sur un Safari sur iOS! Balaise… Ta room est gratuite avec 3 visiteurs possibles (4 places). Et pour 10$/mois, tu peux avoir 11 visiteurs (12 places), avec 3 salles… Pas mal! Et moins loin qu’aux US.

Image for post
Image for post

Je comprends que tu renonces au monde libre Jérémie, une bien belle application, et à priori, pas spécialement à craindre de l’abus de nos données!

Image for post
Image for post
Excellent Whereby — Qui ont repris la suite de Appear.in — Marie-Pierre Vidonne , tu es sûr que cela tourne sur AWS?

Dommage c’est pas libre. Bon au moins, cela reste en Europe! Mais j’ai fini par trouver mieux… En Australie! Euh non finalement, repris par des ricains: UberConference, voir plus loin. Ils ont des serveurs en Suisse.

Le marketing de Google est incroyablement fantastique, et lamentable à la fois, ils ont mis en place les premières conférences audio-vidéo en ligne, sont les premiers en termes de “live vidéo” avec Youtube… Mais ils communiquent sur la fin de Hangout, depuis des années, avec des reports sur cette fin:

Il faut dire que les machins lancés, et avortés s’accumulent chez Gogol…

Mais alors, c’est pour faire quoi?

Rien à la place de Hangout?

Et bien en fait, cela se sépare en 2 produits: Et ils ont gardé le nom
Hangout Meet

Et Hangout Chat

Et c’était réservé aux abonnés payants de G Suite (ou offert pro bono), et cela rejoint les solutions collaboratives, #Slack ou Teams (ou Discord).

Les gens ne connaissent pas car Google faisait l’erreur stratégique de ne pas proposer la moindre solution “Freemium”! Contrairement à Zoom, #Slack et Teams.

Ce qui a été corrigé en juin 2020: Ils vont faire fort, comme d’habitude…

Image for post
Image for post
Voici le prochain Zoom… Vue le nombre de participants, on est dans le webconf pur: compétiteur direct de Webex!

S’y ajoute aussi Google duo, qui lui est accessible au public, mais à 2.

Libre et gratuit pour 2 personnes (et très probablement de point à point), comme nous le proposons nous-même mais sans installation ni abus de tes données, via https://vidconf.tech4good.ch — Alors le choix est vite vu…

Fonctionne directement depuis une page web via un Chrome ou Chromium, mais aussi un Firefox, ou Opera… Mais seuls les possesseurs de G suite peuvent lancer une session.

Image for post
Image for post
Bien performant, mais c’est payant (gratuit pour les associations: http://callme.kotte.net)

Mais évidemment, cela traverse l’atlantique:

Image for post
Image for post

En termes d’optimisation et gestion de la bande passante, cette solution me semble une des plus optimales observée, mais cela nécessiterait une batterie de tests plus poussés avant de l’affirmer. Surtout face à Whereby, pas sûr!

Fournisse en fait une alternative OpenSource, et un serveur de démo.

Image for post
Image for post
Mais du coup, tu peux te faire ton propre serveur! Cf. On-premises ci-après…

Voir le chapitre sur les versions “chez toi” (on-premise).

Moins connue, Amazon propose une solution de visioconférence. Je cite:

Offre valable si vous utilisez Amazon Chime sans un compte AWS.

Lorsque vous utilisez Amazon Chime pour la première fois sans carte de crédit et sans compte AWS, vous obtenez gratuitement Amazon Chime Pro à essayer pendant 30 jours. Passés 30 jours, vous pouvez continuer à utiliser les fonctions Amazon Chime Basic gratuitement aussi longtemps que vous le voulez ou vous pouvez payer pour utiliser les fonctions Amazon Chime Pro.

Pour ses propres clients, Amazon fait aussi un geste commercial, je cite:

Offre valable si vous utilisez Amazon Chime avec un compte AWS :

Du 4 mars 2020 au 30 juin 2020, AWS offrira l’utilisation gratuite de toutes les fonctionnalités d’Amazon Chime Pro pour les réunions en ligne et les vidéoconférences à tous les clients qui commenceront à utiliser Amazon Chime pour la première fois pendant cette période à partir de leur compte AWS. Cette gratuité ne concerne pas les services PSTN ou les frais liés aux services PSTN, tels que le connecteur vocal Amazon Chime, le call-me ou l’appel de conférence. Les clients qui utilisent déjà Amazon Chime peuvent également contacter leur gestionnaire de compte AWS pour savoir s’ils ont droit à des crédits pour l’utilisation d’Amazon Chime pendant cette période.

En fait, c’est uniquement pour les “nouveaux clients” le geste, et pour les anciens qui réclameraient… Sont-ils faciles à contacter? Après tout, ce n’est pas une oeuvre de bienfaisance Amazon!

Il utilise un client “lourd” de 50 Mo, capable de s’installer en mode “portable” (sans accès local admin). Avec un bon vieil “ActiveX” pour assurer l’autologin d’un compte Amazon existant peut-être, je n’eusse pas utiliser Edge peut-être? On dispose alors d’une salle dédiée: https://app.chime.aws/meetings/3000923395 par exemple, avec un numéro audio en Suisse (+41 22 518 77 58). On peut créer une autre séance dédiée. Le client web est annoncé compatible Chrome ou Firefox uniquement, mais du coup mon Edge/Chromium fonctionne bien.

Image for post
Image for post
Le client Chime se compose de 2 fenêtres: L’une pour gérer les sessions, et la fenêtre de la session en cours de téléconférence.

C’est gratuit pour 10 utilisateurs, et 3$ /jour, max 15$/mois. En payant, cela support 250 utilisateurs. Les compétiteurs se limitent souvent à 100.

Mais c’est connecté aux USA, et pas du libre. Dois-je insister pour dire à fuir?

2 clics, SSO avec tes comptes Microsoft, Google ou Linkedin, et hop, ils récupèrent tous tes contacts, évidemment… “Gratuit” pour 10 participants, 45mn comme Zoom. Mais ils fournissent aussi des services depuis la Suisse, leur endpoint IP est bien sur Zurich (à moins d’un CDN relais, mais je crois pas). Donc cela fonctionne!

Outil purement web, super bien léché, très performant! Musique d’attente, 10 places gratuites, preview de ton écran et du conférencier en parallèle, enregistrement de la partie audio, accès par téléphone pour PC sans audio…

Détrôné whereby! — Toutefois il semble y avoir un terrible décalage entre les actions écrans, et la parole, et donc laisser 2 à 3 secondes de réactivité. Par contre fais comme moi, tu te fais un accès via ton compte Google poubelle, celui sans la totalité de tous tes contacts!

Image for post
Image for post
Bon boulot de la part des créateurs, des ex de Google voice! UberConference de Dialpad

Géolocalisation approximative des participants par Géo-IP, questionnement du profil LinkedIn intégré, et engagement avec le Covid-19 qui devient décidément un véritable outil marketing:

“If you or your company will be working away from the office in the coming weeks, we are offering Dialpad Talk Pro and UberConference Business free for a limited time to help keep you connected.

Et pour fêter le virus, tu peux utiliser gratuitement jusqu’à 50 places, et plus longtemps (comme Zoom, mais sans agent. J’espère que le canton de Vaud a eu ses webex scolaire gratuits, car là, ce serait le pompom…). Mais il est possible que webex (Cisco) abuse peut-être moins de tes données que Dialpad, mais il te suffit de ne pas y donner accès, à tes contacts. Après, utiliseront-ils des enregistrements pour entraîner des bots par exemple, c’est pas impossible. Mais ils disent ne pas le faire, dans leurs policies Le seul moyen d’être tranquille, c’est OpenRomandie.ch, mais je me répète.

Une solution complète et bien léchée, Anglo-saxonne (anglais ou english, avec contrôle des micros distants et tout, mais bon, au moins le “unmute” est annoncé en mode vocal). Rien à redire… Sauf que limitée à 6 visios (5 invités), et 100 par téléphone audio.

Source cet article, mais où donc a-t-il vu 1'000 audio? C’est faux à priori…

Image for post
Image for post
Une solution complète , freemium limité à 6 personnes en visio, toutefois 100 personnes en mode audio… Bof…
Image for post
Image for post

Cela va devoir aller loin pour connecter la partie serveur.

A noter que cette plateforme utilise les services Cloud d’Amazon.

Max 100 web (35$/mo)

Si vous avez le sentiment que vous venez de voir toutes les solutions webconf du marché?

Et tout le monde peut venir contribuer à le compléter:

C’est donc juste une petite trentaine présentée ici, sur les plus de 100 à disposition, probablement pas même exhaustif sur AlternativeTo.net…

A mon avis plus de 80% des solutions présentes seront des “fork” de Jitsi, utilisant le standard WebRTC

Si tu veux contribuer, nous sommes preneurs de tes essais et analyses en collaboration avec l’association de veille collaborative www.CloudReady.ch

A voir aussi (vos contributions welcome)

  • Avaya (Canada, et non France comme j’ai pu le dire…)

2020–03–30; J’ai postulé pour recevoir cela. Je testerai et vous dirai, voici le lien pour démarrer vos 90 jours (durant Corona): https://www.avaya.com/fr/produits/unified-communications/spaces-trial/

Rigolo, car visiblement, Sébastien parlait plutôt de la solution Suisse, ce qui me paraît bien plus logique, mais je l’avais oublié :( Désolé! Trouvé une autre solution par erreur, comme cela que l’on fait des découvertes.

  • Adeya: Que je vais donc explorer, si possible…
  • Zoom: Reviewed… C’est mal!

Un avis sur Zoom bien tranché:

Mais pas partagé:

Et une liste de solutions publiées par Zurich, que j’aurai aimé voir sur mon canton de Vaud: C’est là que de la veille collaborative ferait du sens, et même des outils Cloud pour faciliter partages et traductions d’intelligences collectives! (Nous rejoindre sur www.CloudReady.ch):

En annexe je pose une version traduite — Et commentée

Une analyse et liste de solutions aussi partagée par Laura Venchiarutti-Tocmacov avec nos plus vifs remerciements: Je contacte SYNACT pour en proposer une mise à jour avec nos solutions locales, tant qu’à faire!

Et bien oui, pas mis la centaine en test ici, on fait de la veille collaborative avec nos petits moyens, et zéros sponsors pour rester “indépendants”. Et puis avec LiN (Léman Innovation Numérique) on met les solutions locales et libres en priorité. Alors voyons ce qui a été listé ci-dessus:

  • EyesOn — Belle découverte pour moi, merci (Autriche)
  • GoBrunch — à découvrir (Portugal)
  • LiveWebinar — à découvrir (Pologne)
  • Vectera — à découvrir (Belgique)

OK déjà testé chez CloudReady

  • Jitsi — C’est notre choix pour nos solutions locales en Suisse, mais ce lien est celui vers les US, dommage! => voir notre article, il y en a des locaux à la France, et à la Suisse, et de plus en plus: http://heroslocaux.ch/openromandie
  • GoToMeeting — OK déjà testé. Solution de Citrix. (US), agent based.
  • JoinMe — US, de LogMeIn (US), marche bien, mais installation agent.
  • Webex, Teams, Meet, Skype et Zoom — Inclus dans cet article: tous à base d’un agent installé localement.

A virer de cette liste, c’est pas du webconf!

  • Miro — Alors cela je connaissais, mais webconf? Oui, avec l’option enterprise, intégration dans Office 365 => Teams! Rien à faire dans cette liste… Mais à compléter dans nos articles e-Collaborations :)

Autres encore à explorer: Si vous connaissez, merci de poser feeedbacks!

Nous parle vaguement des offres de Microsoft, Zoom, Zoho, 3CX, et cite Swisscom, Slack, Trello, iWorks d’Apple, mais sans explications…

Ah, Nextcloud, mieux, c’est notre notre proposition libre avec www.webconf.ch, Join.me (120$/an/utilisateur?), TrueConf (à voir), Google hangout, et enfin la solution locale https://www.free-solutions.org/, ouf, j’ai eu peur!

Un peu technique et orienté sécurité

Qui nous partage aussi un article rapide de Korben:

Et un Top10

Pas très libres toutes ces solutions, comme d’habitude…
Mais business is business? Et si c’était “Business first!” le vrai problème?

Des solutions On-Premises (Chez soi)

Avec une version Freemium pour les accrocs au serveurs Windows.

A tester, mais c’est pas du libre…

Une belle solution découverte sur la démo (hébergée en Suisse, Genève) parfaitement utilisable (limite?) mais où chaque participant dispose des droits organisateurs: Fonctionne sur Firefox. A noter, la possibilité d’activer ou désactiver la caméra des autres participants! On sent que c’est une conception Anglo-saxonne… https://demo.3cx.net/webrtc/join/demo

Image for post
Image for post
Tabelau blanc, partage d’écrans, enregistrements: tout est là, en performance, par contre, c’est pas du P2P…

Mais c’est offert pendant 3 ans!…

Installation sur Linux ou sur Windows… Mais c’est ni Open ni Libre…

Merci @David Joliat (myWorlds.ch) pour m’avoir averti être satisfait de la solution allemande ci-dessous:

Ah David m’a corrigé, cela semble aussi tout “open source” en fait:

A noter qu’il est aussi proposé un autre navigateur webRTC compatible: Iridium browser: https://iridiumbrowser.de/

C’est Nextcloud qui propose cette solution webconf en fait:

J’ai pas tout compris à ce sujet, ni sur leurs tarifs…

Pricing
Nextcloud Talk High Performance Backend
providing SFU, STUN, TURN and SIP gate
Starting at EUR 4000/USD 4500 per year
EUR 80/USD 90 per user per year at 50 users
EUR 40/USD 45 per user per year at 500 users

Mais en tout cas, ils se sont basé sur cette communauté:

Mais je serai curieux de comparer les performances avec la version CentOS + Docker de Free-solutions: Incluant Padé et OpenFire de Igniterealtime:

  • Et du coup, cette solutions intègre la possibilité de faire un client collaboratif libre, genre teams, avec des salles virtuelles autant pour ‘chat’ que pour ‘webconf’.
  • Customisations avancées possibles avec connecteur LDAP pour un annuaire d’entreprises (active Directory par exemple).

Je sais que pour 3'000 CHF, tu peux disposer de ton propre serveur monté et installé, par Free-solutions, ou le demander en location, managé: 5'000F/an, pour soutenir 500 à 1'000 webconférenciés simultanés, ou plus...

Intéressant pour les écoles, surtout quand il est combiné avec Greenligth un gestionnaire de salles virtuelles.

Bien envie de l’essayer celui-ci aussi… La démo était plutôt cool. Il est aussi utilisé par LiiP. Petit tuto ci-dessous: https://ma.formation-logiciel-libre.com/bbb/

Au delà des solutions, les pratiques & conséquences

Un échange plus humain et moins technique:

David Bozier + Christine (Psychologue)

Mon retour: Ne pas négliger ses habitudes physiques, son jogging (Si on peut le faire en espace sans rencontres), ni sacrifier cela pour “compenser” et donner plus encore de soi-même, et au contraire, profiter de cet espace pour modifier la façon de “produire” moins, mais mieux.

Traduction de la page: Collaboration numérique

Les services et produits suivants ont été évalués en termes de protection et de sécurité des données. Ils peuvent être utilisés par les organismes publics du canton de Zurich dans le respect de la protection des données si les informations et restrictions sont prises en compte.

Tous les produits ne conviennent pas à la transmission de toutes les données personnelles. Avant d'utiliser un produit, réfléchissez à celui qui garantit la meilleure confidentialité possible.

La liste comprend également des services et des produits qui ne satisfont pas ou seulement partiellement aux exigences de protection des données. Ils peuvent être utilisés temporairement pendant la situation extraordinaire. L'utilisation de ces services et produits doit ensuite être évaluée dans le cadre d'une analyse des risques basée sur les critères de protection des données.

Liste de produits

Apple School Manager est une solution simple pour déployer des appareils Apple, acheter des applications et des livres électroniques et les distribuer avec une gestion des appareils mobiles. Apple School Manager, iCloud et les applications d’Apple peuvent être utilisés à l’école sans restrictions. Les exigences sont décrites dans le guide Apple School Manager.

Classtime est une solution Web qui permet aux enseignants de compléter numériquement leurs cours. Les apprenants peuvent utiliser la plateforme de manière anonyme.

Classtime peut être utilisé pendant la crise corona.

Confluence est une plateforme de collaboration d’équipe en ligne

Confluence peut être utilisé dans le respect de la protection des données si le logiciel est installé sur son propre serveur.

Confluence peut également être utilisé pendant la crise de Corona si l’opération est sous-traitée à un hébergeur avec des serveurs en Suisse ou dans l’UE.

G / On Virtual Access est une solution d’accès virtualisée pour l’accès informatique mobile.

Jitsi est un logiciel open source pour la messagerie instantanée et la téléphonie (vidéo). Il peut être installé sur un serveur local en Suisse ou dans l’UE, ce qui signifie qu’il peut être utilisé conformément aux réglementations de protection des données.

L’utilisation des services en ligne Jitsi Meet https://meet.jit.si/ doit être évitée.

Collection de tâches pour soutenir l’apprentissage axé sur les compétences. Les cantons d’Argovie, de Bâle-Campagne, de Bâle-Ville et de Soleure mettent gratuitement Mindsteps à la disposition de toutes les écoles de Suisse alémanique jusqu’à la fin de l’année scolaire 2019/20 en raison de la crise de Corona.

La plateforme peut être utilisée pendant la crise de Corona.

Office 365 fournit un certain nombre de services, tels que des équipes pour le chat, les réunions, les appels téléphoniques et le travail d’équipe.

Office 365 peut être utilisé dans le secteur de l’éducation conformément aux réglementations de protection des données. Les exigences sont décrites dans les instructions d’Office 365 pour l’éducation.

En dehors de l’éducation, Office 365 ne peut être utilisé que dans les organes publics pendant la crise de Corona. Les conditions d’une mission basée sur la situation extraordinaire ne sont actuellement pas disponibles.

OpenVPN est un logiciel permettant d’établir un VPN (réseau privé virtuel) via une connexion TLS cryptée.

SecureSafe est un stockage cloud pour les documents qui peut également être mis à la disposition des équipes.

Attention: La version gratuite pour les clients privés n’offre pas d’authentification à deux facteurs et d’envoi sécurisé de fichiers.

Signal est un logiciel de messagerie instantanée et de téléphonie.

TeamDrive est un service cloud pour le stockage et l’échange de données.

Threema est un logiciel de messagerie instantanée et de téléphonie.

Tresorit est un service cloud avec lequel les documents peuvent être enregistrés, synchronisés et partagés.

WebEx Meetings est une solution de collaboration pour les conférences audio et vidéo.

WebEx ne peut être utilisé que pendant la crise de Corona. Les conditions d’une mission basée sur la situation extraordinaire ne sont actuellement pas disponibles.

Wire est un logiciel de messagerie instantanée et de téléphonie.

Zoom est une solution collaborative pour la conférence audio et vidéo et le partage de contenu.

Le zoom ne peut être utilisé que pendant la crise de Corona. La condition préalable est que l’addendum au traitement global des données soit signé et renvoyé à Zoom.

[En germain…SOS, versions FR, contributeurs wanted!]

Conseillers Numériques Suisses Romands

Le réseau des experts indépendants du digital pour des…

Pascal Kotté

Written by

Réducteur de fractures numériques, éthicien digital, Suisse romande.

Conseillers Numériques Suisses Romands

Le réseau des experts indépendants du digital pour des tranformations informatiques durables et responsables.

Pascal Kotté

Written by

Réducteur de fractures numériques, éthicien digital, Suisse romande.

Conseillers Numériques Suisses Romands

Le réseau des experts indépendants du digital pour des tranformations informatiques durables et responsables.

Medium is an open platform where 170 million readers come to find insightful and dynamic thinking. Here, expert and undiscovered voices alike dive into the heart of any topic and bring new ideas to the surface. Learn more

Follow the writers, publications, and topics that matter to you, and you’ll see them on your homepage and in your inbox. Explore

If you have a story to tell, knowledge to share, or a perspective to offer — welcome home. It’s easy and free to post your thinking on any topic. Write on Medium

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store