DoYouBuzz Reboot

Ici, à DoYouBuzz, ces derniers mois ont été riches en rebondissements.
Voici l’histoire de notre transformation.


Il faut bien l’avouer, DoYouBuzz est une « vieille » startup: 7 ans déjà que nous avons lancé la première version de notre éditeur de CV “révolutionnaire”. Pour tout vous dire, on a parfois l’impression d’être des papys de la scène startup ;). Entre l’excitation des débuts (un lancement assez incroyable lors d’un BarCamp où des inconnus passaient alors qu’on dégommait les derniers bugs) aux moments les plus sombres (un licenciement économique en 2011 où la moitié de l’équipe a dû partir), nous avons appris énormément de choses et nous avons partagé des supers moments.

Lancement de DoYouBuzz, juin 2008. On dirait un film des années 90, non ? :-)

Mais… nous n’avons jamais vraiment eu l’occasion d’être une vraie startup. Au fil des années, nous avons tour à tour fait le travail d’une agence web, d’un éditeur B2B puis de consultant auprès de grandes entreprises. Nous avons laissé les bugs s’accumuler sur notre produit phare et nous avions au final une application de plus en plus bancale sur les bras.

L’année dernière, nous avons entamé le plus gros effort que nous ayons jamais entrepris sur notre produit depuis son lancement, 7 ans plus tôt. Nous avons réécrit plus de la moitié de l’application, en utilisant les dernières technologies et tout ce que nous avions appris en cours de route. Ce travail a été relativement long, et nous savons aujourd’hui que c’est un succès : beaucoup de bugs ont été corrigés (et continuent de l’être), nous développons beaucoup plus vite, nos utilisateurs font désormais beaucoup plus de choses en moins de temps, et nos taux de conversion sont meilleurs.

Depuis le lancement de cette nouvelle version, nous avons de nouveau eu l’impression d’être une startup: nous travaillons désormais sur un produit dont nous sommes fier et nous pouvons enfin penser à l’avenir au lieu de rester bloqués sur les défauts de nos produits. Enflammés par notre enthousiasme, nous avons décidé d’entamer une discussion sur qui nous étions, sur ce que nous souhaitions retirer du travail, de la vie, de nos produits, et ce que nous souhaitions faire pour nos utilisateurs et nos clients.

C’était le moment de faire un reboot de DoYouBuzz, l’organisation.


Nos premiers brainstorming se sont concentrés sur deux questions :

  • Que souhaitons-nous faire ?
  • Comment voulons-nous le faire ?

Définir ce que nous souhaitions faire a été relativement simple : nous nous sommes enfermés dans une salle, et nous ne sommes ressortis que quand nous étions tous d’accord ☺. Voulions-nous faire la même chose qu’il y a 7 ans ? Permettre à n’importe qui de créer le plus beau CV du monde ? Nous savons qu’il y a encore des choses à faire à ce sujet, mais ne voulions-nous pas aller plus loin ?

Nous avons redéfini notre mission comme « Aider les gens à révéler leur meilleure histoire professionnelle et les aider à atteindre leurs objectifs de carrière ». Cette évolution, toute simple, nous permet d’explorer de nouvelles options au lieu de nous concentrer sur un aspect très spécifique de la carrière d’un individu. Bien sûr, le CV reste pour nous la priorité : c’est ce que nous faisons de mieux, et c’est ce sur quoi nos utilisateurs nous font confiance, mais nous commençons à envisager des choses plus grandes. Et c’est très motivant.

En train de concevoir le futur de DoYouBuzz. Bon ok, on fait un peu la tronche…

L’autre question — comment le faisons-nous ? — a été beaucoup plus longue à traiter. Nous savions deux choses : nous voulons nous éclater dans le travail (ça a toujours été le cas) et nous voulons construire des produits dont nous sommmes fiers. C’est déjà bien, mais est-ce suffisant ?

Qu’en était-il de tout ce que nous avions appris en cours de route ? Qu’en était-il de la vie perso ? De nos processus de décision ?

Profondément inspirés par des livres tels que Liberté & Cie et Remote, ainsi que par des entreprises que nous admirons beaucoup comme Buffer ou Basecamp, nous avons décidé de considérer la liberté et la confiance comme les deux moteurs principaux de notre organisation. C’était quelque chose que nous faisions déjà d’une certaine manière, mais cette fois-ci, cela devenait une règle.

Nous nous faisons confiance

Toutes les opinions sont prises en compte et aucune n’est, par défaut, meilleure qu’une autre. Si on souhaite que son opinion soit prise en compte, il faut gagner la confiance de ses collègues (en travaillant de manière intelligente, en respectant ses engagements, en montrant qu’on a envie de progresser, en étant sympa). Aucune notion de hiérarchie ne doit rentrer en ligne de compte dans la valeur d’une opinion.

Si vous donnez au gens de la liberté, des responsabilités et de la confiance, l’écrasante majorité sera motivée par son travail.

Motivation is the fuel of intellectual work. You can get several days’ worth of work completed in one motivation-turboed afternoon.
— Remote: Office Not Required

Nous prenons des risques

La prise de risque doit être célébrée. Les erreurs doivent être valorisées. Comment peut-on innover, inventer des choses nouvelles, si on ne prend pas de risque ? Le risque ce n’est pas quelque chose que l’on doit fuir mais au contraire, que l’on doit saisir, c’est un outil pour nous aider à atteindre nos objectifs, pour nous aider à apprendre et à progresser.

Bill Gore [Fondateur de Gore-Tex] était connu pour demander aux associés, lors de sa tournée quotidienne de l’usine : “Vous avez fait des erreurs récemment ?”Si la réponse était : “Non”, il rétorquait : “Vous n’avez pas pris assez de risques”
— Liberté et Cie

Nous travaillons quand nous le voulons

L’organisation n’a pas son mot à dire sur le moment où nous travaillons. Les gens ont des préférences : certains sont plus créatifs le matin, d’autre le soir. Certains aiment l’agitation, d’autres le calme.

Les gens ont une vie aussi : des enfants à aller chercher, des médecins à voir ou même des courses à faire. A partir du moment où nous respectons nos engagements et où nous sommes présents quand nos collègues ont besoin de nous, nous pouvons organiser notre vie et notre travail comme nous le souhaitons.

Nous travaillons où nous le voulons

Coming into the office just means that people have to put on pants. There’s no guarantee of productivity.
— Remote: Office Not Required

Pourquoi l’organisation devrait-elle nous contraindre à travailler dans un lieu spécifique, alors que le monde est si vaste ? Pourquoi devrais-je démissionner si j’ai envie de suivre ma copine ou ma famille à l’autre bout du monde ? La vie est trop courte pour qu’on s’impose des contraintes héritées d’un âge industriel, où il fallait être présent dans un même lieu pour avoir accès à des équipements coûteux.

Parce que nous sommes dans l’informatique, nous avons le luxe de pouvoir travailler où nous le souhaitons. Pourquoi devrions-nous briser nos rêves d’aventure ?

Ce jour là, il faisait plus de 40°. Certains d’entre nous ont décidé d’aller travailler à la plage (et de partager quelques bières)

A suivre …

Bien sûr, ceci n’est que le début. Nous commençons à peine cette transformation et nous rencontrerons sûrement des problèmes sur notre chemin, mais nous croyons profondément à cette vision et nous somme très heureux de recommencer l’aventure avec une attitude aussi positive envers le travail, et la vie.

Pour nos produits, nos utilisateurs et nos clients, cela veut dire une chose : nous sommes plus que jamais motivés pour faire de grandes choses. Nous sommes ici pour aider les gens à révéler le meilleur de leur potentiel, et nous pensons que nous pouvons changer le monde, avec vous. Alors continuez de nous suivre, l’avenir est devant nous. ☺

Jérémie & L’équipe DoYouBuzz

Crédit photo: Erik Johansson.

Show your support

Clapping shows how much you appreciated Jérémie Pottier’s story.