Windows 11?

Et puis quoi encore?

Pascal Kotté
Jun 23 · 5 min read
Image: source TheVerge — Ma principale source d’information ci-dessous.

Microsoft avait pourtant annoncé que ce serait la dernière version, la 10! Ce qui en soit, était déjà faux car on a vu passer 2 versions par années. C’est juste que ces versions sont restées avec une allure générale identique, et ont conservé le nom “Windows 10”… Donc les changements sont restés “discrets”…

Ce n’est que la partie “visible” de Windows 10 qui est restée, relativement stable…

cf. mon article

Alors que chez Ubuntu, tous les 2 ans, on a la version qui va s’appeler 18 en 2018, et 20 en 2020… Mais cela reste “Ubuntu”…

Chez Apple aussi, on est resté sur une version “10” de MacOS depuis 2004 (“Cheetah”), et jusqu’en 2019, c’est resté la version 10. Mais avec des “sous-versions”: Puma, Jaguar, Panther, Tiger, Leopard, Lion en 2012, puis Yosemite, El Capitan, Sierra, Mojave, Catalina en 2019.

Du coup, c’est un peu du bullshit cette “pseudo stabilité 10”? Je confirme!

Toutes ces “sous-versions” ont radicalement changé le cœur de MacOS, au point de quitter les processeurs PowerPC pour passer sur des processeurs Intel. Mais Apple a commercialement communiqué sur la “stabilité” de MacOS comparée à la versatilité de Windows, 2000, XP, Vista, 7, 8… Puis Microsoft a sauté sur la version 10, pour éviter le bug de confondre une version 9 avec une version 95 ou 98.

Alors, Microsoft stabilise et décide de rassurer avec “10” un point c’est fini…

Et boum, 2020, Apple sort “Big Sur”, et c’est une version 11… En 2021, c’est “Monterey” qui est annoncé pour cet automne, une version 12!

Alors Microsoft communique et annonce une version 11… De l’agitation!

Pour l’essentiel, cette version 11, va intégrer l’expérience 10X, qui était censé concurrencer “Chrome OS” l’alternative Windows proposée par Google, pour des ultra-portables.

Le vrai “combat” se situe en fait sur les “Applications stores”. Si Google arrive à convaincre les développeurs de faciliter la diffusion des applications aux usagers via un “Google store”, et des standards “Web App” qui abandonnent la gestion d’installations d’applications sur les postes clients (en quelque sorte), alors c’est la remise en cause de l’hégémonie de Microsoft qui est menacée.

Alors, après avoir fait tout un tas d’âneries, genre des “Apps stores” divergents et différents, sur un même système “Windows 10”; Va-t-on enfin voir apparaître une facilitation de Microsoft pour les développeurs?

Je ne parierai pas sur les formidables capacités des stupidités collectives usuelles à Microsoft, pour que cela ne parte pas en “sucette”…

Des applications comme Steam, WinRAR et Zoom n’existent pas sur le Windows Store pour le moment, mais elles sont disponibles via le Gestionnaire de package Windows. Si Microsoft joue bien sa carte, ils peuvent unifier et fournir un catalogue universel des applications à disposition.

Ils ont déjà intelligemment intégré le standard html5 compatible Chromium, et fait en sorte que “Microsoft Edge” puisse profiter des applications de “Google App store”

Mais à mon avis, ils ne vont pas pouvoir s’empêcher de rendre le truc “payant et contraignant” pour les développeurs, et obliger à une distribution parallèle alternative…

Alors cette version 11?

Une révolution?

Et bien c’est juste une question de nommage, en fait. Les mises à jour et les évolutions de versions, ont toujours existé, et resteront toujours, quelque soit la façon de les nommer. Nous avons vu la mise à jour anniversaire de Windows 10, la mise à jour des créateurs d’automne puis des dates simples comme la mise à jour de novembre 2019. Microsoft a également adopté un autre schéma de nommage récemment, se référant aux mises à jour comme 20H1 ou 21H1 pour signifier à la fois l’année de publication et une partie de l’année de lancement de la mise à jour, comme le versioning sur Ubuntu.

Du marketing!

A cause d’Apple, il va devenir nécessaire de relancer un peu les effets d’annonces et les prestidigitations commerciales usuelles. Bien sûr que Windows 11 va finalement “sortir”, puis une version 12, en 2024. Jusqu’à ce qu’Apple décide de “restabiliser” les choses. Mais l’implication grandissante de Microsoft dans le monde de la culture libre, vont probablement leur faire adopter des coutumes basées sur plus de “logique”: 21H2 etc…

Cf. cet article sur la “pénétration Microsoftienne” du monde “libre” (numérique):

Cela c’était avant le 24 et hop, après le 24: update 25 juin 2021

Tadam, alors voilà le gros show du 24…

j’ai mis le lien au moment (intéressant, amusant, animé…) moins chiant:

Et ce qu'il y a (un peu) dans le ventre

Du coup, grâce à une version DEV fuitée, on peut même tester

Bon, c’est pas un test en profondeur, tu vois l’installation et un peu l’interface.

Tu peux passer en vitesse x2…

Et les commentaires de “MUG NOWTECH”

Mais c’est un graphiste qui parle, avec quand même un peu de techno…

Mon avis à chaud: OK, Apple fait son OS 11, Windows sort son OS 11, et le design devient plus “épuré” que sur un Mac… Bon, à part 2 ou 3 modifications de design et d’interfaces, il a quoi dans le ventre ? A suivre :)

  • Teams inclus par défaut et remplace Skype… Bon au moins, je vais arrêter de devoir le désinstaller tout le temps. Mais finalement remplacée par Teams, une autre app préinstallée pour en “pousser” la pénétration sur le marché. Si au moins elle était une bien finie

Cependant, je pense finalement que nous n’aurons peut-être pas une version 12 en 2024. On ne change pas (plus) le design tous les 2 ans… Cette version 11 mérite bien une nouvelle version car le style de l’interface diffère fortement tout en conservant les principes existants.

Et si vous n’avez plus envie de subir les dictatures de Microsoft, alors

Surtout si les spécifications “matérielles” de Windows 11 deviennent plus exigeante, alors il sera à nouveau possible redonner une vie aux futurs vieux ordinateurs windows 10, comme nous redonnons vie aux vieux Windows XP actuellement, avec PC-Revival :)

Nous rejoindre, ou monter vos propres http://intergen.ch en Suisse :)

Conseillers Numériques Suisses Romands

Le réseau des experts indépendants du digital pour des…

Conseillers Numériques Suisses Romands

Le réseau des experts indépendants du digital pour des tranformations informatiques durables et responsables.

Pascal Kotté

Written by

Réducteur de fractures numériques, éthicien digital, Suisse romande.

Conseillers Numériques Suisses Romands

Le réseau des experts indépendants du digital pour des tranformations informatiques durables et responsables.