Il y a un an, nous vous donnions nos intuitions sur l’évolution du secteur des médias en 2018. En cette fin d’année, nous renouvelons l’exercice. Que ce soit sur le design, l’édito ou la stratégie, nous avons compilé quelques prédictions partagées par les membres de l’équipe de Datagif. Bonne lecture et rendez-vous dans un an !

Datagif
Datagif
Dec 21, 2018 · 6 min read
Maker Week au New York Times

👉 Pour Marine, cheffe de projet

Produit

Comment innover dans un média en 2019 ? Par une méthodologie spécifique autour d’une approche produit ! Le lecteur est une cible avec ses particularités, ses attentes spécifiques et il faut le comprendre pour lui donner le contenu qui lui conviendra le mieux. Cela peut se traduire par une réflexion sur des verticales qui permet d’adresser les communautés. Côté process, j’imagine le développement de cycles de tests avec de petits projets menés par des équipes multidisciplinaires et complémentaires.

Éducation aux médias

Les initiatives se multiplient autour de la nécessité de sensibiliser le grand public sur les enjeux de l’information et donc des médias. Comment est fabriquée l’information ? Où trouver des sources fiables ? Comment déceler des intox ? Autant de problématiques largement répandues à l’heure des fake news et d’une défiance toujours plus grande à l’égard des médias. Si les initiatives de fact-checking prennent encore de l’ampleur, elles peuvent être secondées par une approche plus pédagogique de formation à l’information. Qui de mieux placé que les médias pour la mener ?

👉 Pour Charlie, directeur artistique

Plus d’illustrations surprenantes

L’utilisation d’illustrations en aplat va continuer de s’essouffler en 2019. Si celles-ci restent pertinentes pour des marques (par leur simplicité et leur accessibilité), on voit émerger côté médias de nouveaux styles plus osés. En témoigne la confirmation ces dernières années de Braulio Amado comme une des grandes figures du design graphique. Un style qui tend à se démocratiser puisque l’ancien DA de Bloomberg a travaillé cette année pour des médias généralistes comme comme The New York Times ou Vanity Fair.

De gauche à droite : Brest Brest Brest pour Libération, 2018, Braulio Amado pour The New York Times Magazine, 2018, Braulio Amado pour The New York Times, 2018

👉 Pour Florent, directeur de création

Tracker

Il apparait de plus en plus de papiers sous forme de compilations, comme par exemple celle des insultes émises par Donald Trump. Ce type de page a l’avantage d’être facile à concevoir et à répliquer (comme ici). Un genre particulièrement adapté pour suivre une actualité à rebondissements sur le temps long (ces deux exemples sont en ligne depuis plus de deux ans et ont été mis à jour ce mois-ci). Un avantage indéniable pour les rédactions dont l’investissement est rentabilisé sur la durée ; ainsi que pour les lecteurs, qui ont ainsi un repère sur un thème à travers une période longue. Un format collection adapté en réaction à une temporalité d’information de plus en plus rapide.

Pronostic : 2000 insultes d’ici la fin de son mandat !

Commentaires

Sur les sites médias, on était resté à la suppression des commentaires ou à leur relégation sur les réseaux sociaux. Ils sont de retour ! La parole des lecteurs est désormais traitée comme un véritable atout éditorial qui nécessite un travail de modération et de curation. Parmi les initiatives intéressantes, celle du New York Times qui intègre carrément certains commentaires dans le corps des articles. Ou la nouvelle application Quartz qui a pour colonne vertébrale les meilleurs commentaires des lecteurs.

Newsletter (oui encore)

L’an dernier, j’avais parié sur un retour de hype du format newsletter. En effet, 2018 a vu de belles choses arriver. En 2019, j’imagine des newsletters de plus en plus travaillées que ce soit sur l’édito ou le design. C’est la fin de l’ère des newsletters qui récapitulent l’actu automatiquement. Et c’est tant mieux !

👉 Pour Gaëtan, directeur des projets

Désinformation

En 2018, on avait les fake news à toutes les sauces, en 2019 on aura les deepfakes, ces vidéos qui permettent de modifier des visages sans que cela se voit à l’œil nu. Ce sont des vidéos totalement bidonnées, qui permettent de faire dire ce que l’on veut à n’importe qui. Au-delà de la facilité technique, c’est tout un pan du journalisme, déjà de plus en plus dédié au fact-checking, qui va devoir apprendre à vérifier ces vidéos. Et le Wall Street Journal forme déjà ses journalistes à les déceler… Attendez-vous à voir émerger des sections dédiées aux vidéos bidonnées sur les plateformes de fact-checking !

Exemple de fabrication de deepfake : Reagan donne un discours d’Obama (University of Washington)

Nouveaux produits

La recherche de sources de revenus par les médias passe, la plupart du temps, par la publicité et/ou l’abonnement pour accéder aux articles. Mais il existe de nombreuses autres idées à explorer. Est-ce que le lecteur n’est pas prêt à payer pour d’autres choses ? Des services ? D’autres types de contenus ? Est-ce que ça passe forcément par le site du média, ou bien d’autres supports ? La question est vaste, mais j’ai l’impression que l’on va assister à la création de nombreux produits payants complémentaires de l’information classique. Sans parler de produits dérivés, les rédactions vont certainement explorer de nouvelles sources de revenus mixant information et service…

👉 Pour Maxime, chef de projet

Back to basics

Aux Etats-Unis, 2018 a sonné la fin de la récréation chez une myriade de sites médias qui reposaient leur modèle sur la course à l’audience. Vice et BuzzFeed réduisent leurs ambitions à la baisse, Mic met carrément la clé sous la porte. Tous ces éditeurs apprennent amèrement que générer un maximum de clics n’a jamais suffit à construire une audience fidèle et monétisable.
2019 devrait donc être l’année du retour aux fondamentaux dans les stratégies des médias. Plutôt que de s’aligner aveuglément sur les plateformes, les médias vont devoir investir pour choyer ceux qui comptent vraiment : leurs lecteurs les plus fidèles. Pour cela il n’y a pas de secret, il faudra connaitre les lecteurs (pas pareil que l’audience !) et créer des nouveaux contenus et services qui leur apportent une vraie valeur ajoutée. Une piste simple : à quand des meilleurs formats pour résumer l’actu des derniers jours ?

Datagif

Making-of et réflexions

Datagif

Written by

Datagif

We do some Internet stuff. http://Instagram.com/datagif

Datagif

Datagif

Making-of et réflexions

Welcome to a place where words matter. On Medium, smart voices and original ideas take center stage - with no ads in sight. Watch
Follow all the topics you care about, and we’ll deliver the best stories for you to your homepage and inbox. Explore
Get unlimited access to the best stories on Medium — and support writers while you’re at it. Just $5/month. Upgrade