Amor Fati Mea


Il suffit d’accepter son destin. Et par destin, j’entends ce qui est et non pas ce qui sera. Le destin n’est pas un poids infini qui accable la vie. Ce n’est pas la prédétermination froide du futur. Accepter son destin ne veut pas dire que ta vie entière est écrite et que, quoique tu fasses, tu n’y changeras rien. Le destin n’existe pas au futur. Il ne trouve sa place que dans ce qui a été et dans ce qui est. Ce qui sera reste incertain pour toujours. Ce qui sera dépendra des événements et des accidents qui se produiront et des choix que tu feras vis-à-vis d’eux.

“You can’t connect the dots looking forward ; you can only connect them looking backwards.”
Steve Jobs

Il ne faut pas sous estimer cette phrase. Elle a le pouvoir de changer beaucoup de choses. La doctrine de Nietzsche est Amor Fati, l’amour du destin. Pour lui, vivre pleinement, c’est pouvoir observer chaque instant de l’existence, qu’il soit terriblement dur ou infiniment beau, et se dire que si la roue du temps était close et que toutes choses se répétaient à l’infini, je ne voudrais rien changer de ce qui est et de ce qui a été, car c’est le seul scénario qui m’a mené à être qui je suis. Il faut s’aimer soi-même et vouloir l’être pour toujours quoiqu’il arrive. Car finalement c’est la seule chose qui importe. Accepte ton destin et deviens qui tu es.

Mais si le destin n’est pas ce qui sera, qu’est-ce alors ? Le sage répondra ceci : le destin, mon ami, c’est savoir que tout a été pour le mieux et que tout est pour le mieux. Connaître le destin, c’est savoir que quoique tu aies accompli dans ta vie, tout est relié et rien de ce qui est n’aurait pu être sans cela. Connaître le destin, c’est savoir qu’à chaque instant, tu as fait de ton mieux et que tu ne peux pas avoir de regrets. Il fallait qu’il en soit ainsi pour que tu puisses devenir qui tu es.

Il faut que tu comprennes que dans les circonstances dans lesquelles tu vivais, avec l’expérience et la sagesse que tu avais, en fonction de la forme de ton corps, de la santé de ton esprit et de la clarté de tes émotions, tu as fait de ton mieux. Et tu continues de faire de ton mieux. Et tu feras toujours de ton mieux.

Tout ce que tu as vécu et traversé ne pouvait pas en être autrement, et tout ce qui est aujourd’hui doit être aussi de la sorte puisque ce n’est que la conséquence directe de tout ce qui a été alors.

Vois, le sage est sage. Comprends sa parole. Accepte ton destin. Accepte-toi et le monde. Accepte-le car une fois que tu le peux, tu découvriras un autre secret.

Un secret, dis-tu ? Et quelle chose inconcevable vas-tu encore vouloir nous enseigner vieux fou ?

Calme tes ardeurs, serpent. Tu n’as rien à me dire, toi, qui mord ta propre queue et t’empoisonnes de ton propre venin. Ne vois-tu donc pas que ton sang est beau. Calme-toi et pour toujours, écoute-moi. Apprends ceci et applique-le à chaque seconde de ta prochaine vie. Fais, te dis-je, parce qu’enfin tu aimeras. Accepte cette vérité, et tu découvriras la suivante. Accepte cette vérité et crois-moi, tu l’aimeras celui que tu nommes “petit”.


À tous moments, à tous les jours et à toutes les nuits. À chaque instant de ta vie, ma chérie, voilà ce dont tu as besoin :

La sérénité d’accepter les choses que tu ne peux changer ;
Le courage de changer les choses que tu peux ;
Et la sagesse de savoir faire la différence.

Voilà tout ma belle, voilà tellement tout. Voilà la réponse qui rend ta vie unique. Te voilà heureuse et belle. Il y a des années, le vieux sage demandait : “quelle est la vérité que tu sais et que le reste du monde ignore ?”

Va aujourd’hui mon amour, je te l’offre. Prends-la et plus jamais personne ne pourra te faire de tord. Ni même-toi. Cela prendra du temps, mais rassure-toi, tu n’as qu’à faire de ton mieux, rien de plus. Je t’offre ce secret pour que tu puisses vivre en paix. Tu détiens cette vérité qu’ils ignorent. Maintenant ma belle, tu sais pour toujours que c’est toi qui a raison. Maintenant tu sais que tu ne te perdras pas. Maintenant tu sais où sont ces oliviers. Et rassure-toi, tous savent lire, mais toi seule sait comprendre, toi seule sait aimer. N’est-ce pas le plus beau ? Ils ont sous les yeux le secret qui fait qu’ils ont tord. Mais toi seule peut le voir pour toujours. Toi seule peux l’embrasser.

Soit heureuse car ce n’est pas tout. Quand tu auras découvert tout ceci, quand tu auras fait suffisamment de ton mieux et que mon secret sera ta vérité. Alors les portes de la perception seront purifiées et tu verras enfin les choses telles qu’elles sont, infinies. Et tu verras à quel point tu es belle, et à quel point tu es unique. Et tu comprendras qu’il n’existe aucune limite. Tu sauras que tu peux vivre et être ce que tu veux. Car rien, non rien, ne peut rendre un être malheureux. Pas même un cœur amoureux. Pas même le manque de tes yeux. Va ma belle, brille étoile, viens petite fleur, nous serons heureux tous les deux.


Clappez & Abonnez-vous !

Je m’engage à publier un texte chaque semaine jusqu’à mon départ pour l’Australie dans quelques mois. Vous êtes libres de suivre ce voyage.

Nouveau Live Set sur Soundcloud !

Rejoignez-moi sur : Instagram | FacebookTwitter

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.