Comment redresser son entreprise quand tout va mal ?


Entreprendre est une aventure passionnante et valorisante. Lancer une entreprise pour résoudre un problème qui compte, c’est top !

Réussir sa création d’entreprise, atteindre la traction et générer des revenus avec son entreprise, c’est encore mieux !

Mais parfois, le rêve se transforme vite en cauchemar quand le projet est mal préparé et que la croissance n’est pas au rendez vous…


Dans cet article, je vous propose de découvrir une méthodologie en 3 étapes et des exemples concrets pour commencer à reprendre le contrôle sur votre entreprise et repartir du bon pied !

Si vous souhaitez aller un peu plus loin et vous aider à redresser votre entreprise, je vous invite à découvrir cette vidéo sur le sujet.


En France, la nouvelle génération est de plus en plus inspirée par la voie de l’entrepreneur, voir du solo-preneur.

L’entrepreneur, c’est un peu la Rock Star du moment. Chacun est admiratif devant le succès des empires technologiques des dernières années, leurs milliards de capitalisation, sans parler du jeune âge de leurs fondateurs !


Pour la première fois dans l’histoire, la nouvelle génération en sait plus que l’ancienne sur le monde qui l’entoure ! Mark Zuckerberg

Etre libre et indépendant, être fier de ses résultats, se développer personnellement, avoir de l’impact sur le monde, trouver sa voie, créer de l’emploi, bien gagner sa vie…

Autant de raisons qui poussent les personnes à sauter le pas et à lancer leur business ! Les opportunités sont nombreuses dans un monde en pleine transition digitale !


Toutefois, tout le monde n’est pas prêt à lancer son entreprise !

Créer sa boite, cela demande du courage, de l’autodiscipline, des remises en questions, un apprentissage permanent, des challenges à dépasser, des peurs à traverser, des compétences à développer !

Mais tout le monde peut apprendre et devenir entrepreneur. Pour cause, il n’a jamais été aussi simple d’apprendre quelque chose, l’information est disponible tout le temps, partout !

Anyone can be an entrepreneur ! The Family

Entreprendre, cela s’apprend. Plus que des compétences, c’est un véritable état d’esprit qu’il faut acquérir, une capacité à se vendre, une connaissance parfaite de son produit et de son marché, une aisance relationnelle…

La bonne nouvelle, c’est que ces compétences ne peuvent s’acquérir qu‘en faisant ! Tout comme c’est en forgeant qu’on devient forgeron, c’est en créant des boites que l’on devient entrepreneur. La théorie est certes indispensable à toute création mais on ne peut pas éviter les erreurs, les échecs et donc les remises en question !


A ce sujet, je vous invite à aller jeter un œil aux vidéos de The Family : https://www.youtube.com/channel/UCYxgidQYV3WPD0eeVGOgibg


De ce fait, il est parfois plus intéressant de faire le maximum d’erreurs le plus vite possible et d‘adapter, plutôt que de tout préparer sans tester et lancer un produit dont tout le monde se fout !

Autre bonne nouvelle, si vous avez mal démarré, il est toujours possible de changer et de réaliser un pivot, c’est à dire de changer un des éléments de son modèle d’affaires comme son positionnement ou son produit. Le plus important, c’est de se lancer, même sans être prêt !

Voyons donc comment faire pour établir un bilan réaliste de son entreprise et trouver des solutions pour prendre un nouveau départ et commencer à générer une trésorerie saine.


Avant de commencer, quelques chiffres sur l’entrepreneuriat en France

Le taux d’échec des startups dépasse les 90 %. Pour ce qui est des sociétés plus traditionnelles, les chiffres parlent d’eux même également !

Selon l’INSEE, sur 525 091 créations d’entreprise en 2015 en France, 90% sont des microentreprises, sans compter les startups qui ne déposent pas leurs statuts avant d’avoir validé leur marché.

Parmi les entreprises créées ces dernières années, on compte près de 25 % d’échec après 2 ans et 50 % après 5 ans !

Les raisons les plus communes des échecs d’après l’APCE :

- 45 % pour des carences commerciales et un mauvais positionnement
- 26 % pour un manque de connaissances en gestion
- 19 % pour un manque de compétences techniques
- 10 % en raison de l’état d’esprit de l’entrepreneur


Alors, que faire quand tout va mal ? Comment redresser son entreprise quand on n’a pas trouvé son marché, quand les fins de mois sont difficiles, les marges réduites au maximum et les clients rares ?


Etape 1 — Faire le bilan des problèmatiques

Quand les difficultés commencent à apparaître, il est inutile de continuer à s’épuiser dans le vide. Pour avoir de nouveaux résultats, il faut mettre en place de nouveaux comportements et de nouvelles stratégies.

En effet, quand les choses commencent à ne pas aller dans le bon sens, on se sent souvent en insécurité, on prend des décisions hâtives, on fonce dans le tas, on se sent un peu comme enfermé dans une prison de verre que l’on s’est construite soi même.

Il est très important de sortir la tête du guidon et de se poser pour faire le point sur son entreprise. Tout entrepreneur confirmé sait qu’il doit avant tout travailler sur son entreprise plutôt que dans son entreprise, en premier lieu pour ne pas se créer un job mais un système.


Pour ce faire, il est conseillé de se poser, de prendre un moment avec soi même, de s’aérer l’esprit ou de se faire accompagné par un coach professionnel si besoin, pour commencer à lister les problème que rencontre son entreprise.


Faites donc la liste de toutes les problématiques que vous rencontrez.

Voici quelques exemples des problèmes que je rencontre le plus quand j’accompagne des entrepreneurs qui souhaitent redresser leur entreprise.

  • Trésorerie insuffisante pour mener des actions de communication
  • Manque de clients et de chiffre d’affaires
  • Rentabilité insuffisante
  • Perte de motivation et de focus
  • Difficulté à motiver les collaborateurs
  • Problématiques fiscales et juridiques

Pensez également à noter vos problématiques personnelles qui peuvent grandement influencer le fonctionnement de votre entreprise.

Une fois ce diagnostic établi, vous pourrez ensuite creuser un peu plus loin et aller vous interroger sur les causes des problèmes.


Etape 2 — Analyser les causes des problèmes

La première étape consistant à identifier les problèmes, il faut maintenant rechercher les raisons et les causes qui vous ont mené à ces problématiques, pour éviter de les refaire.

En premier lieu, il faut distinguer si votre manque de chiffre d’affaires est du à une problématique de marché (et donc que vous n’avez pas trouvé votre Product Market Fit, c’est à dire un produit qui matche avec son marché et que les gens sont prêts à payer pour acquérir) ou s’il s’agit d’une problématique interne à l’entreprise et à son fonctionnement.

Encore une fois, prenez le temps de faire le point sur les causes réelles des problèmes avant de décider des meilleurs solutions à mettre en place.


Voici quelques exemples des causes qui peuvent mener aux conséquences citées précédemment :

  • Communication trop aléatoire en raison d’un positionnement trop large
  • Vison floue, règles mal définis et objectifs non précisés quand au développement de l’entreprise
  • Perte de temps, mauvaise organisation et éparpillement dans vos actions
  • Mauvais choix des partenaires et des collaborateurs
  • Mauvaise cohésion dans l’équipe et problématiques managériales
  • Offre inadaptée aux besoins des clients ou tarifs mal déterminés
  • Posture inadéquate et manque de leadership du dirigeant
  • Charges fixes trop élevées, fournisseurs trop chers
  • Délais des créances clients se traduisant par un manque de trésorerie
  • Manque de prospection et stratégie commerciale imprécise
  • Problématiques personnelles, doutes, manque de confiance en soi

N’hésitez pas à mettre à contribution vos clients, votre entourage et vos collaborateurs pour vous aider à identifier les défaillances de votre entreprise et les solliciter pour vous conseiller dans votre démarche. Parfois, ils auront des réponses à vos questions d’un point de vue terrain.


Etape 3 : Mettre en place des solutions correctives

Maintenant que vous avez fait le bilan des différents problèmes rencontrés par votre entreprise et que vous avez identifié en profondeur les causes de vos résultats, il est temps de passer à l’action !

Faites une liste de toutes les solutions qui s’offrent à vous, mesurez l’impact qu’elles pourraient avoir sur votre business, et prenez des décisions radicales sur les actions correctives que vous devez mettre en oeuvre !


Voici quelques pistes pour vous aider :

  • Adapter votre offre, vos tarifs pour mieux répondre aux besoins de vos clients en vous concentrant sur une niche très précise
  • Définir une nouvelle stratégie marketing pour toucher plus facilement vos clients
  • Améliorer les process de vente et votre argumentaire commercial pour booster votre taux de conversion
  • Ajouter des preuves, des témoignages et des garanties de satisfaction pour augmenter la valeur perçue de vos clients vis à vis de vos produits
  • Améliorer le management et la cohésion de votre équipe, demander des retours internes de vos meilleurs salariés, former les talents, recruter de nouveaux collaborateurs ou vous séparer des personnes qui ne rejoignent plus la vision et la culture de l’entreprise
  • Mettre en place des actions de prospection efficace pour générer plus de contacts pour votre entreprise
  • Changer d’état d’esprit et améliorer votre posture de patron
  • Etre accompagné par un coach pour clarifier vos objectifs, prendre conscience de vos blocages et vous engagez pleinement dans votre processus de changement
  • Trouver des financements pour pouvoir investir davantage dans votre entreprise, acquérir du matériel ou recruter de nouveaux collaborateurs
  • Prioriser les actions les plus importantes à mettre en place pour générer des revenus rapidement
  • Suivre des formations pour acquérir de nouvelles compétences ou former vos collaborateurs

Faîtes un tour d’horizon des solutions qui s’offrent à vous. Et agissez tout de suite, sans attendre. Pensez à vous attaquer à la solution la plus rapide à mettre en place, qui vous permettra de générer le maximum de résultat !


Si besoin, investissez du temps et de l’argent dans votre formation, consultez des articles et échangez avec d’autres entrepreneurs qui ont dépassé les problématiques que vous rencontrez pour avoir des points de vue extérieurs et bénéficier de leur expérience.


En conclusion

Créer son entreprise est une expérience passionnante, enrichissante mais également stressante dans certains cas !

L’entrepreneur est rarement dans un état de stabilité émotionnelle au démarrage de son activité, il est plutôt dans une oscillation permanente entre une haute énergie motivante, une détermination à toute épreuve et le sentiment d’être complètement bloqué dans son développement.


Il ne faut donc pas hésiter à prendre du temps pour soi, conserver une activité qui vous ressource et à faire le point régulièrement sur votre vision, votre marché et à procéder à des ajustements pour vous permettre d’assurer la pérennité de votre activité.

Si besoin, investissez dans un accompagnement individuel qui vous permettra de vous posez les bonnes questions et de prendre un moment pour réfléchir aux meilleurs solutions qui s’offrent à vous.

Et vous, quelles sont les problématiques que vous rencontrez dans votre entreprise et les solutions que vous avez mises en place pour redresser la barre ?


Si vous avez aimé cet article, vous pouvez cliquer sur le petit ❤ vert !

Pour aller un peu plus loin et vous aider à redresser votre entreprise, je vous invite à découvrir cette vidéo sur le sujet : http://youtu.be/HaBZ84H1LKY

Pour consulter tous nos articles : http://medium.com/conseils-de-jeunes