Accompagner l’hôpital vers le numérique

J’ai rejoint le secteur hospitalier il y a 8 ans avec un objectif en tête : contribuer à transformer l’hôpital, pour améliorer la santé des Français. Aujourd’hui, j’ai décidé de poursuivre cette ambition et de servir l’hôpital public d’une autre façon, en rejoignant l’équipe de Doctolib.

La plupart d’entre vous connait probablement Doctolib pour son service de prise de rendez-vous médical en ligne. Mais, ce que l’on sait moins, c’est que Doctolib propose aussi d’autres services, qui transforment en profondeur les cabinets et les établissements de santé. Doctolib est ainsi devenu, en à peine quatre ans, un acteur majeur dans le secteur hospitalier, travaillant avec plus d’une centaine d’hôpitaux, dont l’AP-HP, le CHU de Nancy et de nombreux Centres hospitaliers.

Le numérique au service des hôpitaux

Les hôpitaux font face à de nombreux défis, en premier lieu celui de l’accès aux soins. Doctolib les aide à relever ce défi, avec son service historique : la prise de rendez-vous en ligne. L’impact est déjà fort : à l’AP-HP, par exemple, une étude conduite auprès de plus de 25 000 personnes au début de l’année a montré qu’un tiers des patients auraient cherché un rendez-vous hors de l’AP-HP sans cette fonctionnalité. Mais ce n’est qu’une première étape.

L’ambition de Doctolib pour l’hôpital est beaucoup plus vaste. Elle touche au coeur de l’organisation hospitalière.

Il s’agit, tout d’abord, de fluidifier l’organisation des consultations. En permettant aux patients de trouver de l’information sur l’hôpital et de prendre rendez-vous directement en ligne auprès de ses praticiens, Doctolib décharge les secrétariats des tâches les plus chronophages et les plus répétitives. Mais Doctolib fournit surtout un logiciel d’agenda numérique, totalement paramétrable, pour les praticiens et les secrétaires. Ce logiciel leur permet de configurer à la consultation près l’ensemble de leur activité. Objectif : améliorer la gestion quotidienne des plannings de consultation et, au-delà, le pilotage par chaque établissement de son activité. Enfin, Doctolib permet aux praticiens hospitaliers de coopérer davantage avec leurs confrères de ville, en s’adressant des patients et en échangeant des informations de manière sécurisée dans le cadre de son parcours de soins.

Les hôpitaux qui utilisent Doctolib voient déjà des effets positifs. D’un côté, les patients gèrent leurs rendez-vous de façon plus autonome, ce qui soulage les secrétariats, diminue drastiquement le nombre de rendez-vous non-honorés et, in fine, raccourcit les délais d’attente. D’un autre côté, les hôpitaux gèrent de façon plus fine leurs consultations, ce qui leur permet de mieux orienter les patients dans leur parcours de soin, d’accélérer leur prise en charge à l’hôpital et d’organiser plus efficacement leur prise en charge en aval.

Et ce n’est que le début.

Construire ensemble l’hôpital de demain

Chez Doctolib, ma mission sera de construire, avec tous les représentants du secteur hospitalier, les outils numériques qui transformeront l’hôpital. Il reste encore tellement à faire pour accélérer la prise en charge des pathologies lourdes, désengorger les services d’urgence, accompagner les patients à leur sortie de l’hôpital, programmer des parcours au long cours entre la ville et l’hôpital. Pour simplifier le quotidien des personnels de l’hôpital, soignants et administratifs, et leur permettre de se consacrer à leur mission : soigner et accompagner les patients. Pour renforcer, enfin, le lien des Français avec l’hôpital, le premier des services publics.