Comment organiser un LinkedIn live ?

Matthieu Stefani
CosaVostra Stories
Published in
6 min readApr 23, 2020

--

La semaine dernière, j’ai fait mon premier LinkedIn live en compagnie d’Olivier Goy. L’un des premiers de France ! Depuis, vous êtes nombreux à m’avoir demandé comment je m’y étais pris, quels outils j’avais utilisé et comment je faisais pour que le tout soit fluide. Je vous explique tout dans cet article...

Etape 1 : Faire partie du game — demander les accès LinkedIn Live

Avant de se lancer dans quoi que ce soit, il faut avoir les accès au live. Actuellement, LinkedIn n’a ouvert la diffusion des vidéos en direct qu’à un nombre limité d’utilisateurs (et de pages) et uniquement sur demande de leur part. Pour commencer à streamer sur la plateforme vous devez donc d’abord postuler directement sur le réseau et remplir un formulaire. Rien de bien méchant, on vous demande simplement ce que vous pensez diffuser, la fréquence, etc.

Une fois votre demande envoyée, il ne vous reste plus qu’à croiser les doigts et espérer une réponse positive de la part de LinkedIn.

Etape 2 : Récupérer vos informations

Félicitations ! Vous faites désormais partie du club restreint des diffuseurs sur LinkedIn. Mais le chemin est encore bien long avant votre premier live ! Car si LinkedIn diffuse votre vidéo sur sa plateforme, cela n’est possible qu’avec des outils de diffusion tiers. Ces outils vont vous demander beaucoup d’informations, informations qui — c’est bien pensé — sont toutes disponibles sur votre espace exclusif de diffuseur.

L’information la plus importante dont vous allez avoir besoin est votre clé de streaming. Il s’agit d’une suite de chiffres (totalement confidentielle !) qui va vous permettre de lier votre compte LinkedIn à votre logiciel de streaming (le fameux outil de diffusion dont je parlais plus haut). Sans cette clé, impossible de faire un live.

Etape 3 : Choisir votre logiciel de streaming

Une fois votre clé récupérée, il vous faut la paramétrer dans votre logiciel de streaming et donc, choisir le logiciel en question. Concrètement, c’est ce qui va vous permettre de faire votre live en envoyant votre flux de vidéo à LinkedIn.

Mais ce logiciel va aussi vous permettre de paramétrer le niveau d’encodage, le son et à créer des transitions, des effets, un background, à ajouter une introduction … C’est votre studio d’enregistrement en ligne.

Personnellement, j’ai choisi d’utiliser OBS (Open Broadcaster Software) pour plusieurs raisons. Tout d’abord, c’était celui que Lamine, notre head of growth et streamer à ses heures perdues connaissait le mieux. Mais aussi et surtout car, comme son nom l’indique, il s’agit d’un logiciel en Open Source, donc totalement gratuit et modifiable (quasiment) à l’infini, ce qui permet d’ajouter de nombreux plugins. Ce logiciel est toutefois parfois un peu technique, donc si vous voulez une alternative plus facile et rapide à prendre en main, Xsplit est une excellente alternative.

Etape 4 : Configurer votre logiciel de stream

Peu importe votre choix de logiciel de stream, vous n’allez pas pouvoir échapper à l’étape configuration. Trois paramètres demandent une attention toute particulière :

  • la sortie c’est-à-dire l’encodage de votre vidéo. Pour cela, vous devez connaître votre débit vidéo et audio. Ce débit dépend avant tout de votre connexion internet et de votre capacité à envoyer un volume d’informations plus important sur la plateforme qui va diffuser votre live. Par exemple, un streaming en 4K demande bien plus d’informations à envoyer qu’un flux en 720p.
  • l’audio : il s’agit ici de définir le ou les micro(s) que vous allez utiliser.
  • la vidéo : c’est-à-dire votre format et votre résolution. De nouveau, cela va principalement dépendre de votre débit.

Si vous ne connaissez pas la capacité de débit de votre connexion internet, vous pouvez la tester ici : https://www.speedtest.net/fr

Par exemple, Lamine, notre fameux streamer, a les résultats suivants:

Sa connexion est donc capable de gérer aisément un stream live en 1080p 60 images par secondes.

Voici quelques idées de configurations possibles en fonction de vos résultats :

1080p 60 fps (Full HD, Haut taux d’images par secondes)

  • Débit en “Upload” (envoi) recommandé : 6500 à 8000 kbps
  • Résolution : 1920 x 1080
  • Bitrate: 4500 à 6000 kbps
  • Images par seconde : 60 fps

1080p 30 fps (Full HD, flux d’images standard)

  • Débit en “Upload” (envoi) recommandé : 5500 à 7000 kbps
  • Résolution : 1920 x 1080
  • Bitrate: 4500 à 6000 kbps
  • Images par seconde : 30 fps

720p 60 fps (HD, Haut taux d’images par secondes)

  • Débit en “Upload” (envoi) recommandé : 5500 à 7000 kbps
  • Résolution : 1280 x 720
  • Bitrate: 3500 à 5000 kbps
  • Images par seconde : 60 fps

720p 30fps (HD, flux d’images standard)

  • Débit en “Upload” (envoi) recommandé : 4500 à 6000 kbps
  • Résolution : 1280 x 720
  • Bitrate: 2500 à 4000 kbps
  • Images par seconde : 30 fps

Etape 5 : Préparer vos scènes

Toujours sur votre logiciel de stream, préparez vos scènes c’est-à-dire ce que votre audience verra et qui vous permettra d’animer votre live. Je ne vais pas vous le cacher, c’est là que réside le plus gros du travail.

Je vous conseille de réaliser 3 scènes :

  • une pour l’introduction, avant le début du live,
  • une centrale qui sera visible pendant toute la durée de la vidéo,
  • une pour la conclusion, qui va vous servir, vous l’aurez deviné, à clôturer le live.

Si, sur la première et dernière scène vous pouvez vous permettre de ne mettre qu’une image statique avec, par exemple, un compte à rebours, la scène centrale, celle du live en elle-même, constitue le nerf de la guerre. Ici, vous allez devoir incorporer votre caméra ainsi que celle de votre / vos invités le cas échéant. Pour cela, nous avons utilisé un outil de conférence, en l’occurrence Skype qui propose d’intégrer facilement les appels à OBS. Zoom fait aussi parfaitement l’affaire.

Etape 6 : on teste, on teste on teste

Une fois toutes ces étapes passées, il est temps de tester votre live. Histoire de ne pas louper le jour J, nous vous recommandons de créer une chaîne twitch / youtube “test” où vous pourrez passer en live et voir si tout fonctionne comme prévu. Cela vous évitera de faire un test sur votre chaîne principale face à vos milliers de followers !

Rappelez-vous que lorsque vous lancez un “livestream”, les aléas du directs sont toujours possibles, alors testez toutes vos fonctionnalités, répétez vos transitions, testez vos micros et leur volume… Assurez vous également de la stabilité de votre connexion internet. Ce n’est pas parce que vous avez un bon débit que celui-ci est constant !

Une fois les tests passés, que votre live “test” se déroule comme prévu, alors il ne reste plus qu’à faire le promotion de votre événement !

Étape 6,5 (optionnelle) : relayer votre live

Dans le cas où, comme moi, vous souhaiteriez diffuser votre live sur d’autres plateformes que LinkedIn, c’est totalement possible. Personnellement, lors de mon live, j’ai choisi de diffuser également sur Facebook (j’aurais aussi pu le faire sur Youtube et pourquoi pas Twitch ?). Pour cela il vous suffit d’ouvrir un compte Restream et de le connecter à vos réseaux sociaux.

Etape 7 : Lancer le live le jour J

Une fois toutes ces étapes effectuées, il ne vous reste plus qu’à lancer le live en cliquant sur le bouton “lancer le stream” (c’est assez simple jusque là non ?). Vous êtes alors live from NY, pardon, from chez vous !

Maintenant vous ne touchez plus à rien ! Vous n’avez plus qu’à dérouler votre contenu tout en gardant un oeil sur le chat afin de prendre quelques questions et de réagir aux commentaires de votre audience.

N’oubliez juste pas que vous êtes filmés ;)

PS : Pour un bon live, vous devez avoir de bons outils ! C’est pourquoi Lamine m’a fait commander un Apple 16 pouces, 2;9 Ghz qui m’a couté un bras. Car la vidéo et le live, si vous voulez que ça se passe bien, cela nécessite une bécane de compet’ !

Voilà, vous avez désormais toutes les clés en main pour réaliser de bons LinkedIn Live, j’ai hâte vous retrouver en direct !

--

--

Matthieu Stefani
CosaVostra Stories

French. Entrepreneur. Founder @CosaVostra, Podcast Host @GenDoItYourself, and more. Discover our latest episode on gdiy.fr !