Le grain de sable de la sagesse

Nous sommes sans cesse en train de courir, de penser, d’errer à la recherche de quelque chose.
Se mettre dans la posture de méditation, c’est arrêter le mouvement, stopper le processus de fuite en avant.
Arrêter les habitudes. Stopper l’enchaînement des causes et des effets de notre vie quotidienne.
Les laisser filer loin de nous, comme des nuages filent au-dessus de la montagne sans jamais l’emprisonner.
Se libérer de l’emprise de notre attachement à notre histoire personnelle.
Il ne s’agit pas d’abandonner la famille, les enfants, les amis, le travail. Il s’agit de lâcher prise. Prendre une certaine distance par rapport aux émotions de la vie quotidienne.
Laissez passer les pensées comme les nuages dans le ciel, laissez passer, passer, passer… Il faut épuiser le trop-plein de pensées, alors le cerveau peut recevoir de nouvelles informations.
Pacifier notre propre esprit — dans cette démarche-là, pourrait se trouver la solution des maux de l’humanité. Le grain de sable de la sagesse peut enrayer la machine emballée.

Texte d’ouverture pour une méditation adapté d’un entretien donné par le Maître Zen Taïsen Deshimaru