Ma réponse au Docteur Bertrand Legrand

1. Sur les données de santé

Vous prétendez que “Les données de santé seront commercialisées sous le manteau (…). Il y a déjà eu des incidents récents qui prouvent que ces sociétés utilisent les données des médecins qui s’abonnent à leur service”.

2. Sur le modèle de Doctolib

Vous prétendez que “Le modèle économique de ces sociétés n’est donc pas l’abonnement, il est ailleurs. Et c’est cet ailleurs qui m’inquiète pour l’avenir de la médecine en France. (…) Ce qui les attire [les investisseurs], ce n’est pas les praticiens de ces sites (…), ce qui les intéresse, c’est la clientèle de vos patients (…), la liste de vos patients.

3. Sur la téléconsultation

Vous prétendez que “Donc votre agenda en ligne décidera tout seul d’orienter le patient vers ses propres services de téléconsultation”.

4. Sur la mise en avant de certains praticiens par rapport à d’autres

Vous prétendez que “le leader de l’agenda en ligne contrôle votre flux de patients. Avec son algorithme il sait aussi moduler votre visibilité dans les résultats de recherche, selon que vous lui plaisez ou pas…”

5. Sur le référencement des praticiens non abonnés à Doctolib sur l’annuaire Doctolib

En complément de son logiciel et de ses services aux professionnels de santé, Doctolib propose un annuaire des praticiens en France comme des dizaines d’autres sites Internet.

6. Sur votre accusation de “parasitisme numérique”

Vous prétendez que “Doctolib détourne les recherches des patients sur Google pour les diriger vers leurs médecins abonnés. (…) Doctolib fait du parasitisme numérique en exploitant la notoriété et la réputation du médecin au profit de ses propres clients”.

  • Nous n’avons d’ailleurs jamais eu le moindre retour en 5 ans.
  • Nous avons déjà réglé cet élément après un échange téléphonique avec vous.
  • Cela ne concernait que quelques praticiens chaque mois sur notre annuaire.
  • Il ne concernait aucun praticien abonné à Doctolib.
  • Vous trouverez des explications plus précises ci-dessous.
  • Ces pages restent accessibles depuis Google qui les retire petit à petit de ses résultats.
  • Jusqu’au 23 octobre, le trafic était redirigé vers la page “spécialité+ville” correspondante.
  • Suite à votre demande de mardi dernier, les fiches supprimées conduisent vers la page d’accueil de Doctolib, totalement neutre.
  • Suite à une nouvelle remarque de votre part dimanche, nous allons faire une seconde modification technique cette semaine.
  • Tout est donc aligné avec votre remarque.
  • Mais sachez que cela n’avait et n’aura aucun impact sur le moindre patient des praticiens sur notre annuaire.
  • Votre argumentaire repose sur un cas qui ne se présente jamais : personne ne recherche sur Google “Nom+Prénom+Doctolib”. Sur votre exemple du Dr Jean-François Rault, d’après les résultats de Google, il y a 1 000 recherches “docteur Rault” par mois, 100 recherches “jean françois rault” ou “docteur rault villeneuve d’ascq” et aucune recherche de patients de “jean françois rault doctolib”.
  • Sur toutes les requêtes réellement effectuées par les internautes, seule la page de notre annuaire mettant en avant le Dr Jean-François Rault apparaît dans les premiers résultats de Google.
  • Sur votre exemple, vous ne montrez d’ailleurs pas que le premier lien Google est bien un lien redirigeant vers la page du Dr Jean-François Rault.

7. Sur Doctolib en général

Vous prétendez que “Le sens de la fraternité et de la solidarité entre médecins, c’est un point qui échappe complètement à ces entrepreneurs”. “Les plaintes pour détournement de patientèle affluent à l’Ordre. Les syndicats de médecins ouvrent des procédures dans les tribunaux. Et j’entends même des médecins résilier leurs abonnements à Doctolib…”

Doctolib

Pour un système de santé plus humain, efficace et connecté

    Stanislas Niox-Chateau

    Written by

    CEO & Founder @Doctolib

    Doctolib

    Doctolib

    Pour un système de santé plus humain, efficace et connecté