Open Data Canvas (ODC) : un cadre de travail collaboratif pour faciliter l’ouverture et l’utilisation des données

datactivist
Sep 18 · 8 min read

Depuis maintenant 10 ans, les projets d’open data se sont beaucoup concentrés sur la quantité de données ouvertes et moins sur leur qualité. Nous pensons qu’il est important de revenir en arrière et de s’intéresser à la manière dont les données sont ouvertes. Derrière les projets à fort impact, se cache un travail invisible tant technique qu’organisationnel sans lequel les données ne peuvent pas être ouvertes, améliorées, réutilisées.

Si on reprend la métaphore de Cédric Klapisch dans le film Casse Tete Chinois, lui-même inspiré de Schopenhauer, l’ouverture des données comme la vie ressemblent à une broderie. On passe la première moitié de son temps à contempler l’endroit avant de s’intéresser à l’envers. C’est moins beau, mais c’est plus intéressant car on comprend comment c’est fait, comment sont agencés les fils. Cette conception de l’open data est au coeur des ressources que nous mettons à disposition dans le framework Open Data Canvas. À l’occasion du troisième anniversaire de Datactivist, nous ouvrons en version alpha l’Open Data Canvas afin de l’améliorer progressivement avec les retours des usagers.

opendatacanvas.org propose un ensemble cohérent de ressources prêtes à l’usage et des principes, tous deux gouvernés par la communauté.

Nous avons recensé des ressources de façon à assister un large ensemble d’opérations concrètes menées au quotidien par les responsables de projets open data, les producteurs et les réutilisateurs de données. L’Open Data Canvas ambitionne ainsi de couvrir l’ensemble du cycle de la donnée ouverte et s’adresse aussi bien aux petites communes, aux grandes administrations aux entreprises et aux associations qui souhaitent maximiser l’usage et les retombées de l’open data. Débuter un projet open data, c’est un peu se lancer dans l’inconnu, et c’est surtout commencer la navigation dans une jungle d’outils, de méthodologies et d’articles pour défricher le sujet. D’autant que les retours d’expérience depuis 2010 constituent une multitude de témoignages précieux.

Organisation, Données, Communs (ODC) : les 3 sphères essentielles de l’open data

L’Open Data Canvas définit trois sphères comme essentielles pour qu’une stratégie d’ouverture des données réussisse et crée de l’impact :

1/ Une organisation : la gouvernance du projet est essentielle, la stratégie devant laisser une place déterminante aux usagers, y compris internes.

2/ Des données : produites à l’origine dans un contexte spécifique, l’open data les ouvre à des usages imprévus. La découvrabilité, la documentation, la standardisation et la qualité sont des défis incontournables.

3/ Une communauté : sans faciliter l’expression des retours des usagers, il n’est pas possible d’améliorer de manière itérative la qualité des données.

Si ces trois cercles ne se croisent pas, nous sommes convaincus qu’une démarche d’open data a toutes les chances de louper :

  • sans gouvernance, les données ouvertes sont déconnectées de l’organisation qui les produit et la démarche ne durera pas ;
  • sans données, l’open data se résume à de l’open washing ;
  • sans communauté, les données n’auront pas d’impact et ne répondent pas aux besoins des publics.

Ce qu’est l’Open Data Canvas et ce qu’il permet de faire.

L’Open Data Canvas est un point de départ pour lancer un projet open data dans ses nombreuses dimensions

Cette première version de l’Open Data Canvas — qui s’appuie notamment sur les travaux de thèse d’Arthur Sarazin et l’aide de la FING (OpenDataImpact) et d’Xpedition Framework — offre un appui sur 5 grands types d’activités qui contribuent à créer des projets open data utiles et qui maximisent l’impact :

  • Se former à l’open data : si vous êtes responsable de projet, producteur ou réutilisateur de données, le Canvas vous aide sur des aspects techniques (création de fichiers plats, évaluation de la qualité d’un jeu de données) et vous apporte des connaissances générales (fonctionnement d’un portail open data, étapes de création d’un hackathon…)
  • Diffuser les données ouvertes : vous trouverez sur le Canvas des composants pour vous lancer dans la création d’une liste de données à ouvrir et démarrer une stratégie d’ouverture des données.
  • Préparer les données ouvertes : l’Open Data Canvas vous offre des composants pour vous aider à intégrer les bases de la mise en qualité de données ou à choisir les licences qui vous conviennent.
  • Interagir avec les utilisateurs : les composants du Canvas pourront vous aider à animer un sprint data ou à structurer une communauté open data. Le Canvas s’adresse aussi aux usagers des données pour les aider dans leurs interactions avec une organisation.
  • Utiliser les données : pour les citoyens, data journalistes, développeurs, chercheurs, militants ou geeks de la donnée, l’Open Data Canvas propose des composants pour visualiser les données ou les transformer en service.

Ces activités et les composants associés ont vocation à évoluer selon les retours des usagers du Canvas.

L’Open Data Canvas est un espace d’accueil pour référencer vos outils

Il existe une infinité de ressources et nous n’en connaissons qu’une infime partie. C’est pour cette raison que nous mettons à disposition l’Open Data Canvas qui se veut collaboratif. Vous pouvez à tout moment nous proposer sur la page “Contribuer” un composant que vous avez créé ou utilisé.

L’Open Data Canvas étant un cadre de travail doté de principes et d’un manifeste, nous devons nous assurer que votre composant répond aux critères suivants :

  • Respect de l’esprit du manifeste
  • Caractère générique (s’adapte à de nombreux contextes)
  • Caractère génératif (entraîne une action et des résultats)
  • Caractère collaboratif (modifiable par la communauté)
  • Caractère récursif (s’imbrique avec les autres composants)

Vous pourrez en effet suivre sur la page “Contribuer” cette évaluation et être informé le cas échéant des motifs nous ayant amené à accepter ou refuser votre ressource.

L’Open Data Canvas est un espace de travail collaboratif

https://teamopendata.org/c/open-data-canvas

Nous avons relié le canvas au forum #TeamOpenData, la communauté professionnelle de référence sur l’open data et qui rassemble désormais près de 700 personnes inscrites. Par exemple, si vous vous servez du guide pour conduire un hackathon, et que vous avez mené le projet différemment, il y a de fortes chances que votre retour d’expérience intéresse d’autres personnes. Et c’est ici que vous pouvez apporter votre pierre à l’édifice : toutes les méthodes et les composants ont vocation à évoluer grâce à vous.

Ce que n’est pas l’Open Data Canvas

L’Open Data Canvas n’est pas une bibliothèque de ressources agréées

Il en existe déjà plusieurs de grande qualité à l’image du Kit de ressources d’Open Data France, du kit collectivités de l’open data lab ou encore de la trousse d’outils maison de données ouvertes du gouvernement canadien.

L’Open Data Canvas n’est pas un guide méthodologique qui dicterait une bonne fois pour toutes la meilleure façon de mener un projet open data

En revanche, chaque organisation qui souhaite ouvrir des données devrait pouvoir trouver une ressource ou une méthode qui l’inspire dans le Canvas. Autrement dit, nous sélectionnons des composants génériques, qui s’adaptent à tout type d’organisation. À titre d’exemple, pour tout responsable d’une plateforme open data, nous proposons un composant facilitant la mise en place de l’automatisation de la mise à jour des données. Il ou elle y trouvera aussi bien des solutions clés en main que des outils open source, qu’il utilisera en fonction de ses moyens et compétences. Nous envisageons à moyen terme d’adapter certains composants pour les adapter aux retours des usagers. A terme, les composants auront une mise en forme commune, avec une navigation plus facile et ergonomique comme le propose par exemple le DIY Toolkit de Nesta.

L’Open Data Canvas n’est pas la propriété exclusive de Datactivist

Les composants proviennent d’auteurs variés et de tout type de structures qui composent aujourd’hui la communauté open data qui alimente et gouverne les évolutions du Canvas. Tout le monde peut proposer un composant à ajouter au Canvas. Si nous nous chargeons de l’acceptation ou du refus des composants proposés et de leur publication en ligne, nos décisions sont transparentes et accessibles directement sur le Canvas. Tout le monde peut, via le forum #TeamOpenData, débattre et questionner les choix que nous faisons, y compris pour proposer d’autres modes de gouvernance. Nous nous engageons à prendre au sérieux et à répondre à tous les commentaires.

Pour un Open Data des Communs (ODC)

Le projet Open Data Canvas est né, entre autres, de notre frustration de voir que bon nombre de projets d’open data ne prennent pas assez en compte les demandes et les besoins des usagers. On entend souvent dire que les données ouvertes sont un commun numérique car partagées et librement réutilisables. Or, comme l’a bien montré l’économiste Elinor Ostrom, théoricienne des communs, il n’y a pas de commun sans communauté.

Les projets d’open data ne peuvent pas rester sourds aux besoins des usagers. Combien de projets d’open data démarrent sans aucune consultation des usagers potentiels ? Combien d’administrations continuent d’ouvrir des données tout en négligeant les demandes CADA ? Combien de commentaires et de demandes légitimes et bienveillantes restent sans réponse sur les portails open data ? Combien de portails ne laissent pas la possibilité de laisser un commentaire ? Et, de l’autre côté, combien de réutilisateurs continuent de se plaindre de problèmes avec les données sans les faire remonter à leurs producteurs ? Si ces questions ne sont pas traitées, les bénéfices attendues de l’ouverture des données en termes de transparence, d’innovation ou de modernisation resteront un horizon inatteignable.

Bien sûr, toutes les données publiques ne pourront pas devenir des communs, en particulier leur contenu. N’espérez évidemment pas changer le budget de votre commune en laissant un commentaire sur le portail open data, une instance élue démocratiquement (le conseil municipal) s’en charge pour vous et il y a d’autres espaces plus légitimes pour en débattre. Mais c’est grâce à une ouverture de données plus inclusive et participative que l’on ira plus loin dans la transparence et que les institutions prendront mieux en compte les besoins exprimés par les citoyens.

L’open data est un sport d’équipe. Les interactions avec les usagers (y compris internes à l’organisation) et la prise en compte des demandes sont indispensables pour améliorer la qualité, la pertinence et la documentation des données. Ouvrir des données en partant de la demande et des besoins des usagers constitue une de nos convictions fortes depuis la création de Datactivist, il y a maintenant trois ans. C’est cette conviction que nous souhaitons porter dans ce projet, lui même conçu tant que possible comme un commun.

Nous vous donnons donc rendez-vous sur le Canvas, et sur l’espace #TeamOpenData qui y est dédié pour en discuter !

Datactivist

Blog officiel de la coopérative Datactivist dédié à l’ouverture des données (open data)

Thanks to Samuel Goëta

datactivist

Written by

We open data, we make them useful

Datactivist

Blog officiel de la coopérative Datactivist dédié à l’ouverture des données (open data)

Welcome to a place where words matter. On Medium, smart voices and original ideas take center stage - with no ads in sight. Watch
Follow all the topics you care about, and we’ll deliver the best stories for you to your homepage and inbox. Explore
Get unlimited access to the best stories on Medium — and support writers while you’re at it. Just $5/month. Upgrade