5 conseils que je donne souvent aux UX Designers Junior-Confirmé·e·s

Photo originale The Climate Reality Project sur Unsplash

Depuis quelques années il m’arrive de plus en plus d’être impliqué dans des processus de recrutement, d’être contacté pour du conseil, du feedback, du mentorat, … Grâce à ces expériences je me suis rendu compte que parmi les conseils que je donne aux UX Designers, certains reviennent plus que d’autres. Dans cet article, je partage cinq de ces conseils. J’espère que tu trouveras au moins un de ces conseils utile, ou tout au moins que cet article te servira de piqure de rappel. C’est parti !

🇬🇧 Find the english version of this article right there : 5 Pieces of Advice I often give Junior-Confirmed UX Designers

1. Différencie un fait d’une hypothèse

Tu le sais probablement déjà, mais ton rôle en tant qu’UX Designer est de résoudre des problèmes. Pour ce faire, l’intégration des termes “fait” et “hypothèse” dans ton vocabulaire te seront très utile. Tout d’abord, qu’est-ce qu’un fait et qu’est-ce qu’une hypothèse ?

Un fait

“Un événement advenu ou advenant dans l’histoire d’un individu ou d’un groupe. Il est caractérisé par son extériorité, par opposition à une idée qui, elle, relève de l’intériorité.”

Définition provenant de Wikipédia

Une hypothèse

“Une proposition ou un « dit » ou une explication que l’on se contente d’énoncer sans prendre position sur son caractère véridique, c’est-à-dire sans l’affirmer ou la nier. Il s’agit donc d’une simple supposition. Une fois énoncée, une hypothèse peut être étudiée, confrontée, utilisée, discutée ou traitée de toute autre façon jugée nécessaire, par exemple dans le cadre d’une démarche expérimentale.”

Définition provenant de Wikipédia

De ma compréhension, la différence notable entre ces deux mots est qu’un fait a été ou est entrain d’être observé. Un fait est vérifié, tandis qu’une hypothèse est une supposition à vérifier.

L’utilisation de ces termes au quotidien permettront à ton équipe (toi inclus·e) de faire preuve d’humilité, de prendre des décisions plus éveillées et de placer les attentes où elles doivent être. Appeler ouvertement une idée “hypothèse”, signale clairement à tes interlocuteur·rice·s l’absence de certitude et donc de la possibilité qu’elle s’avère être fausse. En présentant ce sur quoi tu as basé ton hypothèse, ton équipe sera dans une meilleure position pour décider si elle veut tester ou non cette hypothèse. Si cette hypothèse s’avère être invalide suite à des tests, la déception sera bien moindre que si tu avais présenté ton hypothèse comme étant ce qu’elle n’est pas : un fait. Si ton hypothèse s’avère être valide, bravo. Dans les deux cas vous apprendrez quelque chose.

2. Définis clairement le “succès” et les attentes

En débutant un job ou une collaboration, ce que tu t’imagines comme étant le “Succès” peut ne pas être ce qu’attend ton/ta collaborateur·rice ou ton manager. Tu peux atteindre ton “Succès” et apprendre avec grande déception que ton/ta collaborateur·rice ne considère pas votre échange comme tel.

La meilleure façon d’atteindre votre “Succès” est de le définir et de s’aligner en premier lieu. Ce que tu attends de toi même, est différent de ce que tes collègues attendent de toi, et est souvent différent de ce que ton Manager attend de toi. Demande-leur et note bien leurs réponses.Il arrivera que ton interlocuteur·rice n’y ait pas pensé en amont, mais il/elle te remerciera probablement de lui avoir fait faire ce petit exercice.

Je te recommande de faire cet exercice à la fréquence la plus adaptée à ta réalité (tous les 6 mois, tous les ans, …) pour t’assurer que tu es toujours sur la “bonne voie”.

3. Apprends à lâcher prise

Dans la plupart des premiers rôles d’UX Designer que tu joueras tu seras un conseiller. Tu rassembleras constamment des informations pour faciliter la prise de décision aux décisionnaires. Comment tu fais ton travail et comment tu présentes ces informations sont des choses qui sont en ton contrôle. La décision par contre ne le sera pas dans beaucoup de cas.

Au fil des années et des bons conseils donnés, tu gagneras en crédibilité, tu en sauras un peu plus sur le processus de décision pour l’influencer, ta position et tes conseils auront plus de chances d’être suivis, mais n’oublie pas qu’un conseil reste un conseil. La décision finale appartient au décisionnaire.

Essaie de ne pas laisser des frustrations s’accumuler au fond de toi au fil des expériences. Apprends à lâcher prise en te concentrant sur ce qui est en ton contrôle et si la décision finale va à l’encontre de tes principes de vie, seul·e toi peut décider si tu es à l’aise de rester dans cette collaboration ou non.

4. Intéresse-toi aux rôles et difficultés de tes collaborateur·rice·s

“Dysfunctional Products Come from Dysfunctional Organizations”

Jon Kolko — Harvard Business Review

Les problèmes qu’on peut apercevoir sur un produit sont souvent le reflet de problèmes et contraintes internes à l’organisation qui l’a créé. C’est la raison pour laquelle en tant qu’UX Designer, tu devrais t’intéresser autant à l’expérience de l’utilisateur qu’à l’expérience de ceux·elles qui construisent le produit. Connaître leur rôle, comment vous vous complétez, et les difficultés qu’ils·elles rencontrent te permettra de trouver des points d’amélioration dans votre processus de création. Améliorations qui, impacteront la qualité de l’expérience utilisateur.

5. Reste un·e élève

Il est très facile de s’accrocher au peu de connaissance qu’on accumule au fil des expériences, car elles nous font ressentir que nous sommes “expert” et elles représentent une sorte de zone de confort. Quand tu commences à te voir comme un expert, il est possible que tu :

  • Te reposes sur tes acquis, et que tu arrêtes d’en acquérir de nouveaux ou de les rafraichir
  • Regardes et juges tout à travers ce regard “d’expert”

Notre métier est une boucle d’observation et d’apprentissage. En conservant ta posture d’élève, tu auras un regard moins teinté de pré-jugés, une curiosité, une ouverture d’esprit, … qui favorisera l’apprentissage et ta croissance. Tu verras toutes tes interactions comme des opportunités d’apprentissage et non comme des opportunités de prouver quoi que ce soit.

J’espère que tu as trouvé cet article agréable et utile.

Si c’est le cas, laisse moi un feedback pour me le faire savoir (réactions ou commentaires), et ne le garde pas pour toi, partage-le avec une personne qui pourrait l’apprécier aussi.

Si tu veux une suggestion d’article à lire par la suite, je te recommande de jeter un coup d’oeil à Suggest.design. Suggest est un site où des amis (Geoffrey Crofte, Adrian Koss) et moi critiquons et suggérons des solutions aux problèmes que nous rencontrons en utilisant des produits numériques de tous les jours.

Capture d’écran de quelques études de cas disponibles sur suggest.design

Si vous voulez discuter, retrouvez moi sur :

Au plaisir,

Colbys.

--

--

L’UX Design est en vogue. Et comme tous les sujets en vogue, il est difficile de s’y retrouver entre professionnels et brasseurs de vent. Loin de nous placer comme vérité universelle, nous avons pour objectif de faire du pragmatisme et de la qualité nos fers de lance.

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store
Colbys Dovi

Colbys Dovi

78 Followers

Product Researcher & Designer ⎜ Interested in human behavior, and many forms of expression (Painting, Music,...).