Bill Gates est-il un pompier philanthrope ou un pyromane milliardaire?

Vaccinations pour le bien… De qui?

Alain Marie
Apr 28 · 9 min read
Image for post
Image for post
Photo by on

Il était une fois une anecdote célèbre qui déclencha une guerre!

En 1898, les Etats-Unis affrontent l’Espagne à propos de . La tension est à son comble… Les patrons de presse Joseph Pulitzer et envoient à La Havane un journaliste et un photographe. Les deux compères arrivent sur place, la ville est calme, le Cuba libre coule à flot et l’ennui gagne…

Ils envoyèrent donc un télégramme à leurs patrons :

«Rien à signaler — Tout est calme — Il n’y aura pas de guerre — Voudrais rentrer.»

La réponse de Hearst fut :

«Vous prie de rester — Fournissez les illustrations — Je fournirai la guerre.»

La vie de Hearst inspira le personnage de Charles Foster Kane à Orson Welles dans son film «Citizen Kane», et cet épisode sera à l’origine du «yellow journalism», l’équivalent américain des tabloïds anglais.

Quelques jours plus tard, un cuirassé américain en rade à La Havane explosa. Le prétexte fut tout trouvé, la presse populiste jettera de l’huile sur le feu et la guerre aura lieu. «Une splendide petite guerre!» dira le secrétaire d’État John Hay. Cuba passe sous protectorat américain : les Etats-Unis s’arrogent les relations diplomatiques, les finances et les affaires militaires de l’île avec l’étranger, notamment la base de Guantanamo, affirmant alors la doctrine Monroe : «L’Amérique aux américains!»

L’impérialisme américain naît à la même époque. En 1848, les Etats-Unis imaginent une justification intellectuelle et morale pour la guerre «juste». Comme l’Angleterre avant eux invoqua le «fardeau de l’homme blanc» ou la France avec sa «mission civilisatrice». Pour les USA, avec la conquête de l’Ouest, du Mexique et des autres territoires, ce sera la « destinée manifeste». Une mission divine! Cela va de soi…

Image for post
Image for post

En ces temps confinés de «guerre», décrétée par un , reprenons l’anecdote de «Citizen Hearst» et transposons-la dans le monde de la finance et de la course au vaccin contre le covid19. Montrons comment faire fructifier son petit business derrière l’apparence d’une philanthropie bienveillante. En 2018, cela représente 5 milliards de dollars, dont 1,3 milliard pour la santé.

Bill Gates le philanthrope

Le milliardaire fondateur de Microsoft consacre sa vie et sa fortune à «sauver le monde». Au chevet de l’Afrique qui n’a jamais attendu après lui. Ami du chanteur de U2, Bono, un autre grand spécialiste des paradis fiscaux. Bref, qui cultive sa destinée bienveillante comme une rédemption après la des pratiques de Gates.

Et oui! L’homme est un récidiviste…

Nous savons depuis plusieurs années comment a une curieuse manière de choisir les justes causes. (1) En effet, les fonds distribués par ce biais ne sont que les dividendes des affaires de Bill.

Pour se faire une idée de l’influence du geek le plus célèbre du monde, il suffit d’imaginer que Gates investit plus dans l’aide internationale que des pays comme

Image for post
Image for post

La fondation Gates subventionne largement l’OMS pour de nombreux programmes, notamment celui de la vaccination.

Image for post
Image for post

Selon le dernier rapport financier de l’OMS. Si Trump met sa menace à exécution. Cela ne représente que 6% du budget. A comparer avec les 15% de Bill Gates.

Image for post
Image for post

A signaler que Bill Gates est fondateur et détient dans le GAVI entre 2016 et 2020, il est aussi membre permanent de son Conseil d’Administration. Le GAVI est une machine à cash dénoncé par MSF depuis 2011 qui préférerait avoir des vaccins moins cher, le surcoût est estimé à .

Une autre anecdote étonnante, les propres enfants Gates ne sont pas vaccinés!

Image for post
Image for post

Selon le propre aveu de Bill Gates, le financement de la santé représente .

Au cours des deux dernières décennies, la Fondation Bill et Melinda Gates a investi “un peu plus de 10 milliards de dollars” à trois groupes principaux : l’Alliance mondiale pour les vaccins et l’immunisation, le fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, et l’Initiative mondiale pour l’éradication de la poliomyélite.

“Nous estimons qu’il y a eu un rapport de plus de 20 pour 1”, ce qui a rapporté 200 milliards de dollars au cours de ces quelque 20 années, a déclaré M. Gates à Becky Quick sur la chaîne CNBC à l’occasion du Forum économique mondial (WEF) de Davos, en Suisse. “Aider les jeunes enfants à vivre, à se nourrir correctement, à contribuer à leur pays — cela a un retour sur investissement qui va au-delà de tout rendement (estimé à 2'000% de ROI) financier typique” ajoute-t-il.

Image for post
Image for post

Il faut bien comprendre que la fondation est surtout un véhicule d’optimisation fiscale, et qu’elle concerne aussi les amis du couple Gates : Warren Buffett, Bill Clinton, Tony Blair, même la RAND Corporation! Et les donations sont aussi croisées…

Il est certain qu’un virus a contaminé l’ensemble des institutions qui influencent les politiques publics du monde, des Etats-Unis, de l’Europe : Gates! Citizen Gates!

Le renvoie sur le blog de Bill Gates…

Image for post
Image for post

Le compte twitter présente, au milieu d’autres informations factuelles, la vaccination comme remède à toutes les maladies : l’extrême pauvreté, la démocratie, l’éducation, la culture et la mortalité infantile… comme un cheveu sur la soupe! Pas un médicament, un vaccin! Là où il y a le plus de valeur ajoutée!

Image for post
Image for post

Ce déluge d’informations orientées vers les desseins de Bill Gates, sont de la pure influence.

Vaccin contre le cancer, le VIH, la grippe… tout pourvu que cela soit vaccinable.

Le vaccin apparaît comme l’absolution de tous les péchés du monde! Nous attendons, par contre toujours, le vaccin contre la malaria ou l’alcoolisme…

Bill Gates poursuit la même stratégie de conquête mondiale à travers 2 axes, les vaccins et les semences OGM qu’il promeut fortement à travers la “Green Revolution”, en 2006, avec la fondation Rockfeller, . Sous couvert de nourrir l’Afrique, la fondation Gates subventionne , celle qui demande beaucoup . Semences brevetées, collaboration avec l’industrie chimique. Pourquoi une telle stratégie quand on se dit philanthrope?

Parce que ces deux secteurs économiques demandent beaucoup de valeur ajoutée, donc ce que les économistes appellent un secteur économique avec une «barrière à l’entrée». Tout le monde ne peut prétendre à cette économie.

Un autre fait important, la fondation Gates finance énormément une autre fondation, , qui a pour projet de remplacer tous les systèmes d’éducation et leurs personnels en utilisant les nouvelles technologies.

Or il faut faire beaucoup d’investissements avant de pouvoir bénéficier d’un retour sur investissement que ce soit pour l’informatique, les vaccins et les OGM comme dans l’ancien monde le pétrole, l’industrie chimique… Ces secteurs économiques naissaient grâce aux ressources d’un Etat et la décision politique d’un gouvernement. Depuis les années 80, les ressources de l’État sont toujours utilisées, la décision résulte du lobbying intense et la rente est privatisée.

Avec la philanthropie, Gates vend de l’influence aux profits de ses intérêts financiers. Un autre problème de cette forme de philanthropie, quelle est la valeur de la parole scientifique quand celle-ci a bénéficié des subsides Gates?

Qui sont les scientifiques n’ayant jamais reçu de subvention philanthropique?

Bill Gates l’investisseur

Parallèlement à son «sacerdoce», Bill Gates investit dans de multiples , notamment celles qui sont susceptibles de mettre au point , mais aussi dans toutes les industries connexes. Toutefois, Gates apparaît rarement en première ligne, vous trouverez souvent un autre discret personnage: Michael Larson.

Image for post
Image for post

Voici un récapitulatif des investisseurs philanthropes en 2015.

Image for post
Image for post
Image for post
Image for post
Image for post
Image for post

Dans le diagramme ci-après, vous pouvez voir le détail d’un des fonds d’investissement de Bill Gates, Cascade llc. Le hasard faisant bien les choses vous trouverez aussi des fonds comme Blackrock, Warren Buffett, Morgan… Ces fonds ne s’opposeront jamais au geek milliardaire puisqu’ils investissent dans les mêmes stratégies. Les loups ne se mangent pas entre eux! (Cette partie fera l’objet d’un autre article où nous tenteront de montrer les interactions entre la philanthropie et l’investissement).

Image for post
Image for post

Les dirigeants des agences subventionnées par Bill Gates et ses amis jouent r les entreprises où les fonds Gates ont investi. Ces mêmes agences relaient le message et nt le scénario par ceux qui ont la maîtrise de . Celui de la peur, celui qui justifie la surveillance de masse, les smart cities, la 5G… Vous vous êtes maintenant habitué à votre montre connectée, votre smart phone, votre cafetière connectée. Vous accepterez d’être traqué, vous accepterez l’injection d’une puce connectée, surtout si elle gère l’ au bon moment. Ayez confiance! De toute façon, «vous n’avez rien à cacher!» Le credo des abrutis décérébrés…

Dans le dernier du blog de Bill Gates, quelques phrases sur l’avenir :

Image for post
Image for post

Voilà son ambition, un vaccin à ARN… pour soigner un virus à… ARN. Bill Gates nous parle-t-il de l’homme augmenté? Biologiquement modifié?

Avec la pandémie phase 1, Bill a trouvé que nous avions surréagi? Mais qui a joué du tambour?

Et dans le du 24 avril 2020, il prédit que “pandemic 2 is a .” à la troisième minute, droit dans ses bottes! Vous allez donc voir maintenant de plus en plus d’articles sur la montée du terrorisme qui entretiendra la peur et donc qui vous fera consentir à plus de privation de vos libertés fondamentales.

Dans la première partie du show, Bill Gates rappelle quand 2015, seul le CEPI avait réagi… Mais le a été fondé au WEF en 2017 par la Gates fondation avec le soutien du Wellcome Trust. Pour la petite histoire, Wellcome a fondé en 1880 la compagnie pharma, Burroughs Wellcome, laquelle a fusionné avec Glaxo, en 2005, puis avec Smith Klein en 2005. On comprend mieux maintenant le lien entre BG et GSK.

En avril 2018, son article disait :

Image for post
Image for post

Deux ans, jour pour jour, le covid frappe à la porte. Faut-il se demander si Bill Gates est un criminel financier ? Veut-il recréer le monde selon ses propres intérêts? En tout cas, il fait tout pour entretenir la rumeur, le complot, les passions tristes.

Même s’il n’est pas à l’origine du virus. Il est coupable d’avoir fait courir le bruit, de l’amplification de la rumeur, d’avoir vendu de la peur, du stress, d’avoir favorisé le confinement de masse. Il ne souffrira pas de la remise à zéro de l’économie mondiale. Il a les moyens d’influencer les agences dirigeantes et les moyens financiers. Il a le pouvoir, le vrai!

Cette pandémie n’a révélé qu’une seule chose : L’État n’existe plus dans le sens où il ne rempli plus la mission de protection de sa population. Le pouvoir de l’Etat a été usurpé par une polycratie financière, des agences chargées de diverses missions ponctuelles et surtout à la solde des ambitions de quelques individus omnipotents. La démocratie? Ce n’est qu’un mot qui s’arrange de toutes les formes de pouvoir…

Vous ne connaissez pas l’assassinat financier ? Complotisme? Et pourtant… C’est comme cela que l’Union Européenne a mis à genoux la Grèce. C’est comme cela que les empires ont mis à genoux l’Afrique, l’Amérique du Sud et l’Asie. Les pays de ces continents, saignés pour leurs ressources, n’ont pas oublié que celui qui détient la dette, gagne la guerre économique!

Bibliographie :

(1) L’art de la fausse générosité — Lionel Astruc — 9782330118778

(2) Les confessions d’un assassin financier- John Perkins- 2896260013

(3) Qui gouverne le monde?- Collectif- 9782707190987

DataGueule

Fan's club suisse de la gouvernance partagée durable et…

Alain Marie

Written by

Out of the box thinker… Readerholic…Blogger commando

DataGueule

Fan's club suisse de la gouvernance partagée durable et responsable, de la recherche de vérités, à travers le prisme des data-journalistes comme ceux de #DataGueule, mais non exclusivement ;-) Afin de mieux éclairer la construction de "Nice futures" (Suisse+France)

Alain Marie

Written by

Out of the box thinker… Readerholic…Blogger commando

DataGueule

Fan's club suisse de la gouvernance partagée durable et responsable, de la recherche de vérités, à travers le prisme des data-journalistes comme ceux de #DataGueule, mais non exclusivement ;-) Afin de mieux éclairer la construction de "Nice futures" (Suisse+France)

Welcome to a place where words matter. On Medium, smart voices and original ideas take center stage - with no ads in sight. Watch

Follow all the topics you care about, and we’ll deliver the best stories for you to your homepage and inbox. Explore

Get unlimited access to the best stories on Medium — and support writers while you’re at it. Just $5/month. Upgrade

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store