Dagoma soutient l’association OpenFab System pour démocratiser l’impression 3D

Dagoma est une entreprise installée à Roubaix, qui a fait le pari de fabriquer des imprimantes 3D “made in France”. Depuis 2018, Dagoma apporte un soutien important à l’association OpenFab System, à la fois en compétences et en nature. Cette collaboration est fondée sur plusieurs valeurs en commun, que nous vous proposons de découvrir.

Atelier d’initiation à l’impression 3D animé par OpenFab System

Démocratiser l’impression 3D

L’ambition d’OpenFab System est de démocratiser la fabrication numérique à travers le partage en open source d’un système de construction standard :

- qui permet de tout fabriquer

- et dont les composants peuvent être facilement produits à partir d’imprimantes 3D et de machines de découpe numérique

Nous mettons donc à disposition sur notre site web une bibliothèque open source de fichiers d’impression 3D et de fichiers de découpe numérique. Chacun peut les télécharger gratuitement et librement. Cela permet aux makers et bricoleurs de disposer d’un système de construction modulaire commun pour tous leurs projets. De plus, cette base partagée évite de créer des déchets puisque chaque composant peut ensuite être réemployé pour d’autres projets.

Depuis 2017, notre système de construction est utilisé par des makers mais aussi par des écoles, des centres sociaux, des fablabs qui utilisent OpenFab comme un projet ludique et pédagogique permettant de découvrir facilement toutes les facettes de la fabrication numérique (modélisation, impression 3D, découpe numérique). Notre projet est également utilisé dans le cadre d’un dispositif de lutte contre le décrochage scolaire dans un Centre Social à Amiens. La dimension ludique de l’impression 3D permet aux jeunes en difficulté d’entrer dans une dynamique de remobilisation éducative.

Dagoma porte une ambition qui converge particulièrement avec l’objet de l’association OpenFab System : démocratiser l’impression 3D. Pour Dagoma, cette mission se traduit par le fait de produire en France des imprimantes 3D accessibles au plus grand nombre à la fois par le prix et par la facilité d’utilisation. C’est donc naturellement que notre partenariat s’est noué.

L’impression 3D écologique

Le développement des nouvelles technologies de fabrication ne doit pas pour autant mettre de côté le développement durable. La promesse de l’impression 3D est par essence écologique puisque cette méthode de fabrication permet facilement à chacun de produire à l’unité des objets du quotidien, notamment pour réparer une pièce cassée, perdue, abimée, etc. Toutefois, tout dépend de l’usage qui est fait de l’impression 3D : imprimer des “gadgets” jetables n’est pas particulièrement écologique, tout comme l’utilisation de filament plastique issu de la pétrochimie (comme l’ABS).

L’engagement de Dagoma pour une technologie plus durable se traduit par deux principes :

- l’utilisation du PLA, un plastique biodégradable que l’entreprise utilise à la fois pour fabriquer ses imprimantes 3D, mais qu’elle propose également à la vente sous la forme de bobines de filament pour ses clients. Pour en savoir plus sur ce plastique éco-responsable et notamment sur le cycle du PLA, nous vous invitons à consulter cet article.

- le fait de proposer des machines facilement réparables et que chacun peut mettre à niveau, au fil des évolutions techniques. C’est ainsi une manière de lutter contre l’obsolescence programmée des machines.

Pour OpenFab System, l’impression 3D écologique signifie imprimer des choses réemployables. C’est pour cela que nous avons conçu notre système de construction modulaire open source dans une logique de “design for disassembly”. Nous proposons ainsi des composants à imprimer qui n’ont pas un usage unique mais bien au contraire multiple.

Exemples de structures réalisées en impression 3D et découpe numérique à partir du système OpenFab

Produire localement des machines qui permettent… de produire localement

Enfin, l’entreprise Dagoma fabrique elle-même, et en France, ses imprimantes 3D à partir d’autres imprimantes 3D. C’est en effet un parc de machines qui imprime en 3D chaque jour des composants permettant de fabriquer de nouvelles imprimantes 3D. Cette mise en abîme, au-delà d’être fascinante lorsqu’on découvre la fabrication numérique, a plusieurs vertus : recréer de l’emploi en France et limiter l’empreinte carbone liée au transport.

Cet exemple met en évidence l’intérêt de l’impression 3D et plus largement de la fabrication numérique pour relocaliser la production en France. Il s’agit là d’un enjeu environnemental mais aussi sociétal majeur, pour lequel différents acteurs commencent à s’engager et se fédérer, comme par exemple le réseau FabCity qui milite pour des villes fabricantes.

Plus largement, Dagoma est une marque engagée, qui exprime ses valeurs à travers des initiatives et partenariats autour de différents enjeux, comme celui de la lutte contre le handicap à travers sa collaboration avec e-Nable, une très belle association qui utilise l’impression 3D pour fabriquer et offrir des appareils d’assistance à des personnes privées de doigts. Plus récemment, Dagoma a également lancé une initiative visant à lutter contre l’impression en 3D d’armes à feu.

Imprimante 3D Dagoma en train d’imprimer des engrenages OpenFab System