Pourquoi nous devons changer de Paradigmes, de systèmes, avec le digital

Merci pour le partage Samuel Chenal (On peut activer le sous-titrage en français)

“Si nous commençons à croire qu’Internet est par lui-même une entité qui a quelque chose à dire, alors nous déprécions les personnes qui créent les contenus et nous nous transformons en idiots” (Jaron Lanier)
Jaron nous explique que les réseaux sociaux, et Google, nés de la nécessité de rendre des services accessible à tous, gratuitement, ont été “obligés” de rentabiliser via les publicités. Mais que ces publicités ont été améliorées au point de transformer nos réseaux sociaux en quelque chose de différent:
Des empires de modification du comportement !
Sans mauvaises intentions de la part de tous ces acteurs ! C’est juste une tragique erreur. La terrible spirale de l’addiction des petites récompenses, et punitions, pour nous programmer nos comportements… Like ou pas Like !

Intéressante approche, via à vis des émotions positives comme l’amour et la confiance, plus longs et fastidieux à construire, et bien plus prompt à être facilement détruits. Les émotions négatives gagnent en court termes.

Ainsi, la haute-fréquence des réseaux sociaux va alimenter les éléments négatifs, plus fortement que les positifs.
On ne peut pas vivre dans une société où deux personnes souhaitant communiquer n’y parviennent que si cette communication est financée par un tiers qui souhaite les manipuler. (Jaron Lanier)

Sa proposition de micro-paiement pour utiliser un réseau social nous va bien. Chez FairesocialNet.ch nous avons calculé que pour 1$ par année par personne, cela suffirait, si tout le monde payait ! Ce qui n’est pas le cas, de loin… Alors 20% qui payent 5$ ? Et 80% qui restent gratuits ? Cela se discute !

Mais est-ce que le fait de supprimer les pubs, et de rendre payant, même un peu, suffira à rendre l’ensemble moins nocif ? Je n’en suis pas si certain. Car les mécaniques comportementales infernales restent présentes !

  • En causer…