Si tu sautes pas, le film s’arrête là…

“C’est pas l’homme qui prend la mer, c’est Christophe Colomb.”

Je suis tombé vendredi sur cet article de BFM TV, qui parle de borner les risques de l’intrapreneuriat pour éviter la surcharge de travail…
Du coup, j’ai pas trouvé meilleur titre qu’une ligne du Philosophe M. Elie Yaffa.

Alors oui et non BFM …

Pas très bienveillant dans le feedback, je commence par le « non » quand même :

On a tendance à trop opposer intra et entrepreneur, en concédant souvent que le premier prend le beurre et l’argent du beurre. Surtout l’argent du beurre d’ailleurs vu des seconds.

Mais en fait, tous les très bons intrapreneurs que j’ai croisés (sur une base d’environ 600) s’apparentent énormément à des entrepreneurs, notamment dans la prise de risque, sauf que le risque est différent.
Et pour ceux dont les projets internes continuent encore aujourd’hui, ils ont bien compris qu’il faut faire avant de demander.
Donc nous, chez CreateRocks, on conseille à tous les futurs intra de s’engager dés le début, et s’engager implique d’en faire plus que le temps qu’on nous accorde, voir même avant que l’on nous en accorde.

Parce que c’est dans une situation de contrainte et de tension que l’on donne le meilleur de soi, que l’on apprend le plus et surtout que l’on vérifie bien que l’on est assez déterminé dans son projet et avec son équipe.
Mettre tout de suite dans des conditions idéales pour une direction de l’innovation ou autre, pousse à croire que l’on veut tendre vers une réussite absolue, alors qu’il vaut mieux se dire dés le départ que beaucoup d’intrapreneurs vont rater, et il vaut mieux qu’ils ratent le plus vite possible, pour eux-mêmes, et pour l’argent de la société engagé.

Mais effectivement : « oui » aussi :

Cette situation que je décris est précaire et doit forcément être courte. Ce comportement de l’intra qui “tente” n’a pas d’autre choix que d’être temporaire.
Soit on arrive vite à démontrer un intérêt interne ou externe, une traction ou un premier client fan, soit on arrête.
Et dans le premier cas, alors il faut évidemment demander un aménagement du temps de travail pour optimiser le projet et l’accélérer correctement.
Mais on n’accélère pas quelque chose d’inerte.

Et dans une entreprise, spécialement dans un grand groupe, si on créé tout de suite un cadre pour toutes les personnes qui souhaitent se lancer dés qu’elles l’ont juste dit, il y a fort à parier que malgré toute la bonne volonté du monde, le cadre d’ « innovation intrapreneuriale » voulu et mis à disposition se rapproche en terme d’engagement, de process et d’accompagnement au cadre de la « business line X qui développe les produits A ou les services B comme on l’a toujours fait ».


Sans mettre les potentiels intrapreneurs dans une situation de « débrouillardise », on les sclérose avant qu’ils ne se soient vraiment révélés.
Mais si cette étape a bien lieu, cette étape de prise d’initiative solo sans rien demander à personne, alors la structure d’accompagnement prendra tout son sens, puisque l’état d’esprit de ceux qui s’y installeront sera le bon.

C’est pour cette raison que chez CreateRocks, même si notre ambition est plus globale à long terme

(nous souhaitons transformer tous les corporate en « entreprises plateformes » permettant de fournir une vision globale et une infrastructure complète alliée à des services internes en libre service à tous les salariés pour les laisser eux-mêmes créer les futurs projets sans chercher à organiser le contrôle ni du comment ni du quoi),

Nous focalisons d’abord sur l’émergence des collaborateurs intrapreneurs, leurs projets et les premiers sponsors locaux et compétences spécifiques pour les aider, car tout s’apprend, mais c’est l’état d’esprit le plus dur, et il faut le comprendre vite au début pour mieux apprendre tout le reste plus tard.

Dans le film Divergente, on ne règle pas le cas des « divergents » en créant une nouvelle caste qui s’appelle « les divergents », hein ?
Autre exemple qui m’est cher : dans Matrix, si l’oracle avait dit à Neo qu’il était l’élu, à votre avis, aurait-il sauvé Morpheus ?