Le sel de la vie pour un·e développeur·euse Doctolib

© Illustrations par Bailey McGinn

De plus en plus de personnes cherchent à donner du sens à leur travail. Pour ma part, j’ai toujours pensé que le rôle d’un·e développeur·euse ne consistait pas uniquement à écrire du code. Par le passé, il m’est arrivé de me demander si les projets sur lesquels je travaillais répondaient à un vrai besoin utilisateur ou s’ils correspondaient à la lubie d’un·e de mes responsables. Ce n’est plus le cas depuis que je suis chez Doctolib.

Un produit qui a du sens pour ses utilisateur·rice·s

Pour beaucoup, Doctolib est un site et une application mobile utilisés par les patient·e·s pour prendre rendez-vous rapidement chez un·e professionnel·le de santé, 24h/24 et 7j/7. Mais il s’agit de la partie émergée de l’iceberg. Doctolib, c'est aussi un logiciel qui permet aux professionnel·le·s de santé de gagner du temps de secrétariat et de réduire de 75% les rendez-vous non-honorés. Elles·ils peuvent ainsi mieux gérer leur activité et dégager un maximum de temps pour leurs patient·e·s.

À long terme, Doctolib est encore plus ambitieux et veut :

  • fluidifier l’organisation des cabinets et des hôpitaux,
  • renforcer la coopération des professionnel·le·s entre elles/eux
  • faciliter la communication entre les professionnel·le·s et leurs patient·e·s

In fine, l’objectif est de faciliter l’accès aux soins et d’amener les patient·e·s à prendre leur santé en main.

Un univers qui a du sens

Des développeur·euse·s expert·e·s de la santé

Le monde médical est un grand mystère pour 100% des développeur·euse·s qui arrivent chez Doctolib. Pas de problème, trois pratiques sont en place chez Doctolib pour que chaque développeur·euse devienne aussi un·e expert·e métier.

Tout d’abord grâce à la Doctolib Academy. Chaque nouvel·le arrivant·e chez Doctolib, quel que soit son poste, participe à un parcours d’intégration de deux semaines au cours duquel on lui présente notamment :

  • les différentes spécialités médicales et leurs spécificités
  • les différents produit de Doctolib (site patient et site professionnel)

À la fin de cette période, chaque nouvel·le arrivant·e est armé·e pour prendre son poste et est prêt·e à rentrer dans le vif du sujet. Mais la découverte du monde médical ne s’arrête pas là.

Des développeur·euse·s au contact de la réalité

Les employé·e·s de Doctolib sont régulièrement invité·e·s à se rendre sur le terrain pour mieux comprendre leurs utilisateur·rice·s. C’est évident pour les product owners qui y consacrent environ un jour par semaine. Mais les développeur·euse·s aussi sont très souvent convié·e·s à des observations in situ. Participation à des tests UX, session de prises d’appels téléphoniques avec le support, terrain avec un·e commercial·e, etc : tout est bon pour que le·la développeur·euse comprenne au mieux les besoins des utilisateur·rice·s.

Cela permet :

  • d’observer directement des problèmes d’UX dont on n’avait pas conscience
  • d’être en mesure de proposer aux product owners des améliorations rapides à mettre en place techniquement
  • de mieux appréhender des choix produit qui pourraient sans cela sembler illogiques

Il nous arrive également d’accompagner sur le terrain le déploiement de nouvelles fonctionnalités. Nous pouvons ainsi vérifier la pertinence de notre travail, identifier des pistes d’amélioration ou encore découvrir des modes d’organisation différents.

Pour l’anecdote, lors d’un déplacement en Allemagne (Doctolib est une société franco-allemande), nous avons découvert un mode de fonctionnement extrêmement organisé. Les professionnel·le·s de santé allemand·e·s sont généralement regroupé·e·s en cabinet et entouré·e·s de nombreux·euses secrétaires et assistant·e·s. Ces dernier·ère·s prennent en charge les tâches administratives et les actes simples, permettant ainsi aux médecins d’assurer les consultations à un rythme soutenu.

Des retours sur les usages réels

Nous recevons très souvent des feedbacks après la sortie d’une nouvelle fonctionnalité.

Cela passe en premier lieu par le sales meeting, le rendez-vous hebdomadaire au cours duquel les nouvelles fonctionnalités sont présentées à l’ensemble des commerciaux/commerciales de Doctolib. C’est l’occasion pour les développeur·euse·s de présenter le fruit de leur travail à l'ensemble de Doctolib. C’est aussi un moment d’échange avec les équipes de terrain et un bon moyen de percevoir l’attente qu’il y a autour des différentes fonctionnalités.

Il n’est pas rare aussi d’avoir des retours sur l’impact business. Par exemple lorsque les commerciaux/commerciales nous remercient parce qu'ils·elles ont signé des nouveaux contrats ou lorsque les clients de Doctolib leur font part de leur satisfaction.

Enfin, notre data analyst nous fait régulièrement un retour chiffré sur l’utilisation des fonctionnalités nouvellement activées. Cela nous permet de mieux connaître nos utilisateur·rice·s. Cela nous sert aussi à décider de la suite à donner au projet, par exemple en investissant davantage de temps pour améliorer l’usage.

Le rôle de tech holder chez Doctolib

Un nouveau rôle a émergé récemment au niveau des équipes de développement : la·le tech holder. Il s’agit d’un rôle de référent·e technique sur un projet donné. Tout·e développeur·euse chez Doctolib — même sorti·e de l’école il y a un mois — peut être amené·e à l’assumer.

En amont du projet, la·le tech holder participe à la conception en travaillant avec la·le product owner. Il peut alors être force de proposition que ce soit sur la pertinence de la fonctionnalité ou sur l’impact de certains choix sur la délivrabilité.

J’ai récemment été tech holder sur un projet visant à simplifier la création de rendez-vous en série, une fonctionnalité très attendue par les kinésithérapeutes. Le périmètre du projet était initialement très ambitieux et nous n’avions pas suffisamment de ressources pour le réaliser dans son intégralité. Avec notre product owner, nous avons donc décidé de mettre en place une première solution qui permettait de couvrir 80% de l’usage attendu.

Enfin la·le tech holder prend à sa charge beaucoup de responsabilités de suivi des projets : cadrage, planification, suivi d’avancement à chaque daily meeting. Elle·il comprend ainsi mieux les tenants et les aboutissants de ce qu’elle·il développe.


Chez Doctolib, les développeur·euse·s ont la chance de travailler sur un produit qui a du sens, de bénéficier de beaucoup d’autonomie et de voir leur travail reconnu. J'étais à la recherche de cela avant de rejoindre de Doctolib et c'est la raison pour laquelle je m'y plais aujourd’hui.

Si vous aussi vous souhaitez évoluer dans un tel environnement, consultez notre page recrutement :)