Accélérateur de startup: A quel stade du projet lever des fonds ?

En fonction du développement de votre startup et de vos besoins financiers, vous vous demanderez tôt ou tard quand votre startup sera suffisamment mûre pour intéresser des investisseurs.

L’investissement est un processus en partie subjectif, basé sur la perception des risques par l’investisseur. Cette perception est influencée d’une part par le profil de l’investisseur (Business Angels, Venture Capitalist, Investisseurs Institutionnels,..), son portefeuille actuel d’investissements et sa sensibilité au risque, et d’autre part, par le stade de développement de votre stratup. Quand votre startup n’est encore qu’au stade de concept, le risque est beaucoup plus important que si vous avez déjà commencé à vendre votre produit ou service.

A ce stade, je vous engage à lire l’excellent article de Benoît Lips sur les différentes phases et formes de financement d’une startup. Vous comprendrez mieux quels sont les différents profils d’investisseurs et leurs caractéristiques.

Steve Blank utilise un outil qui permet de visualiser et rationaliser le stade de maturité d’un projet et donc le niveau de risque encouru: c’est “Investment Readiness Level” (IRL).

Cet outil présente neuf niveaux de maturité différents, correspondant à la validation des différentes cases du Lean / Business Model Canvas. Plus votre niveau d’IRL est élevé, plus le projet est mature et validé. A chaque niveau d’IRL correspond un niveau de risque et par conséquent des profils d’investisseurs différents.

  • Les projets se trouvant dans les niveaux un à huit sont couverts par des investisseurs “Seed”, c’est-à-dire les fondateurs, Fools-Family-Friends (FFF), Business Angels, Crowdfunding, fonds public et privé d’amorçage(Seed)
  • A partir du niveau neuf, votre startup peut intéresser des investisseurs institutionnels type fonds privés “Early Stage” et certaines banques. Vous êtes alors dans votre “Round A” qui vous servira à financer votre croissance et à faire passer votre projet d’un stade startup à un stade développement.

Concrètement, l’IRL détaille les expériences, hypothèses et validations des différentes cases du Lean/Business Model Canvas créant ainsi un outil de gestion des progrès et du développement de votre projet. Il donne une vue claire sur ce qui doit être validé avant d’atteindre le niveau suivant.

Par exemple, si vous êtes au niveau 4, cela signifie que vous avez rempli votre BMC, défini les hypothèses à valider et les tests à mener, analysé votre marché et défini le premier segment cible, validé l’existence d’un problème et d’une solution pour ce segment ; enfin vous avez réalisé et validé par des tests un premier prototype pour ce segment.

La progression d’un niveau à l’autre peut être linéaire ou non, en fonction des pivots réalisés ; des retours en arrière sont possibles en cas d’invalidation. Ce tableau permet de suivre une certaine systématique mais n’est en aucun cas rigide. Il est par contre important de passer par les différentes cases de manière à construire et valider les différents aspects de votre projet (produit/service, client, business model).

L’IRL est à la fois utile pour les investisseurs qui identifient facilement le stade de développement de votre projet et donc le profil de risque de votre startup. Ils sauront si ce niveau de risque leur correspond et pourront plus facilement entamer l’évaluation de votre startup.

Cet outil est également intéressant pour les entrepreneurs car il permet, à tout moment, de savoir où vous en êtes dans le développement de votre projet, les prochaines étapes à réaliser et savoir si votre projet est suffisamment mûr pour intéresser un investisseur et le cas échéant, quel type d’investisseur.

A faire:

  • Utiliser régulièrement cet outil pour évaluer le stade d’avancement de votre projet et voir si vous avez validé les différentes étapes. Les trous dans le tableau seront autant de zones d’incertitude et de risque pour vous comme pour le candidat investisseur.
  • Utiliser l’IRL pour fixer des objectifs à court terme, histoire de dynamiser l’équipe, savoir où vous allez et pouvoir célébrer les succès
  • Plus vous avez un niveau d’IRL élevé, plus vous êtes crédibles par rapport à un candidat investisseur ou à un banquier: vous pouvez montrer le chemin parcouru et surtout les hypothèses déjà validées. L’IRL permet aussi de clarifier le chemin restant à parcourir et expliquer les raisons et utilisations des fonds à lever. Enfin, il permet de montrer aux investisseurs que vous savez où vous allez, ce qui est de nature à les rassurer
  • Evaluer vos contraintes financières personnelles, votre capacité à rassembler des fonds auprès de votre cercle proche (FFF), la capacité de votre startup à générer du cash et soyez créatifs pour minimiser l’utilisation de ces ressources pour atteindre les huit premiers niveaux

A éviter:

  • Ne surestimez pas le stade d’avancement de votre projet: vous risquez de sous-estimer les étapes à venir ou de considérer comme validées des hypothèses qui doivent encore être testées au risque de prendre une mauvaise orientation ou minimiser certains risques
  • Ne vous adressez pas aux investisseurs “Round A” avant d’être arrivé au stade de maturité de votre projet. Le profil de risque lié à votre projet sera trop important pour eux: vous perdrez votre temps et votre crédibilité

Points clés:

  • IRL est un outil qui permet aux investisseurs et aux entrepreneurs de savoir à quel stade de développement se trouve un projet
  • A chaque stade de développement correspond un niveau de risque et un profil d’investisseurs différents
  • IRL propose un plan de développement et de validation d’un projet, basé sur les différentes cases du Lean/Business Model Canvas.

Pour aller plus loin: