Accélérateur de Startup : tester son idée avec le Smoke Test

Dans la méthodologie Lean, le Smoke Test est un exemple de Minimum Viable Product (MVP). Il s’agit d’un MVP que l’on peut créer avant même d’avoir développé une quelconque solution. Vous pouvez l’utiliser pour tester l’intérêt des clients potentiels pour votre offre et valider ou invalider votre idée très rapidement et à coût minimum.

Pour mieux comprendre le Smoke Test, explorons l’exemple de Dropbox. Regardez la vidéo qu’ils ont envoyée sur les réseaux sociaux sans aucun produit développé mais simplement une idée sympa.

Cette vidéo explique le concept et a été partagée sur les réseaux sociaux afin de tester l’intérêt du public. En une nuit, plus de 75.000 personnes se sont inscrites pour pouvoir télécharger le produit. Le produit n’était pas encore disponible et les personnes qui ont cliqué pour télécharger recevaient un message de remerciement qui leur disait qu’ils pourraient télécharger le produit plus tard.

grasshopperherder.com

L’objectif de ce test est de voir si leur proposition de valeur intéresse suffisamment de gens pour investir dans l’infrastructure et le développement nécessaire au projet. Un deuxième avantage significatif est que ça leur a permis de trouver des financements ; ils ont pu convaincre des investisseurs grâce à l’intérêt marqué du marché pour leur produit.

Selon moi, ce type de test est fondamental. En effet, il vous permet en quelques jours de tester l’intérêt des potentiels clients pour votre idée et si votre idée ne suscite aucun intérêt, vous pourrez la modifier légèrement, changer de cible ou pivoter complètement. J’aime particulièrement le Smoke test car il permet d’éviter un bon nombre de biais que l’on peut avoir lors d’autres tests. Par ailleurs, ce test permet de vérifier le product-market fit ; parfois l’idée est bonne mais ne s’adresse pas au bon marché.

Dans le processus d’accélération, le Smoke Test se fait généralement très tôt afin de raffiner son idée sur base des premiers feedbacks utilisateurs. Ensuite, il peut être refait et/ou relancé lorsque l’idée est peaufinée et que vous vous apprêtez à développer le produit.

Par exemple, pendant le Nest’Up, une équipe a utilisé le smoke test afin de voir si suffisament de gens seraient intéressés par des pizzas gourmets en livraison. Ils ont donc créé une page web, fait de la publicité sur Facebook et; lorsque l’on arrivait sur leur page, on pouvait reçevoir un bon de 5 euros sur la première commande si on laissait son adresse email. Ils n’étaient pas encore prêts à livrer leur première commande mais ça leur a servi d’apprentissage :

  • ça leur a permis de savoir si il y avait suffisament d’intérêt pour leur idée;
  • ils ont commencé à appréhender le fonctionnement et les bonnes pratiques de la publicité via facebook;
  • ils ont commencé à créer une première base de potentiel clients.

A faire :

  • Lancez-vous rapidement avec un test simple et peu coûteux, vous raffinerez ensuite.
  • Pensez au client lorsque vous créez le test, ne rentrez pas dans de longues explications techniques mais parlez-lui du problème que vous allez résoudre pour lui.
  • Suivez vos « metrics » afin de connaître le nombre de personnes touchées par votre message, le nombre qui a cliqué sur le lien et le nombre qui a réalisé l’action demandé (dans le cas de Dropxbox, cliquer pour télécharger l’application).

A éviter :

  • Attention aux faux-négatifs : en effet, vous pourriez avoir un super produit mais l’avoir envoyé à trop peu de monde ou à un marché cible inadéquat.
  • A l’inverse, attention aux faux-positifs : l’action demandée aux clients potentiels doit être suffisamment engageante, sous peine de vous donner une fausse impression d’un grand intérêt.
  • Avoir peur d’un feedback négatif; au contraire, il vous permettra de faire évoluer votre idée au plus vite sans gaspiller trop de temps, d’énergie et d’argent.

Catherine Blondiau


Cet article sur les méthodologies pour Startup été rédigé par l’un(e) des coachs qui accompagnent les start-ups de NEST’up, un programme d’accélération de 12 semaines développé par Creative Wallonia Engine, en Belgique.

+ d’infos: engine-cw.be

La prochaine session d’accélération de NEST’up aura lieu à Charleroi du 26 septembre au 16 décembre 2016. Vous avez jusqu’au 4 septembre pour rentrer votre candidature: http://www.nestup.be/apply

Comment ça marche un accélérateur de startups ? Découvrez-le dans la vidéo ci-dessous !

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.