Dagoma, écolo et fière de l’être

Dagoma3D
Feb 26 · 3 min read

Imprimer en 3D et respecter l’environnement, c’est possible. Chez Dagoma, nous proposons des produits éco-friendly depuis toujours.

Quand on pense impression 3D, on visualise le produit fini : des pièces en plastique, apparues couche après couche sur le plateau de l’imprimante. Dans l’inconscient collectif, cette matière n’est ni naturelle, ni écologique.

Certes, c’est le cas pour l’immense majorité des plastiques, mais saviez-vous qu’il existe différents plastiques, dont certains sont parfaitement respectueux de l’environnement ? C’est le cas du PLA, que nous utilisons chez Dagoma.

LE PLA : La matière première utilisée par Dagoma est issue d’amidon de maïs.

En impression 3D, il y a plastique, et plastique

Lorsque vous imprimez en 3D, vous avez plusieurs options. Il y a les plastiques d’origine fossile d’un côté. L’ABS (Acrylonitrile Butadiène Styrène) est le plus connu, mais il y a aussi le PC (Polycarbonate), le PETG (Polyéthylène téréphtalate glycolisé) … Ces plastiques ne sont pas écologiquement responsables. Nous limitons le plus possible leur usage.

A côté de ces produits fossiles, on trouve des plastiques plus respectueux de l’environnement. Parmi eux, le PLA (Acide PolyLactique), un bioplastique obtenu à partir d’amidon de maïs, est un plastique performant, idéal pour l’impression 3D. C’est celui que préconisons chez Dagoma, et pour cause ! Il est basé sur une source renouvelable. Il est biodégradable. Et surtout, il est garanti sans solvants et sans effluves nocives. Quand on a une machine dans le salon, avec les enfants pas loin, quoi de plus rassurant ? C’est, à notre sens, la meilleure alternative aux plastiques d’origine fossile.

Le cycle du PLA. Une matière bio-dégradable.

Pour autant, loin de nous l’idée d’empêcher les utilisateurs de faire ce qu’ils veulent. Il est donc possible, avec nos machines, d’imprimer presque tous les plastiques. La buse peut monter à plus de 250 degrés et la carte de contrôle permet aux bricoleurs de brancher un plateau chaud.

De notre côté, nous continuons d’encenser le PLA qui a un ultime avantage : celui d’être recyclable. Nous confions l’ensemble de nos restes de plastique à notre fournisseur pour qu’il les recycle.

Réparer au lieu de changer

En plus d’encourager l’usage du PLA, nous faisons en sorte que nos imprimantes durent le plus longtemps possible.

Notre gamme Disco est conçue pour être évolutive. Nous sortons régulièrement des add-ons qui permettent de « pimper » la machine que vous avez déjà — pas besoin d’acheter la nouvelle imprimante 3D si la votre fonctionne.

Les imprimantes 3D Dagoma peuvent évoluer et bénéficier des dernières nouveautés de la R&D.

En plus de cela, grâce aux fichiers mis à disposition sur le site de Dagoma, toutes les pièces en plastique des imprimantes peuvent être réimprimées facilement en cas de casse. Retrouvez toutes nos pièces 3D sur le Github Dagoma : https://github.com/dagoma3d

Enfin, ce comportement responsable vis-à-vis de la planète, nous demandons à nos fournisseurs de l’avoir aussi. Tous s’engagent auprès de nous. Ils sont transparents sur la traçabilité de leurs ressources et se montrent conscients de leur responsabilité environnementale.

Voilà, en résumé, ce que nous faisons à notre niveau pour préserver la planète. Et vous, quelles sont vos actions pour limiter votre impact sur l’environnement ?

Dagoma3D

Fabriquant français d’imprimantes 3D

5

5 claps
Dagoma3D

Written by

Dagoma3D

Dagoma3D

Dagoma3D

Fabriquant français d’imprimantes 3D