L’IA comme moteur à propulsion de l’économie de demain.

Un aperçu du forum stratégique sur l’intelligence artificielle présenté par la CCMM.

Izzat Demnati
Feb 25, 2020 · 7 min read
Image for post
Image for post
Photo by Morgan Petroski on Unsplash

Le forum stratégique sur l’intelligence artificielle qui s’est déroulé le 24 février 2020 à Montréal a été organisé par la chambre de commerce du Montréal métropolitain pour une troisième année consécutive dans le but de renforcer la position de Montréal comme plaque tournante de l’IA. Plus de 700 dirigeants et entrepreneurs participants ont été invité à l’action en adoptant l’IA dans leurs entreprises.

La vision et les investissements gouvernementaux ont permis à Montréal d’offrir un environnement propice aux jeunes pousses de se développer, aux grandes multinationales de s’installer et aux entreprises de se transformer en profitant du rayonnement du nouveau MILA, un pôle de recherche et de collaboration regroupant plusieurs universités de Montréal.

Le forum a dressé un portrait intelligent destiné aux dirigeants et entrepreneurs participants. Des panélistes issus de l’industrie et des pôles de recherche de l’écosystème montréalais ont été mis à contribution pour apporter un regard réaliste sur différents axes de discussions:

  1. La maturité des organisations
  2. La maturité de l’intelligence artificielle
  3. L’éthique et la cybersécurité
  4. Les cas d’applications dans l’écosystème québécois

1. Maturité des organisations

Explorer — Expérimenter— Formaliser— Optimiser— Transformer

Source: https://www.elementai.com/news/2019/exploring-to-transforming-introducing-the-ai-maturity-framework

L’adoption de l’intelligence artificielle (IA) au sein des organisations passe avant tout par la formation de l’exécutif. Il faut que les entrepreneurs et les dirigeants soient convaincus du retour sur investissement (ROI) et de l’avantage stratégique (concurrentiel) qu’offre l’adoption de l’IA au sein de leur organisation. Par la suite, l’identification et la concrétisation des cas d’utilisation passe par l’implication de tous les niveaux organisationnel (stratégique, tactique et opérationnel).

Plusieurs dimensions déterminent le succès d’un projet en IA:

  1. Une stratégie cohérente et réaliste doit être soigneusement réfléchie et une feuille de route doit être élaborée en tenant compte de la maturité de l’entreprise et de la maturité de l’AI appliquée au secteur d’activité.
  2. Les données sont intrinsèquement liées au succès des projets en IA. La disponibilité, la qualité, la quantité, la diversité et l’étiquetage des données sont des aspects fondamentaux qui doivent être analysés et éventuellement mis à niveau pour préparer le terrain à des projets en IA.
  3. L’infrastructure technologique est le moteur qui va permettre la mise en œuvre d’un projet d’IA. Dans un contexte d’apprentissage machine très gourmand en termes de stockage et de temps de traitement, l’infrastructure infonuagique est atout certain. Dans ce contexte, les entreprises, parfois frileuses à migrer leurs données vers le cloud, doivent être accompagnées pour mener à bien cette transition en mettant en place une stratégie de gouvernance et de cybersécurité adéquate.
  4. Les ressources humaines sont rares mais incontournables pour mener à bien un projet en IA. Les entreprises n’ont pas toutes le luxe de bâtir une équipe dédiée de professionnels de la science des données pour mener à bien la transformation de l’entreprise pour intégrer l’IA dans leur chaîne de valeur. Cependant, l’écosystème québécois a le privilège d’être un leader dans le domaine de l’IA et d’être devenu un pôle d’attraction du talent dans le domaine de l’IA. Il offre aux entreprises un encadrement pour les accompagner dans leurs projets en IA. Par contre, dans un contexte de forte concurrence, la pénurie de main d’œuvre rend la rétention difficile.
  5. La gouvernance de l’IA doit être prise en compte dès le début de la réflexion stratégique. Des balises doivent être mises en place pour que les valeurs éthiques et l’intérêt général des individus soient au centre des projet en IA et qu’ils prévalent sur les intérêts pécuniaires des organisations. Ainsi, la Déclaration de Montréal pour un développement responsable de l’intelligence artificielle est un bon point de départ pour guider la réflexion des gens d’affaires et plus largement pour construire la société de demain à notre image.

2. Maturité de l’intelligence artificielle

L’intelligence artificielle est un domaine en plein croissance mais la maturité de son application dépend du secteur d’activité. Il est donc primordial de tenir compte du contexte d’application lors de la réflexion stratégique sur l’IA dans les organisations. De facto, un partenariat avec des joueurs clés — qui comprennent les enjeux entourant l’IA, les limites des technologies actuelles et le secteur d’application — est nécessaire pour accompagner les entreprises dès l’étape d’exploration et jusqu’à l’intégration cohérente de l’IA dans leur chaîne de valeur.

Paradoxalement, l’humain est à la base (aujourd’hui) de tout projet en IA. C’est pour cela que Montréal s’est doté d’un pôle de recherche (MILA) de près de 400 chercheurs et professionnelles regroupés dans un même endroit au Complexe O Mile-Ex. Cet écosystème en plein essor propulse le talent québécois dans la recherche fondamentale en attirant les grands joueurs de l’industrie de l’IA. Il est surtout un catalyseur pour les jeunes pousses et pour les entreprises en transformation dans les différents domaines d’application de l’IA (jeux vidéo, fintech, santé, énergie, transport etc.). Dans ce contexte, l’ensemble de l’économie québécoise profite de cet engouement malgré un retard dans l’automatisation industrielle et dans leur maturité technologique pour emboîter le pas vers l’IA, comparativement aux autres pays de l’OCDE.

Le forum a mis en avant l’application de l’IA dans différents domaines d’activité — l’aéronautique, le commerce électronique, la finance, les télécommunications, la santé, l’environnement, le transport, les villes intelligentes, etc. — et mis en évidence les défis et les limites que les entreprises rencontrent concrètement. L’intelligence artificielle n’est pas une formule magique et les attentes des entreprises doivent être réalistes. Beaucoup d’argent doit être investi pour accompagner l’innovation et la transformation des entreprises québécoises et les différents paliers gouvernementaux ont un rôle central à jouer pour définir une vision commune et cohérente.

3. Éthique et cybersécurité

Un aspect indéniable lorsque l’on parle d’intelligence artificielle concerne l’éthique et la gouvernance des données. Nous vivons dans un monde connecté où les données guident de plus en plus nos décisions et ce, de façon consciente ou à notre insu. L’IA s’intègre partout dans notre vie quotidienne, dans les objets connectés, dans nos achats en ligne, dans nos communications virtuelles et dans nos déplacements. Il arrive que l’information à laquelle nous avons accès soit celle qu’un algorithme a sélectionné pour nous et non une information impartiale et complète pour prendre des décisions éclairées.

La présentation de Coveo a bien fait la démonstration de la capacité des entreprises de comprendre le comportement du consommateur et d’anticiper ses actions futures pour lui présenter un information ciblée, choisie par l’IA, qui maximiserait son expérience utilisateur ou qui influencerait sont comportement d’achat. Par contre, il arrive que l’IA s’ingère dans notre processus de décision de façon plus sournoise. L’exemple le plus flagrant est celui du scandale impliquant Facebook et Cambridge Analytica pour influencer le vote de l’électorat américain.

La cybersécurité est aussi un aspect important où l’IA s’insère a bon escient pour mieux protéger les entreprises et les données de leurs clients contre les intrusions. Mais l’IA peut aussi être une arme à double tranchant au profit des pirates informatiques pour élaborer des attaques plus sophistiquées et plus difficiles à contrer.

Montréal à été une pionnière en matière d’éthique appliquée à l’IA en élaborant la Déclaration de Montréal pour un développement responsable de l’intelligence artificielle. Ce modèle influence la mise en place d’un cadre mondial pour baliser l’application de l’IA et protéger les intérêts fondamentaux des individus avant tout.

4. Cas d’applications dans l’écosystème québécois

Plusieurs panélistes issus de l’industrie, de groupes de recherche et d’investisseurs ont pris part au forum dans le but de démontrer des cas d’application pratiques de l’intelligence artificielle, de présenter les étapes à suivre pour mener à bien une transformation organisationnelle vers l’IA et de présenter l’écosystème québécois qui est un leader mondial dans ce domaine.

Trois groupes de panélistes ressortent de cette journée:

  1. La commercialisation de service en IA par des entreprises de service comme IVADO LABS, ElementAI, StragidiAI, Groupe Elucidia, Deloitte ou Coveo. Ces compagnies se spécialisent dans l’accompagnement des entreprises pour la mise en œuvre de projets en IA à travers des services-conseils ou le développement de solutions commerciales clé en main.
  2. Le démarrage d’initiatives internes en IA dans le but d’optimiser la chaine de valeur de l’entreprise comme Videotron, LeddarTech, GHGSat, Ray-Mont Logistics, Banque Nationale du Canada, Hydro Québec ou Bombardier. Ces compagnies ont saisi l’importance concurrentielle d’appliquer l’IA dans de leur secteur d’activité, ont mis en place une culture d’entreprise adaptée à leur transformation et investissent massivement dans des projets en IA.
  3. L’accompagnement des entreprises qui veulent explorer ou entamer leur transformation organisationnelle pour intégrer l’IA dans leur chaîne de valeur. Les pôles de recherche comme MILA, IVADO ou les groupes d’investisseurs comme Claridge, BDC, ScaleAI, NexAI ou PromptAI s’insèrent dans l’initiative gouvernementale destinée aux entreprises québécoises dans le domaine de l’intelligence artificielle pour financer l’innovation et l’adoption de solutions en IA et pour positionner les entreprises québécoises sur le nouvel échiquier mondial.

En conclusion, ce forum fut l’occasion de constater l’engouement des gens d’affaires de Montréal dans le domaine de l’intelligence artificiel. Plus qu’un buzzword, l’IA est aujourd’hui un incontournable pour les entreprises dans plusieurs secteurs d’activité. Tout au long de la journée, la CCMM a mis en place un outil de réseautage B2B ciblé, basé sur les profils des participants, pour créer un dialogue et une synergie entre les entreprises québécoises dans le but de renforcer la position de Montréal comme plaque tournante de l’IA.

DeltaSharp

Innovative technology solutions tailored to finance

Medium is an open platform where 170 million readers come to find insightful and dynamic thinking. Here, expert and undiscovered voices alike dive into the heart of any topic and bring new ideas to the surface. Learn more

Follow the writers, publications, and topics that matter to you, and you’ll see them on your homepage and in your inbox. Explore

If you have a story to tell, knowledge to share, or a perspective to offer — welcome home. It’s easy and free to post your thinking on any topic. Write on Medium

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store