Et s’il existait un Facebook libre ?

Sans pub, sans exploitation de tes données ?

Ce n’est pas possible, “no free lunch !”

C’est vrai ! Il faut payer les serveurs et les hébergements. Et pour plusieurs milliers d’usagers, il faut compter 1'000 CHF par années, pour un hébergement en Suisse. Moins de 2'000 CHF pour 10'000 usagers, et moins de 5'000 CHF pour 100'000 usagers… (Au pifomètre, à valider !)

Ce qui nous fait donc normalement, 1 CHF par année au grand maximum, par personne… Le prix initial proposé par le créateur de WhatsApp, sans pub, sans gadget, sans arnaques ! Avant que cela ne devienne gratuit, sous le contrôle de Facebook. Lequel a racheté chaque profil le prix de 42$… C’est pour cela que c’est devenu gratuit, car 1$ annuel, ce n’était pas assez pour eux !

Attention, à ce prix là, c’est une association de bénévoles non salariés qui gère !

Avez-vous entendu parler des logiciels libres ?

Le monde numérique existe aussi en version libérée !

Ils ne sont pas simplement “open source”, ni même simplement “gratuit”. Ils sont conçus pour la nouvelle économie contributive, celle qui va favoriser l’économie circulaire, notre seul avenir durable.

De la bienveillance et de l’intelligence, en plus de beaucoup de libertés.

Framasoft à mis en place Framasphère en France

C’est un “Pod” diaspora*, qui supporte plein de langues, et même l’espéranto!

Le réseau social où vous gardez le contrôle.

Avec les «#hashtags», vous pouvez marquer et suivre vos centres d’intérêts tout en atteignant par vos messages ceux qui ont des intérêts proches des vôtres. C’est aussi une manière de rencontrer des gens sympas et intéressants sur diaspora*.

Pourquoi ne pas repartager un post que vous aimez ? Avec diaspora*, il est facile de diffuser des idées grâce au repartage.

Vous voulez attirer l’attention de quelqu’un ? Il suffit de le @mentionner ! C’est une manière simple d’alerter vos contacts sur quelque chose qui vous semble susceptible de les intéresser.

Montrez que vous aimez quelque-chose. Parce que parfois les mots ne suffisent pas à exprimer ce que l’on ressent.

Mais, cela reste vos données, sans publicités imposées, ni payées… 
Du vrai réseau social décentralisé cette fois…

Et en Suisse romande, c’est *Diasporing.ch !

Mis en place par Tursiops (Rafael Munoz)

Diasporing.ch est un serveur appelé « pod » qui participe à la décentralisation du réseau diaspora. Les données de tout le monde ne sont plus concentrées dans d’énormes serveurs, propriétés de grandes entreprises. Elles sont distribuées à travers le monde, mais chiffrées, ce qui permet d’avoir une plus grande confidentialité. Dans diaspora*, vous êtes le propriétaire de vos données. Vous ne donnez pas l’autorisation à une entreprise ou à qui que ce soit de les utiliser. Vos amis, vos habitudes et votre contenu sont vos affaires ! C’est vous qui décidez qui accède à ce que vous partagez.

Né en 2010, à San Francisco


Venez partager et en discuter avec Rafael le 6 juin à Neuchâtel.

Ou bien le 20 Juin, à Genève, lors de la projection de “Démocratie(s) ?” et le débat-échanges avec les 3 auteurs de #datagueule !

www.datagueule.ch