13 heures : c’est le temps passé chaque semaine par les médecins libéraux à réaliser des “tâches non médicales”*. L’enquête menée par le Dr Jean-Baptiste Prunières, dans le cadre de sa thèse en médecine générale, éclaire enfin cette face cachée du quotidien des praticiens.

Justine de Doctolib
Jan 16 · 4 min read

🔎 Une enquête sur les « tâches non médicales »

La Grande consultation de 2016 de l’Ordre des Médecins a révélé qu’ « un tiers du temps de travail des médecins est absorbé par des tâches administratives et des réunions ». Ce constat, conforté par ses stages en libéral, a conduit le Dr Jean-Baptiste Prunières, interne en médecine générale, à choisir comme sujet de thèse l’ « évaluation des tâches non médicales des médecins généralistes en Occitanie ».

‼️ 13h par semaine en « tâches non médicales »

Selon l’enquête du Dr Prunières, réalisée auprès de 121 médecins généralistes, les médecins généralistes libéraux déclarent travailler entre 40 et 60 heures par semaine (57h en moyenne). Sur ces 57 heures, ils déclarent consacrer 13 heures et 6 minutes par semaine à des tâches non médicales, soit entre 22 et 33 % de leur activité professionnelle.

🗂️ L’administratif : premier fléau

Tâches non médicales des médecins généralistes : moyenne hebdomadaire du temps accordé

L’enquête du Dr Prunières montre par ailleurs que :

  • L’agenda des médecins généralistes est avant tout occupé par les activités administratives (6h36 par semaine) : constitution du dossier administratif du patient, tenue des dossiers médicaux, gestion des courriers et des comptes rendus, organisation des rendez-vous patients.
  • Les activités dites « sociales » : relations avec la CPAM (30 min par semaine), gestion des systèmes informatiques (47 min par semaine) et gestion des problématiques sociales (48 min par semaine) occupent une part limitée dans la charge de travail des répondants.
  • Les activités de gestion du cabinet occupent près de 2h par semaine : 1h pour le ménage et l’entretien du cabinet et 1h pour la comptabilité.

Selon l’étude, le temps accordé à ces tâches non médicales varie significativement selon le mode d’exercice du médecin : les praticiens exerçant seuls y passent plus de 15h par semaine tandis que ceux qui exercent en groupe n’y passent que 11h par semaine.

🥤Un poison pour les médecins au quotidien

Et un poison qui s’immisce partout ! Non seulement au cabinet les jours de travail mais aussi à la maison les jours de repos.

  • 27,3% des médecins déclarent se rendre très fréquemment ou souvent au cabinet les jours de repos pour accomplir une tâche non médicale. Le ménage en fin d’après-midi le dimanche par exemple.
  • Et 53,7% des médecins déclarent réaliser très fréquemment ou souvent des tâches non médicales à la maison (la comptabilité, les tâches administratives…).

« Outre leur caractère chronophage les jours d’activité clinique, ces tâches s’immiscent dans le temps libre et de loisirs. » — Jean-Baptiste Prunières, docteur en médecine

🐕 La chasse aux « taches non médicales » est ouverte

La Grande Consultation de l’Ordre des Médecins de 2016 a été la première étude à pointer la nécessité de « retrouver du temps médical » dans le quotidien des médecins.

Grande Consultation de l’Ordre des Médecins 2016

Depuis, dégager le médecin de certaines tâches pour libérer du temps médical est devenu un objectif pour de nombreux acteurs du système de santé.

La convention médicale 2016, en définissant un nouveau forfait structure “au profit du temps médical”, témoigne de la volonté de l’Assurance maladie d’inciter financièrement à une “bonne organisation” du cabinet qui “permet de libérer du temps médical”.

Les représentants des professionnels de santé (syndicats, associations, etc.) et le gouvernement (dans le cadre de son plan “Ma Santé 2022”) ont aussi fait de cet objectif une priorité.


  • Définition : Une tâche médicale, ou temps médical, est une tâche qui nécessite une formation médicale pour sa réalisation. À l’opposé, les tâches non médicales sont toutes les tâches dont aucune valeur ajoutée médicale n’est requise pour sa réalisation. Leur caractéristique première est qu’elles peuvent être déléguées à un personnel non médical. En cela, elles ne relèvent pas du domaine du soin.

📖 Pour consulter la thèse du Dr Jean-Baptiste Prunières

👉 Vous avez des interrogations sur la prise de rendez-vous en ligne ? Contactez-nous ici, nous serons ravis de répondre à toutes vos questions.

Doctolib

Pour un système de santé plus humain, efficace et connecté

Justine de Doctolib

Written by

Ma mission : accompagner les professionnels de santé dans leur connaissance des outils numériques ! Mes articles sont destinés à être simples et pratiques.

Doctolib

Doctolib

Pour un système de santé plus humain, efficace et connecté

Welcome to a place where words matter. On Medium, smart voices and original ideas take center stage - with no ads in sight. Watch
Follow all the topics you care about, and we’ll deliver the best stories for you to your homepage and inbox. Explore
Get unlimited access to the best stories on Medium — and support writers while you’re at it. Just $5/month. Upgrade